Poliodine Dermique

Vous consultez la fiche Poliodine Dermique sous la présentation suivante : 10 % Solution pour application cutanée Boîte de 40 Récipients unidoses de 15 ml.

Classe thérapeutique : Dermatologie

Composition : Povidone Iodée

Présentation : 10 % Solution pour application cutanée Boîte de 40 Récipients unidoses de 15 ml

Laboratoire : Gifrer Barbezat

Statut : Retiré de la vente le 23/11/2012

Remboursement : --%

Indications Poliodine Dermique

- Antisepsie des plaies ou brûlures superficielles et peu étendues.
- Traitement d'appoint des affections de la peau et des muqueuses primitivement bactériennes ou susceptibles de se surinfecter.
- Antisepsie de la peau du champ opératoire.
Remarque : Les agents à visée antiseptique ne sont pas stérilisants : ils réduisent temporairement le nombre de micro-organismes.

Posologie Poliodine Dermique

VOIE CUTANEE.
A utiliser pure ou diluée :
- Pure en badigeonnage sur la peau.
- Diluée au 1/10ème avec de l'eau ou du sérum physiologique stérile pour les lavages des plaies et à 2 pour cent dans le sérum physiologique stérile pour les irrigations des plaies.

Contre-indications Poliodine Dermique

CONTRE-INDIQUE :
Ce médicament est contre-indiqué dans les cas suivants :
- Intolérance à l'iode.
- Enfant de moins de 1 mois.
DECONSEILLE :
Ce médicament est généralement déconseillé dans les cas suivants :
- Pendant le troisième trimestre de la grossesse et au cours de l'allaitement :
. grossesse : les médicaments à base d'iode ne doivent pas être administrés pendant le troisième trimestre de la grossesse. En effet, leur utilisation soit prolongée, soit proche du terme, entraîne une résorption significative de l'iode avec pour conséquence un risque de retentissement foetal, (hypothyroïdie ou goitre néonatal). En conséquence, par mesure de précaution, l'utilisation de ce médicament est déconseillée tout au long de la grossesse.
. allaitement : l'iode passant dans le lait, l'utilisation de cette spécialité est déconseillée au cours de l'allaitement.
- En association avec les antiseptiques mercuriels (voir interactions).

Interactions Poliodine Dermique

- Compte tenu des interférences possibles (antagonisme, inactivation...), l'emploi simultané ou successif d'antiseptique est à éviter.
- Possible interférence avec exploration fonctionnelle de la thyroïde (voir effets indésirables).
ASSOCIATION DECONSEILLEE :
Antiseptiques mercuriels : érythème, phlyctènes, voire nécroses cutanéomuqueuses (formation d'un complexe caustique en cas d'utilisation concomitante d'antiseptiques iodés et mercuriels).

Précautions d'emploi Poliodine Dermique

- En raison de la résorption transcutanée de l'iode, l'utilisation de cette spécialité peut exposer à des effets systémiques (voir effets indésirables). Ces effets systémiques, favorisés par la répétition des applications, sont d'autant plus à redouter que l'antiseptique est utilisé sur une grande surface, sous pansement occlusif, sur une peau lésée (notamment brûlée), une muqueuse, une peau de prématuré ou de nourrisson (en raison du rapport surface/poids et de l'effet d'occlusion des couches au niveau du siège).
- Contre-indiquée chez le nouveau né, l'utilisation chez l'enfant de moins de 30 mois, si elle s'avère indispensable, se limitera à une application brève et peu étendue et sera suivie d'un lavage à l'eau stérile ou à l'alcool à 60°.

Effets secondaires Poliodine Dermique

- En cas d'administration répétée et prolongée, il peut se produire une surcharge d'iode susceptible d'entraîner un dysfonctionnement thyroïdien, notamment chez le prématuré, le nourrisson et le grand brûlé.
- Risque d'hypersensibilité à l'iode.
- Des réactions cutanées locales peuvent se produire : dermites caustiques, eczéma de contact.

Avertissement

Le guide des médicaments a pour seul objet de vous informer sur les caractéristiques des médicaments mais ne peut être utilisé pour l’établissement d’un diagnostic ou l’instauration d’un traitement. Seul votre médecin est habilité à mettre en oeuvre un traitement adapté à votre cas personnel.

Mis à jour le 07/04/2014

Sources : Banque Claude Bernard

intervenez sur e-santé
Prévisualisation

*Saisie obligatoire pour envoyer

Informatique et libertés

VOTRE COMMUNAUTÉ Médicaments

Participez aux discussions les plus actives

  • et le stagyd on pourra en avoir quand  

    Par SUCRETTE2 15/04/2014 - 19h08

    0
    réponse
    17 consultations
  • J'ai reçu un coup a la pommette et celle ci et enfoncé mais je n'ai pas mal par contre j'ai des ...

    Par Kelso 12/04/2014 - 19h39

    0
    réponse
    14 consultations
  • Bonjour ! Il m'arrive quelque fois que lorsque j'ouvre la bouche trop grand, je devient ...

    Par jp12 01/04/2014 - 18h35

    0
    réponse
    33 consultations
  • bonjour Je vous ecrit pour vous raconter mon histoire.La france est devenue un pays de non droit ...

    Par mare_psychiatrie 14/03/2014 - 19h52

    3
    réponses
    632 consultations
  • bonjour,    Je souffre de cystite depuis de nombreuses années et me sens les premiers ...

    Par naraka 26/02/2014 - 18h29

    0
    réponse
    65 consultations