Pilule : trop de femmes l'oublient !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 20 Novembre 2002 : 01h00
-A +A
Paradoxe français : près de 95% des femmes utilisent une contraception, tandis que le nombre d'IVG (Interruption Volontaire de Grossesse) stagne autour des 220.000 par an. Pourtant, 20.000 environ pourraient être évitées chaque année, si les femmes n'étaient pas si nombreuses à oublier de prendre leur pilule.

En France, la pilule reste la méthode contraceptive la plus employée : elles sont 4,5 millions à l'avoir choisie. Le stérilet est utilisé par 23% des femmes, tandis que la combinaison de diverses méthodes (préservatif, spermicide, retrait, abstinence) fait 16% d'adeptes, dont 10,5% n'emploient que le préservatif. En ce qui concerne les plus jeunes, 28% des 18-19 ans ont le plus souvent recourt à la pilule ET au préservatif. Moins de 5% des femmes n'utilisent aucune contraception.

Selon les résultats de deux enquêtes fraîchement publiées, 92% des Françaises ont oublié de prendre entre une et cinq fois leur pilule au cours des six derniers mois, soit près de neuf femmes sur dix ! Ces omissions sont responsables de 10% des IVG pratiquées en France chaque année. En fait, trop de femmes méconnaissent le fonctionnement de leur contraceptif, voire de leur cycle, et ne savent donc pas quoi faire lorsqu'elles ont oublié.

Les 30-34 ans sont montrées du doigt !

Il ne faut pas croire que ces négligences concernent seulement des « têtes en l'air » ou des jeunes filles mal informées. Les « plus oublieuses » sont en fait les 30-34 ans : 34% d'entre elles ont oublié plus de six fois dans les six derniers mois, contre 10% des 18-24 ans et 22% des 40 ans. Que se passe-t-il dans l'esprit de ces jeunes femmes ? Des erreurs de raisonnement et de mode d'emploi. A titre d'exemple, un bon nombre d'entre elles pensent qu'elles ne sont quasiment plus fécondes après plusieurs années sous pilule. Or le nombre de mois ou d'années de contraception orale ne change rien au fait que tout oubli de plus de 12 heures peut déclencher une ovulation. Elles sont également nombreuses à croire que l'ovulation a toujours lieu chez toutes les femmes, au 14e jour du cycle. En fait, il n'est pas si rare de tomber enceinte vers le 5e ou le 20e jour du cycle.

Une carence informationnelle

Si le gynécologue ne prend pas le temps de vous expliquer spontanément tous les détails de la contraception, il vous revient de lui poser, sans honte, toutes vos questions. Il n'existe pas de question « bête » ! De plus, c'est dommage de risquer une grossesse non désirée par peur de demander une information. Sachez également qu'il existe des pilules à prendre en continu (sans la semaine classique d'interruption). Cette formule peut être intéressante pour éviter pas mal d'oublis. Parlez-en avec votre médecin.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 20 Novembre 2002 : 01h00
Source : Etude Coraliance menée auprès de 3.316 femmes de plus de 18 ans (âge moyen 30 ans) prenant la pilule et 617 gynécologues, financée par les laboratoires Wyeth. Enquête AADOC menée auprès de 841 jeunes femmes et 400 gynécologues.
A lire aussi
Contraception : dépasser les contraintes de la pilule ? Publié le 27/03/2006 - 00h00

La fécondité française se porte bien, avec un taux de 194 enfants pour 100 femmes. Parallèlement, en termes de contraception, les Françaises sont championnes du monde. Pourtant, dans deux cas sur trois, les grossesses non désirées sont liées à des échecs de contraception, principalement à...

Les IVG ne diminuent toujours pas en France… Publié le 12/07/2013 - 10h39

Depuis environ 6 ans, après des années d’augmentation, le nombre d’IVG annuel s’est stabilisé en France. Mais il n’amorce aucun recul. Comment faire pour améliorer ces chiffres ?

Contraception : choisissez celle qui vous va ! Publié le 17/09/2007 - 00h00

Il n'y a pas qu'une méthode contraceptive. Alors autant choisir celle qui vous convient le mieux, celle qui est adaptée à votre quotidien. Tel est le message que les pouvoirs publics souhaitent faire passer, dans le but de diminuer le nombre de grossesses non désirées : un tiers des femmes...

Plus d'articles