Plate-forme vibrante : muscler et tonifier, oui, mais attention aux vibrations

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 11 Février 2008 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 25 Août 2016 : 12h43
La plate-forme vibrante est très à la mode. En adoptant différentes positions, elle permet de stimuler très intensément différents groupes de muscles. On peut ainsi tonifier son corps sans trop d'effort. Selon les programmes, on parle aussi d'amincissement et de massage. Attention toutefois, certaines personnes doivent éviter l'utilisation d'une plate-forme vibrante.

Plate-forme vibrante : la stimulation des muscles est décuplée

La particularité de la plate-forme est qu'en transmettant des vibrations à haute fréquence, elle fait très fortement travailler les muscles, bien plus que lors d'un exercice physique normal. Pourquoi ? Les vibrations activent intensément les réflexes musculaires naturels, ce qui fait travailler les muscles à plus de 90% de leur capacité. On obtient ainsi des résultats intéressants en très peu de temps. Les fabricants mettent très bien en avant la durée des séances : 10 ou 20 minutes au lieu d'une heure à une heure et demie d'activité physique normale. Attention toutefois, tout le monde ne peut pas utiliser de plate-forme vibrante car les vibrations peuvent dans certains cas réveiller ou accentuer certaines lésions ou traumatismes.

PUB

Voici une liste non exhaustive des contre-indications de la plate-forme vibrante

  • La grossesse.
  • Le port d'un stérilet.
  • Le port d'un pacemaker.
  • Les migraines sévères.
  • Les hernies aiguës, discopathie, spondylolyse et autres affections du dos.
  • L'arthrose sévère.
  • Les prothèses articulaires.
  • Les broches, les vis ou les plaques récemment posées.
  • Les infections ou inflammations aiguës.
  • Les plaies postopératoires et autres blessures récentes.
  • Les maladies cardiovasculaires.
  • Les thromboses veineuses profondes.
  • Le diabète sévère.
  • L'épilepsieLes tumeurs.

Les contre-indications figurant ici n'excluent pas toutes forcément de façon définitive l'utilisation d'une plate-forme vibrante. En revanche, il est impératif de consulter son médecin afin d'en discuter sérieusement. Lui seul vous indiquera selon votre cas et après un examen médical, si vous pouvez pratiquer des séances de power plate et si un encadrement s'impose. Et dans la négative, et à l'exception des femmes enceintes, des cardiaques et des porteurs de pacemakers, vous pourrez certainement vous tourner vers la plate-forme oscillante.

Il s'agit d'un procédé différent qui dérive directement des plateaux d'équilibre utilisés par les kinés pour la rééducation. Le plateau ne délivre pas de vibrations, mais une oscillation : les deux pieds ne sont pas stimulés en même temps mais l'un après l'autre, ce qui fait travailler les muscles de façon plus naturelle, plus physiologique, et qui limite donc les contre-indications.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 11 Février 2008 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 25 Août 2016 : 12h43
Source : Communiqué de presse Sismo Fitness et Power plate.
A lire aussi
Sport en salle, la power plate s'imposePublié le 15/07/2008 - 00h00

Faire du sport sans trop se fatiguer, c'est possible avec la power plate. Elle pourrait inciter les sédentaires à passer à l'action. Idéalement, il faudrait l'utiliser pour renforcer ses muscles avant de passer à des sports plus intenses comme le jogging ou la natation. Sinon, elle peut aussi...

L'électrostimulation au service de votre tonus musculairePublié le 15/12/2008 - 00h00

Cette technique consiste à stimuler les fibres nerveuses des muscles à l'aide d'impulsions électriques délivrées par des électrodes positionnées sur la peau. Ce n'est donc plus notre cerveau qui commande la contraction musculaire, mais l'électrostimulateur. Résultat, les muscles travaillent...

Plus d'articles