Poches sous les yeux : comment se débarrasser des poches malaires ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 12 Avril 2010 : 02h00
-A +A
Les poches malaires désignent les poches situées très bas sous les paupières inférieures, en haut des pommettes un peu à l'extérieur. Elles sont très fréquentes chez les alcooliques et c'est pour cette raison qu'elles ont une très mauvaise connotation. Or les poches malaires sont aussi très fréquentes chez tout le monde avec les années, nous explique le Dr Catherine De Goursac*, médecin esthétique.

Les poches malaires, des poches sous les yeux très basses

Les poches sous les yeux, que l'on désigne par " poches malaires ", ne concernent pas exclusivement les alcooliques. Elles sont fréquentes chez de nombreuses personnes, indépendamment de toute consommation excessive d'alcool, tant chez les hommes que chez les femmes. Elles s'installent avec le temps, au fur et à mesure que les pommettes s'affaissent. Si les poches malaires sont liées à l'avancée en âge, elles sont surtout dues à un mauvais drainage lymphatique.

Sur quoi repose le traitement des poches malaires ?

Actuellement, nous ne savons pas très bien traiter les poches malaires. En revanche, nous avons à disposition quelques moyens d'action.

Il s'agit en premier lieu de mesures préventives : manger moins salé, aérer la chambre et appliquer un peu de froid le matin sur ces zones, autant de consignes qui stimulent le drainage lymphatique.

Ensuite, en cas de poches malaires plus marquées, on recommande de réaliser des drainages lymphatiques chez une esthéticienne (sorte de massage local). Le drainage lymphatique est classiquement fait par les kinésithérapeutes, sauf pour le visage. Concernant les poches malaires, les esthéticiennes sont les plus performantes.

A un stade ultérieur, on peut se tourner vers le médecin esthétique, lequel va réaliser des injections d'hyaluronidase, une enzyme qui détruit l'acide hyaluronique.

En effet, les poches malaires forment une sorte d'oedème où s'accumule de l'acide hyaluronique. Le fait d'injecter de l'hyaluronidase va diminuer le volume et stimuler la circulation dans cette zone, contribuant à atténuer les poches malaires.

Enfin, le dernier recours est la chirurgie. L'objectif est de repositionner certains muscles pour faire disparaître les poches. Mais l'opération est très délicate et très peu employée pour l'instant.

En conclusion, il est possible d'atténuer les poches malaires à l'aide de techniques relativement simples, la chirurgie étant réservée aux formes sévères, le plus simple étant la prévention en apprenant les petits gestes quotidiens qui empêcheront la lymphe de stagner. N'hésitez pas à en parler tôt à une esthéticienne ou à un médecin esthétique.

* Le Dr Catherine de Goursac exerce la médecine esthétique depuis plus de vingt ans. Elle est membre de la Société française de médecine esthétique, membre du conseil d'administration de l'Association française des médecins esthéticiens (AFME) (www.afme.org) et secrétaire de l'Association française d'anti-aging.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 12 Avril 2010 : 02h00
A lire aussi
J'ai des cernes, quelles solutions ? Publié le 16/11/2009 - 00h00

Les cernes se caractérisent par une impression sombre au niveau de la paupière inférieure. Nous avons tendance à penser que nous avons tous les mêmes cernes. C'est une erreur. Il existe différents types de cernes : les cernes bistres ou marron, plus facilement reconnaissables chez les...

Au secours, j'ai des poches sous les yeux ! Publié le 09/11/2009 - 00h00

Les cernes qui s'accompagnent de poches sous les yeux donnent un air fatigué. Les personnes qui présentent de tels cernes cherchent des solutions pour s'en débarrasser. Le Dr Catherine De Goursac* nous indique les différentes possibilités contre les cernes avec des poches.

Plus d'articles