jo
Portrait de cgelitti
Je voulais réagir sur l'article sur les plantes, en effet, il est indiqué que les plantes n'avaient qu'un effet placebo pour les bouffées de chaleur, et franchement je ne suis pas d'accord.

Du reste, les plantes n'étaient pas toutes répertoriées, vous avez le yam, la sauge, les isoflavones de soja, la sauge produit son effet, c'est à dire celui escompté d'une diminution vraiment impressionnante des bouffées de chaleur.

Même si toute les femmes ne sont pas identiques, il faut savoir que les plantes sudoripares portent bien leur nom... la sauge en fait partie et n'a aucun effet secondaire.

Pourquoi diminuer l'impact des plantes, on parle bien de manger "bio" alors que la moitié de la planète n'a pas les ressources financières pour le faire..;

pourquoi au lieu d'ingurgiter des molécules chimiques qui sont très incertaines.... (en effet, parfois elles provoquent de gros ennuis... d'autres fois, elles sont complètement inefficaces.... ou encore dangereuses pour la santé...)

Ne dit on pas que la ménopause n'est pas une maladie, elle finit par le devenir quand on voit la kyrielle de produits médicamenteux vendus sur le marché...la ménopause est un marché porteur comme celui de l'amincissement apparemment...

Ce que je peux suggérer aux femmes de 50 ans dont je fais partie c'est de faire confiance à la nature... et réaliser qu'un jour votre corps vous remerciera pour ce que vous faites aujourd'hui pour lui, et chercher dans les plantes celle qui vous conviendra et qui vous accompagnera dans ce chemin de maturité.

Je pense parfois qu'il faut s'exprimer et ne pas tout "gober" dans l'écriture ou dans le verbal... Mesdames, vous avez encore votre libre arbitre!

amitiés

jo

jo
Portrait de cgelitti
Tout à fait d'accord avec vous Caroube,et il est à noter que pour toutes les personnes les besoins sont différents, les plantes mettent peut être plus longtemps pour agir, mais il y a un résultat...

Franchement, l'être humain parfois n'est il pas un peu impatient, (dans le cas des bouffées de chaleur, je sais c'est désagréable, handicapant et le regard de la société n'est pas tendre surtout quand on travaille)

Du reste, je remarque dans certains articles qu'il y a des stratagèmes pour lutter contre les bouffées de chaleur (même pour les dames qui ont le THS) je lis, vous pouvez vous aérer, prendre une seule épaisseur de vêtements, mettre de l'eau fraîche, si l'on résume, ces médicaments aussi puissants soient ils ne vont pas dans le sens d'une réelle amélioration quant à ces suées...
alors THS pas THS.... plantes, pas plantes, c'est vous qui voyez... le principal c'est votre confort personnel!!
amitiés
jo
Caroube
Portrait de cgelitti
Bonsoir, les effets secondaires des plantes, surtout en matière de ménopause sont TRES NETTEMENT inférieurs à ceux encourus avec le THS conventionnel.
Celui-ci majore en effet le risque de cancer du sein qui atteint son pic de fréquence dans cette zone d'âge (50 ans) ainsi que le risque de problèmes d'ordre cardio-vasculaire, ce n'est quand même pas rien.

Alors, je rejoins Jo pour dire que le yam, la sauge, les isoflavones de soja et tuti quanti sont bien anodines en terme de iatrogenèse comparé à l'artillerie lourdissime de la médecine conventionnelle qui ne s'est finalement jamais comportée autrement, hélas, que comme un éléphant dans un magasin de porcelaine!!!!!!!

Donc, les "grands" remèdes qu'on fait passer pour tels parce que pris par le + grand nombre s'avèrent en fait des très petits remèdes au vu du rapport bénéfices/risques et ce qui est considéré comme "petit" car alternatif ou envisagé comme un simple remède de bonne femme peu s'avérer grand par ses bienfaits et sa grande tolérance!!!!!

Les premiers seront les derniers, ça ne vous rappelle rien???

Cordialement
ginette
Portrait de cgelitti
si les plantes marchent sur vous, tant mieux, mais ce n'est pas le cas pour tout le monde !!!
oui mais
Portrait de cgelitti
oui mais les plantes sont loin d'être anodines, certaines ont des effets secondaires très néfastes, voire mortels. La pharmacopée essaie souvent de reproduire en synthèse des principes actifs issus des plantes. La ménopause n'est pas une maladie mais c'est vrai que le manque d'hormones estrogènes et progesterone se fait sentir, ne serait-ce qu'avec ces bouffées ou la perte osseuse.
Bref, à chacune ses petits et grands remèdes ...
Sujet vérouillé