Pourquoi n'est-ce pas si simple de se retrouver en famille ?

Publié par Dr Catherine Solano le Mercredi 31 Décembre 2003 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 12 Décembre 2013 : 13h03
-A +A

Les fêtes de fin d'année, les fêtes religieuses familiales, les mariages, baptêmes, ou même les enterrements, sont… toutes sortes d'occasions de se retrouver en famille.

Certains adorent et d'autres abhorrent !

Pourquoi tout n'est pas rose au pays des retrouvailles familiales ?

Parce qu'on ne choisit pas sa famille.

Elle nous est imposée qu'elle nous plaise ou non. On peut l'aimer ou la détester, voire aller jusqu'à l'éviter. Certains aimeraient même fuir, mais leur courage n'allant pas jusque-là, ils s'imposent d'assister aux fêtes de famille en traînant des pieds !

Parce qu'on a une histoire ensemble.

Et cette histoire, elle peut être belle, heureuse, ou au contraire, avoir laissé des cicatrices très douloureuses. Et à chaque rencontre, cette cicatrice peut faire mal à nouveau, car se réactivent d'anciennes douleurs.

Parce que le plus souvent, la date est imposée.

Il s'agit de partager un événement auquel on n'adhère pas forcément. Un baptême religieux pour quelqu'un d'athée, c'est un pensum, ou pire s'il existe en plus des différents familiaux.

Car partout, quand on a des liens du sang, il existe de vieux conflits non résolus.

« Mon frère était jaloux de moi et il continue à chercher à m'énerver ». Nous avons de vieux réflexes qui reviennent au galop à chaque réunion de famille. Le terrain n'est pas vierge, il y a des arriérés !

Et puis, en famille, chacun connaît votre histoire.

Vous n'êtes pas un étranger, vous êtes plutôt étiqueté depuis le début. « C'est lui qui, si intelligent devait faire polytechnique et qui a pourtant raté ses études ». « C'est elle qui a quitté son mari si gentil », etc. Alors, on peut comprendre qu'une étiquette, ça vous emprisonne et vous donne envie d'aller prendre l'air ailleurs !

Et dans certaines familles, on perçoit très bien, en sus, une certaine compétition.

Il y a ceux qui ont réussi (famille, études, argent, politique, etc.), ceux qui sont dans la moyenne et ceux qui ont loupé pas mal de choses, d'après les critères familiaux. On comprend aisément que ceux qui aiment les réunions de famille sont ceux à qui tout sourit ! Les autres peuvent préférer rester dans leur tanière plutôt que d'avoir l'impression d'aller au tribunal.

Et puis, même quand on les aime tous, même quand ils nous sont chers, on peut en avoir ras le bol du radotage.

Toujours les mêmes histoires, les mêmes souvenirs : « tu étais si mignon avec tes bouclettes quand tu avais un an ». On commence à avoir envie de voir autre chose, d'entendre du nouveau.

Alors, heureusement qu'une famille, malgré tout, ça se transforme, ça évolue. Les petits deviennent grands, les ados deviennent sages, les adultes deviennent plus vieux et chacun peut faire évoluer l'ambiance, les traditions pour se forger la famille dont il rêve. Quand c'est possible, c'est quand même mieux que de fuir pour râler ! La famille c'est aussi chacun de nous et c'est à chacun de contribuer à sa bonne ambiance. C'est essentiel pour tous et pour le bien-être de chacun.

Et quand ce n’est pas possible, c’est parfois aussi une question de survie de fuir sa famille… et de s’en fabriquer une autre !

Publié par Dr Catherine Solano le Mercredi 31 Décembre 2003 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 12 Décembre 2013 : 13h03
A lire aussi
Vacances et famille recomposée : mode d’emploi Publié le 15/07/2013 - 09h03

Les vacances en famille sont a priori un joli moment de vie, une parenthèse dans l’année. Mais quand on part en famille recomposée, des tensions peuvent survenir, celles, bien sûr, de toutes les familles, mais en plus les tensions liées à la recomposition familiale. Alors comment faire au...

Les cicatrices, peut-on vraiment les faire disparaître ? Publié le 16/07/2007 - 00h00

Les cicatrices, qu'elles proviennent de l'acné, d'une intervention chirurgicale ou d'un accident de voiture, peuvent être très inesthétiques, voire handicapantes ou obsédantes. Peut-on les faire disparaître totalement ? A quel moment ? Quelles sont les différentes techniques ?

Silence ! Secret de famille... Publié le 21/05/2003 - 00h00

Des secrets de famille, il en existe probablement dans la vie de toutes les familles. Mais comme par définition, ce sont des secrets, nous vivons en les ignorant… jusqu'au jour où, ayant « accomplis leur oeuvre souterraine », ils peuvent enfin être révélés.

Plus d'articles