Piqûre d'insecte qui gonfle : que faire ?

Publié par La Rédaction E-Santé le Jeudi 05 Juillet 2018 : 09h01
Une piqûre d’insecte entraîne gonflement et démangeaisons, voire une réaction plus importante en cas d’allergie. Mieux vaut savoir comment réagir en cas de piqûre de moustique, de guêpe et autres insectes.
© Istock
PUB

Piqûre d’insecte et inflammation

En piquant, l’insecte injecte du venin responsable d’une inflammation. Généralement, on constate un gonflement modéré et une rougeur d'un diamètre inférieur à 2 centimètres. En revanche, les manifestations sont beaucoup plus importantes chez les personnes allergiques.

PUB

Piqûre d’insecte et réactions modérées : que faire ?

Mieux vaut éviter de gratter la zone piquée par un insecte pour limiter les risques d’inflammation par dispersion du venin. On peut atténuer les démangeaisons avec du vinaigre suite à une piqûre de moustique. En cas de piqûre d’abeille, le dard qui reste parfois dans la peau doit être ôté. On nettoie ensuite la zone au savon neutre, et pour limiter l’inflammation, une crème à la cortisone peut être appliquée. Le froid est utile pour apaiser la sensation d’échauffement.

Les secours doivent être appelés sans délai en cas de piqûre d’insecte dans la gorge ou la bouche suivie d'un gonflement rapide des tissus pouvant gêner la respiration.

Réaction allergique suite à une piqûre d’insecte : comment réagir ?

Lorsqu’une réaction allergique fait suite à une piqûre de guêpe, une piqûre d’araignée (morsure), ou à toute autre piqûre d’insecte, les signes peuvent être :

- une rougeur et un gonflement importants ;

- des vomissements ;

- des douleurs abdominales ;

- une sensation de malaise ;

- une respiration difficile.

En présence de signes allergiques, appelez les secours sans attendre. Il existe en effet un risque de choc anaphylactique qui peut être mortel.

Publié par La Rédaction E-Santé le Jeudi 05 Juillet 2018 : 09h01
PUB
PUB
A lire aussi
Plus d'articles