Piqûres d'abeilles et de guêpes : comment les soigner et prévenir le risque allergique ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 25 Août 2004 : 02h00
Mis à jour le Lundi 14 Mars 2016 : 15h49
-A +A
L'institut de veille sanitaire signale une recrudescence des piqûres d'hyménoptères. Souvent bénignes, elles peuvent parfois provoquer des accidents allergiques. Quelques recommandations dictées par la prudence.

Chaque été, les services hospitaliers d'urgence et les SAMU témoignent de cas graves de piqûres d'abeilles, de guêpes et de frelons.

De telles piqûres provoquent deux types de réaction.

  • La plus classique est locale (douleur, rougeur et induration au niveau de la piqûre).

  • La seconde est générale avec éruption généralisée, œdème au niveau du visage, difficultés respiratoires avec sifflement, voire malaise avec une chute de la tension (choc anaphylactique).

    Dans certains cas, cette réaction peut se révéler fatale. C'est ainsi qu'une quinzaine de décès sont enregistrés chaque année, principalement chez des sujets ayant déjà présenté ce genre de réponse lors d'une piqûre précédente.

Que faire en cas de piqûre de guêpe ou d'abeille ?

  • Désinfectez la piqûre avec de l’eau et du savon puis appliquez un antiseptique.
  • En cas de piqûre à la main, ôtez vos bagues.
  • Si le dard est resté fiché dans la peau, retirez-le le plus rapidement possible.

    Comment faire ? Vous pouvez gratter avec l'ongle ou avec le bord non tranchant d’un couteau (en glissant parallèlement à la surface de la peau) ou d’une carte de crédit. Vou spouvez aussi utiliser une pince à épiler, mais très délicatement, car la glande à venin pourrait éclater et libérer encore plus de venin.

    Appliquer ensuite une solution désinfectante.

  • Vous présentez les symptômes suivants :
    • Difficulté à respirer ou avaler
    • Langue, lèvre, yeux ou gorge gonflé(e)
    • Malaise, perte de connaissance
    • Nausées, vomissements
    • Eruption cutanée généralisée avec démangeaisons
    • Fièvre, frissons

Et même sans symptôme, si les piqûres sont multiples (une vingtaine chez un adulte et plus de 4 ou 5 chez un enfant) :

Appelez immédiatement le SAMU (15) ou le 112 depuis un téléphone fixe ou un mobile.

En attendant l'arrivée des secours, appliquez la conduite indiquée par le médecin du SAMU.

A savoir :

Une piqûre au niveau du visage (paupières, lèvres…) ou du cou, dans la bouche ou dans la gorge peut rapidement entraîner un œdème. Dans ce cas, il vaut mieux aussi, par précaution, appeler les urgences (SAMU).

Vous avez déjà présenté une réaction allergique dans le passé ?

Si vous avez déjà souffert d'une réaction allergique suite à une piqûre de guêpe ou d'abeille, il y a de fortes chances que les piqûres suivantes provoquent la même réaction, voire une réaction allergique majeure dont la forme la plus grave est le choc anaphylactique.

Précaution importante :

Ayez toujours à portée de main un kit d'adrénaline injectable (prescrit par votre médecin). Ce kit contient un stylo d'adrénaline auto-injectable. Apprenez vous-même, ainsi que votre entourage, à reconnaître les premiers signes d’un malaise et à manipuler le stylo, à l'aide d'un stylo d'entraînement.

N’hésitez pas à utiliser ce stylo à la moindre piqûre d'hyménoptère.

Comment faire ? Positionnez le stylo auto-injecteur sur le bord extérieur de la cuisse et maintenez une pression sur le bouton déclencheur pendant dix secondes.

Utile

Apprenez aussi à votre entourage à utiliser le stylo. Il pourrait avoir besoin de vous injecter l'adrénaline nécessaire si un malaise vous empêchait de le faire vous-même.

Après l'injection

Après toute utilisation d'une stylo d'adrénaline auto-injectable, appelez le 15 ou le 112, car une surveillance est nécessaire.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 25 Août 2004 : 02h00
Mis à jour le Lundi 14 Mars 2016 : 15h49
Source : Communiqué de presse du ministère de la Santé, 20 août 2004, " Recrudescence de piqûres d'hyménoptères ayant entraîner plusieurs cas d'allergies graves ".
A lire aussi
Piqûre de frelon : grave ou pas ? Publié le 12/08/2012 - 22h00

Les piqûres de frelon et d’insectes font partie des maux typiques de l’été.Si ces prédateurs ailés s’invitent en terrasse, aux pique-niques et aux barbecues, ne les laissez pas gâcher votre plaisir.Rappelez-vous plutôt l’adage : une petite bête ne mange pas une grosse !

Plus d'articles