Belladonna
Portrait de cgelitti

Bonjour,

Etant en terminale, une année que je sais décisive pour les années à venir, je suis constamment sous pression, et je craque souvent. Le fait d'être loin de sa famille ne joue peut être pas en ma faveur (j'étudie en Irlande).

J'alterne crises de colère et de pleurs pour des raisons futiles ou même sans raison, je hurle pour me soulager quand je suis seule, je claque des dents et je tremble lors de grosses crises, et on me reproche régulièrement de ne pas être assez optimiste. Il est vrai que j'ai beaucoup tendance à avoir des pensées négatives, et un sentiment de tristesse ne me quitte pas depuis 2 ans. Mon moral fait des loopings. C'est très difficile pour moi, mais également pour mon entourage. Ma famille ne pouvant rien à distance et me confiant peu à eux, ce sont surtout mes amis qui trinquent. Et certains m'ont fait savoir que l'année passée a été insupportable pour eux, ce qui m'attriste énormément. J'ai des pensées suicidaires depuis le début du collège, et même si je ne suis jamais passée à l'acte, elles ont été plus fortes durant ces 3 ou 4 dernières années. Il m'arrive de me mutiler.

On me reproche aussi de manquer cruellement de confiance en soi, mais depuis 1 an, je ressens du dégout et du mépris envers moi, bref je ne m'aime pas. Je ne supporte pas la personne que je suis devenue. J'ai également beaucoup de mal avec mon corps.

Tout cela transparait au niveau scolaire. La qualité n'en est pas trop affectée (j'ai une moyenne d'environ 13), mais quand une mauvaise note pointe le bout de son nez, je fonds en général en larmes, ou alors j'attends la fin du cours pour aller pleurer seule. Je me rabaisse constamment en me pensant un echec complet, je ne réussirai jamais, etc...Je subis énormément de pression de tous côtés et j'ai du mal à la supporter.

Help please !

Merci.

Kuroneko

Belladonna
Portrait de cgelitti

Vana au risque de vous choquer vous enfoncez la jeune fille et ne l'aidez pas!"secoue toi,il m'a arriver une tuile"cest pas malin et pas intelligent de lui dire ca!!vous allez bine mais mettez vous a sa place!de la dépresion jen ai fait et elle va mal!elle se mutile!elle ne peut pas profiter de la vie,elle va mal!alors au lieu de la juger mettez vous a sa place!quand on est vraiment mal on peuyt pas se secouer!c'est pas une question de volonté mais de pouvoir détat d'esprit!il faut déja quelle se confie a un professionnel,médecin parle de son mal etre et aille mieux soit écoutée avant de faire des choses et s'occuper des autres,elle doit s'occuper delle!!Elle a de la chance d'etre sur ses deux jambes sauf que quand on va vraiment mal!n'oubliez pas quelle a des idées suicidaires depuis trois quatre ans donc un mal etre madame!on p eut pas le voir!on senfonce et on a besoin d'aide!!

annabell
Portrait de cgelitti

Salut Kuroneko!

Ne reste pas avec tes questions: tu dois partager ton mal-être avec un médecin ou l'infirmière scolaire qui t'apportera l'écoute dont tu as besoin. Tes symptomes proviennent sans doute des boulversements hormonaux de l'adolescence qui ont des effets sur le moral et se résorbent avec l'âge.

Pourquoi étudies-tu loin de chez toi? Si la distance te pèse... Rapproche-toi des gens que tu aimes... En attendant de trouver un amour.

D'où viennent les pressions dont tu parles? Il est temps de parler aux responsables à coeur ouvert et de leur exposer ta détresse.

Je ne suis pas psy mais ta tristesse semble venir de tout ce que tu n'aimes pas chez toi: ton corps, tes échecs en classe, et ta déprime, c'est un cercle vicieux... Que fais-tu cet été? Et si tu consacrais un mois ou deux entier à aider les autres (mission humanitaire)?

Je te souhaite beaucoup de courage et je suis sûre qu'après le stress du lycée et de l'orientation tu seras plus sereine.

A

vana
Portrait de cgelitti

tu es en pleine depression,secoue toi,va de l avant sinon il va t arriver une tuile,regarde autour de toi,il y a pire ,et ils avancent quand meme,profite de la vie,chaque minute compte,dis toi bien que tu as la chance d etre sur tes deux jambes,de voir ,de parler,courage et motivation ,sois une nouvelle personne,change de loock s il le faut,fonce et ta vie sera passionnante.( vana)

Belladonna
Portrait de cgelitti

Bonsoir kuroneko,cest triste que tu ailles si mal!je me permettraei pas de juger car j'ai vécu des choses similiares angoisses très fortes,crises de nerf ado et meme jeune adulte sans aller jusqua la mutilation mais j'étais hypersensible,angoisse d'abandon perpétuelle liée a un abandon réel de petite fille et donc mal etre timidité isolement moqueries!!je trouve ca très triste!tu dois voir quelqu'un absolument!!ca passera pas tout seul!si tu te mutiles ce qui est signe de détresse il faut le dire et le montrer sans hontes pour que quelqu'un puisse t'aider!le mieux serait de rentrer chez toi peut etre en juin et voir un psy sans tarder!il y va de ta santé!et mieux etre!!

tu dois cesser de te faire du mal!en te mutilant tu te fais du mal!pourquoi je sais pas mais tu te punis!tu tinfliges une souffrance depuis le collège dis tu que s'est il passé au collè,séparation de tes parents, humiliations...il a du se passer quelquechose pour que tu souffres tant parle en il le faut ma grande.Tu est hypersensible il me  semble je l'ai été et le suis toujours mais le gère mieux car je suis suivie et plus agée.Mais tu dois voir quelqu'un!NON TU NEST PAS UN ECHEC NON TU REUSSIRAS.Tu as une moyenne de 13 c'est bien!pourquio vouloir toujours plus!tu fais ton possible et de ton mieux arrete de te rabaisser!!!ne reste pas avec ces penséees suicidaires et mutilations!ca me fait mal pour toi!courage!!!tu vas ten sortir mais il faut parler!!!et voir un psy.

Sujet vérouillé