Une portée de chiots chez soi ? Une réflexion s'impose !

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le Lundi 23 Août 2010 : 15h56
Mis à jour le Vendredi 19 Novembre 2010 : 15h51
-A +A

Même si de nombreux propriétaires de chiens rêvent d'avoir un jour une portée de leur animal favori, il est en général préférable de laisser la reproduction aux éleveurs professionnels. En effet, la reproduction canine ne s'improvise pas !

Contraintes et idées reçues sur la reproduction des chiens

S'il vous vient l'envie d'avoir une portée de chiots de votre chienne, il convient de bien prendre en compte les contraintes que cela va engendrer. Assurez-vous de disposer du temps et de l'espace nécessaires pour les chiots. De plus, il faut être bien conscient du fait que la reproduction canine ne rapporte pas d'argent. En effet, les frais vétérinaires sont nombreux (soins à la chienne, vermifuges, vaccins et puces électroniques des chiots), l'alimentation des chiots est coûteuse et pour obtenir des chiens de race, il faut aussi compter le prix de la (ou des) saillie(s)...

En outre, il est faux de penser que la chienne a besoin d'avoir au moins une portée pour vivre une vie épanouie : C'est une idée reçue !

Cependant, si l'aventure vous passionne vraiment, il est capital de vous renseigner au sujet des différents aspects de la reproduction canine.

A savoir avant la saillie !

La première chose à prendre en considération est l'âge de la chienne. En effet, avant deux ans, celle-ci n'a pas encore atteint son plein développement et une gestation serait donc néfaste pour sa santé. Lorsqu'elle est plus âgée, après l'âge de 5 ans, les risques de difficultés à la mise bas augmentent considérablement. De plus, il faut savoir que certaines races comme les bouledogues n'accouchent presque jamais par voies naturelles et qu'il faut prévoir une césarienne, intervention chirurgicale représentant un risque pour la chienne et pour ses chiots. Enfin, il est impensable de faire reproduire des chiens de race sans procéder préalablement à des tests génétiques et/ou radiographiques des deux parents. En effet, il existe aujourd'hui de très nombreuses maladies génétiques héréditaires, différentes en fonction des races, et induisant des souffrances lors de toute la vie de l'animal ou réduisant considérablement son espérance de vie.

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le Lundi 23 Août 2010 : 15h56
Mis à jour le Vendredi 19 Novembre 2010 : 15h51
A lire aussi
Adoptez votre chien en toute légalité! Publié le 21/01/2008 - 00h00

L'adoption d'un chien est souvent un moment heureux marquant le début d'une longue histoire d'amitié. Pour qu'elle reste un bon souvenir, il convient de connaître ses droits afin que la transaction se fasse dans les règles. Cela vous évitera bien des soucis dans le futur!

Identification des chiens et chats: un numéro bien utile ! Publié le 22/05/2006 - 00h00

Fugue, perte, vol ou accident, peuvent vous séparer du chien ou du chat que vous aimez tant. Si votre ami a été préalablement identifié et enregistré auprès d'une association spécialisée, vos chances de le retrouver seront bien plus grandes ! En outre, l'identification est obligatoire pour...

Plus d'articles