Bartoldi
Portrait de cgelitti

Voila, moi je voulais faire part de mon témoignage de père, car il n'est pas facile pour un futur père de bien réaliser ce qui est en train de se passer. En dehors des échographies et des quelques coups de pieds ressentis à travers la parroie abdominale en fin de grossesse cela reste quand même assez abstrait... Jusqu'à la naissance... La mamain elle, vit 24h/24 une relation totalement fusionnelle avec le bébé...

Je ne sais pas comment cela se passe pour vos maris/Conjoints mais je voulais vous faire part mesdames de mon expèrience afin que vous puissiez peut être comprendre pourquoi votre balourd de mari/conjoint semble prendre tout cela avec trop de détachement.

Je vous laisse un lien vers mon témoingnage qui est un peu long pour figurer la dans son intégralité, mais n'hésitez pas me laisser votre avis sur votre ressenti par rapports a vos conjoints et meme s'il y a des pères de passage par ici !

Bon courage aux futures maman et aux papas également bien entendu.

Lien--> http://journeesbanales.blogspot.fr/2012/11/attendre-son-premier-bebe-quand-on-est.html

http://journeesbanales.blogspot.fr

Bartoldi
Portrait de cgelitti

Bonjour FRanchy, merci pour ton témoignage! je suis futur papa, nous venons d'apprendre que ma compagne est enceinte et nous sommes tous 2 très contents! nous nous sommes deja prepares mais bien sur mais cela va faire un sacre changement. alors j'ai besoin de vos conseils, je prends! merci d'avance

Jamuna
Portrait de cgelitti

Merci pour ce témoignage,

En effet les papas paraissent quelquefois a coté de la plaque.

Mon ami y est vraiment . Plus agé que moi, forcément il sait plus, sauf que sur ce coup là.... 

donc le papa bien plus agé  passe sa journée à écouter des émissions radios , ou sur des sites où l'on recontre toutes les catastrophes possibles et imaginables, et me les retransmet le soir   en me disant "tu en a parlé à ton médecin?"  "oui, j'en ai parlé des dizaines de fois, donc pas besoin de s'inquiéter outre mesure, il n'y a pas non plus trop de risque pour que l'enfant soit autiste.... selon la dernière étude amricaine, car tu as dépassé depuis longtemps les40 ans."

ça c'était le deuxième mois. Bien sur," je ne disais jamais ce qu'il faut au médecin", mais le papa n'a jamais voulu m'y accompager pour poser lui même ses  questions...

jamais non plus il n'a manifesté la moindre envie de m'accompagner à une échographie.

Le premier mois , quand je lui ait annoncé la grossesse, il a buggué: tout comme un ordinateur, il es resté là planté le regard dans le vide pendant une minute , puis est reparti cuisiner...

Sans un mot. 

Autant dire que je l'ai très mal pris.

Au retour des échos, quand je lui racontais comment a se passait,  il ne manifestait aucun intérêt. Un peu Dur pour moi qui me sentais bien seule dans l'histoire.

Pusi peut à peut vers le deuxième mois,  il a commencé à lire les échographies et se sentir concerné (cf , tous les malheurs du monde qui riquent de nous arriver à cause de notre âge.)J'ai fais une fausse couche l'en dernier, je pense que je suis suffisamment sur mes gardes et inquiète pour ne pas qu'il en rajoute ...mais au final le papa s'avère extêmenment angoissé, et franchement , là , il me "gonfle"!!!

le début de cette grossess a été sous le signe de la fatigue, des nausée, des maladies, etc... Je pense qu'en réaction à la peur induite par la première fausse couche..  je me suis rendue malade pour m'empêcher de danser(je suis danseuse professionnelle et professeur de yoga).

donc passer d'une activité phydsiue intensive à une vie végétative, a sérieusement perturbé mon système digestif.

La -dessus le papa qui arrive avec ses angoisses , sans écouter les miennnes..

La dernière: pas de relations sexuelles avant trois mois! je ne sais pas dans quel magazine il a trouvé cette abération..Bon, les trois mois viennent de passer , mais là , il m'avoue comme un petit garçon , qu'il a un problème psycoogique: il a peur d'écraser le bébé... Mais en bon phylosophe, il accepte son problème, mais ne cherche pas à lui trouver une solution!

Et reporte ses angoisses sur moi: je suis trop fragile, pourquoi je veux aller dans une clinique plus à l'écoute des femmes, et pas à Robert Debré qui est juste à coté?  J'y suis arrivée aux urgences pour ma fausses couche,à Robert debré, et la façon dont cela s'est passé ne me donne aucune envie d'y retourner." Justement, aux urgences je criais, j' hulrais, tout le monde ne'st pas si douillet...." Oui, j'hurlais de douleurs car ça faisait 7 heures que je supportais des contractions pour expulser un petit embryon mort.. mais c'est sur il y a sûrement des femmes beaucoup plus courageuses....Je commence à me sentir très incomprise, et ait finit par lui dire que s'il continuait comme ça je ne veut pas de lui à l'accouchement. 

Pas de danse, pas de yoga,  grosse fatigue,  immunité réduite et pas de sexe, ça fait beaucoup !

j'ai du mal à gérer mon organisation, mes propres angoisses, et  doit vivre avec les siennes, car évidemment, il refuse toute aide de ma part...

si vous avez des suggestions, eles sont bienvenues.

Jamuna

 

 

louloute75
Portrait de cgelitti

BONSOIR

JE TE COMPREND EN TANT QUE FEMME MA BELLE FAMILLE S EST MIS CONTRE MOI QUAND J ETAIS ENCEINTE DE MA PREMIERE FILLE ET C SUR LE FUTUR PAPA NE PEUT PAS SE METTRE A LAPLACE DE LA FUTURE  MAMAN VA FAIRE UN TOUR SUR LE SITE DE MYGYNEAS IL Y A DES LIVRES VRAIMENT TRES UTILES POUR LE BIEN ETRE DU COUPLE

MYGYNEAS.COM M A EXPLIQUE MON GYGY QUAND J HABITAIS MARSEILLE,(TRES PRO)M A BIEN CONSEILLE FAIS MOI CONFIANCE ILS SONT LEADER EUROPEEN SUR LA GROSSESSE FAIS MOI CONFIANCE ET JE TE SOUHAITE PLEIN DE BONHEUR POUR TOI ET FEMME

Sujet vérouillé