Zoé
Portrait de cgelitti
Bonjour à tous.

J'aimerais vous soumettre plusieurs questions concernant ma thyroïde, et comme je ne sais pas si tout est lié ou non, tant pis, vule peu de place pournoter un sujet je vous soumets tout en vrac, merci d'avance si vous avez une ou plusieurs idées...

D'abord, j'ai eu une thyroïdite (inflammation de la thyroïde) en 2002 ou 2003 je ne me souviens plus très bien, mais je sais que cela avait duré plusieurs mois. Certains médecins disent que je n'ai aucun risque de récidive, d'autres affirment le contraire... Eventuellement, faudrait-il envisager une surveillance au cas où et si oui laquelle d'après vos expériences bien sûr ?

D'autre part, je sais aussi que j'ai des petits nodules depuis plusieurs années ; tantôt à droite, tantôt à gauche. Mais comme j'ai été hospitalisée plusieurs fois et quelquefois longtemps cesdernières années pour problèmes gynécologiques et rénaux, aucune vraie surveilllance n'a été entreprise ; d'ailleurs, à mon retour, même désaccord entre les médecins, certains affirmant que c'était totalement inutile de surveillet et d'autres disant que ce serait important... Comment se fait-il que, pour une glande aussi importante pourle corps (et avec en plus quelques antécédents familiaux mineurs mais quand même) personne n'arrive à se mettre d'accord ?

Enfin, quand une analyse de sang prend en compte l'aspect thyroïde, il m'arrive très souvent d'être à la limite de l'hypothyorïdi, voire carrément en hypo, parfois aussi quand même dans les normes. Cela pourrait-il être une des causes de ma fatigue persistante et de la prise de poids, en plus de la récente ménopause chirurgicale ? Là, bien entendu, cette fois ce n'est même pas un désaccord que j'obtiens si j'interroge : c'est plutôt genre silence embarrassé... Je précise que, bien qu'atteinte de troubles du rythme cardiaque liés à une maladie de Bouveray(et), si je ne suivais pasmon traitement pour le coeur, le seul fait de passer en hypothyroïdie ne ralentirait pas le rythme, j'ai essayé plusieurs fois à l'époque où je ne bénéficiais pas de traitement de fond régulier ; pourtant, tout le monde dit qu'en hypole coeur bat moins vite... En revanche, mis à part le plein été comme en ce moment je suis plutôt du genre frileux ! Il va de soi queje n'attends pas de vous de vraisavis médicaux, ce serait hors de vos compétences ; mais vos avis, conseils, expériences, témoignages... seraient tous les bienvenus, même discordants c'est bien possible... Merci d'avance, je ne suis pas pressée mais je serais quand mmême contente de trouver au moins une ou deux réponses avant le 01 octobre, où j'ai à nouveau un rendez-vous médical important (côté reins, ça n'a rien à voir, mais une hospitalisation pourrait suivre alors...)

Bonne soirée et cordialement à tous, bonne fête du 15 août demain !

Maritchou13.

aline
Portrait de cgelitti
bonjour!!je etais opere en 2005 de la parathyroide,je pred levo 100,jai etai opere l annee suivante de nerf carpienne bilaterale et luterus,jai de douluers partout,fatigue,calculs reneo repetitif donc 2 foi par an l hopital plus colique nefret. plus la tet qui tourne ,si vous savias comment cela va se termine ?donne moi la reponsse,merci
sonia
Portrait de cgelitti
J'ai un taux de 0,23 UI/ml suis-je hyper ou hypothyroïdienne
Zoé
Portrait de cgelitti


Il faut regarder les normes sur les resultats d'analyses. Et pour le reste, seul le medecin peut le dire. Hyper ou hypo, c'est l'endocrinologue qui le sait.
MAURICE
Portrait de cgelitti
Le généraliste est là pour tenir la raquette.Bon courage maritchou13
MAURICE
Portrait de cgelitti
La thyroïdite peut évoluer vers l'hypothyroïdie.Le tout est de savoir s'il faut traiter ou non selon le taux de TSH qui semble limite et les signes de la maladie (fatigue surtout) handicapants ou non.
Le mieux est de consulter un endocrinologue qui approfondira, pour prescrire ou non des hormones thyroïdiennes ou de surveiller la TSH pour voir si elle augmente.So long!
Maritchou13
Portrait de cgelitti
Bonsoir Maurice !
D'abord, merci de votre gentil message, c'est gentil d'avoir pris le temps de me répondre.
En ce qui concerne un éventuel endocrinologue, je n'en connais plus, celui qui m'avait suivie lors de ma thyroïdite et qui semblait très compétent a pris sa retraiteet a même pris la peine d'avertir chaque patient qu'il n'avait pas trouvé de remplaçant, ce que j'ai trouvé particulièrement délicat ! Mon nouveau médecin traitant n'a pas l'air très pressé de surveiller de ce côté-là car je suis atteinte aussi de beaucoup d'autres pathologies, mais les rares fois où une surveillance est demandée c'est toujours très limite, voire en hypo. La fatiguepourrait aussi s'expliquer par la récente ménopause chirurgicale suite à une maladie gynécologique invalidante... Comment faire la part des choses, nous, profanes patients que nous sommes, surtout quand comme moi on nous traite seulement comme une belle balle de ping-pong, sans trop tenir compte des souffrances réelles ?
En tout cas merci de vos conseils, quand mon médecin traitant rentrera je pourrais toujours tenter de lui en reparler, et merci surtout de m'avoir accordé votre attention, c'est très gentil et touchant. Bonne soirée !
Cordialement à tous,
Maritchou13.
Zoé
Portrait de cgelitti
Message parti trop tôt.
Il semble que tes resultats soient dans la norme, donc il semblerait, ni en hyper, ni en hypo. Normale quoi. Si tu parles bien de la tsh. Mais je ne suis pas medecin...
Sujet vérouillé