Pokémon GO : l’appli de tous les dangers

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 01 Septembre 2016 : 12h35
Mis à jour le Jeudi 01 Septembre 2016 : 13h28

Depuis l’arrivée du Pokémon Go, rien ne va plus ! Même au travail, certains salariés ont déjà reçu des avertissements de leur supérieur, craignant un manque de productivité en raison d’une assiduité sans borne. Mais c’est surtout de sécurité dont il est question. À tout âge, se lancer à la poursuite d’une créature virtuelle dans la rue, le nez collé à son smartphone, n’est pas sans risque !

Pokémon go c’est quoi ?

C’est un jeu que l’on installe sur son smartphone via une application. Sorti le 7 juillet aux États-Unis et en Australie et disponible en France depuis le 24 juillet, il a suscité un réel engouement de la part des petits et des grands. Le jeu consiste à attraper des personnages virtuels, mais présentes dans l’environnement réel reproduit par GPS sur l’écran du smartphone. Cette chasse au Pokémon les yeux totalement rivés sur son téléphone, se déroule donc partout là où l’on se trouve : dans la rue sur le trottoir, dans un magasin, dans sa cuisine ou son salon, au volant, au bureau, à l’école, etc. «Cette application transforme la route et la rue en un immense terrain de jeu, sans se soucier du danger que cela représente », estime Christophe Ramond, directeur des études et recherches de l’association Prévention Routière.

C’est ainsi que le risque de chute dans la rue, dans les escaliers, d’accident de voiture, de vélo de cyclomoteur est nettement accru. Aux États-Unis, des incivilités routières impliquant des conducteurs qui utilisaient cette application au volant ont déjà été rapportées, tout comme des accidents de la route impliquant voitures, piétons, cyclistes, et des chutes. Derka, un organisme d’experts engagé pour la sécurité, rapporte qu’en Californie deux joueurs sont tombés d'une falaise de plus de 15 mètres sur la côte du Pacifique, ou encore que des motocyclistes ont été arrêtés par la police pour avoir fixé leur smartphone au guidon avec le jeu en cours d'exécution.

PUB

Le monde réel peut être dangereux : lui reporter toute son attention

En France, des accidents de la route ont déjà eu lieu et l’on craint une nette et rapide augmentation à l’instar de ce qui se passe aux États-Unis et en Australie.

« A 50 km/h les conducteurs qui regardent leur téléphone pendant cinq secondes parcourent une distance de près de 70 mètres, pendant ce temps ils sont incapables de réagir à ce qui se passe sur la route. À 50 km/h, juste une seconde d'inattention équivaut à environ 15 mètres de conduite à l’aveugle. »

Ce jeu engendre une telle distraction sur la route qu’il est incompatible dans de nombreuses situations. Pour attraper une créature virtuelle dans son environne réel, il faut regarder son téléphone en permanence et par conséquent arrêter de faire attention à ce qui se passe autour de soi, ce qui peut être fatal dans le pire des cas.

Derka appelle tous les usagers de la route, conducteurs, cyclistes, piétons, à ne pas se laisser distraire par leur smartphone mais à garder leur attention sur la circulation.

L’Association Prévention Routière quant à elle, demande aux concepteurs « de mettre en place un dispositif qui bloque le jeu lorsque l’utilisateur est en situation de conduite » et de ne plus faire apparaitre de personnages virtuels « sur les voies de circulation pour éviter une prise de risques inutiles aux joueurs piétons ».

Mots-clés : Pokemon go, Smartphone
Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Jeudi 01 Septembre 2016 : 12h35
Mis à jour le Jeudi 01 Septembre 2016 : 13h28
Source : Information presse Derka, 31 août 2016. Association Prévention routière, 13 juillet 2016, https://www.preventionroutiere.asso.fr/2016/07/13/application-pokemon-go-lassociation-prevention-routiere-reagit/.
PUB
PUB
A lire aussi
Piétons connectés, accident assuréPublié le 27/05/2016 - 11h52

Selon une enquête Opinionway commanditée par GMF Assurances, de très nombreux piétons et particulièrement des jeunes, frôlent souvent l’accident en raison d’une utilisation intensive de leur smartphone en marchant dans la rue.

Accidents de la route : prévenir les comportements dangereuxPublié le 11/09/2006 - 00h00

Au volant, tout le monde le sait, l'alcool et maintenant le cannabis sont à proscrire. Pour autant, il ne faut pas perdre de vue que des comportements tout à fait quotidiens tels que la conduite en état de fatigue, la prise de médicaments ou la réponse à un appel téléphonique sur son mobile...

Plus d'articles