Pilule du lendemain : savoir l'utiliser

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 12 Février 2003 : 01h00
-A +A
La pilule du lendemain est efficace dans environ 75% des cas, mais ne remplace pas les autres moyens de contraception. Mais son utilisation doit rester occasionnelle, et ne doit pas conduire à renoncer au préservatif, qui permet seul une prévention des maladies sexuellement transmissibles.

Des rapports sexuels occasionnels ne justifient pas toujours une contraception permanente par pilule ou par stérilet. Le préservatif était jusqu'à présent le seul moyen contraceptif alors disponible, présentant en outre l'intérêt d'empêcher la transmission des maladies sexuellement transmissibles. Mais malgré les recommandations, le taux d'utilisation des préservatifs demeure relativement faible. C'est dans le cas de relations sexuelles occasionnelles, non protégées par une contraception, et bien sûr en l'absence de désir de grossesse, que les « pilules du lendemain » ont un rôle important à jouer.Si vous pensez que vous pourriez avoir un jour besoin d'une de ces pilules, il est possible de se les procurer à l'avance, afin d'en avoir chez soi « au cas où ». C'est une attitude logique, car les rapports sexuels occasionnels se produisent souvent lors des fins de semaine, alors que les cabinets médicaux et les pharmacies sont fermés. Il peut être désagréable d'aller s'adresser à un médecin ou à une pharmacie de garde pour une telle demande.

Trois pilules du lendemain disponibles en France

Pilules du lendemain, le terme est consacré par l'usage, mais en partie inexact, car ces pilules peuvent être efficaces jusqu'au troisième jour suivant les rapports. Les médecins et pharmaciens préfèrent donc parler de pilules contraceptives d'urgence. Deux d'entre elles ont été commercialisées en France en 1999, tandis que jusqu'alors, il n'en existait officiellement aucune (même s'il était possible d'utiliser dans ce but une pilule contraceptive classique détournée de son usage). La première, Tétragynon°, est un mélange contenant une hormone estrogène et une hormone progestative, en vente sur ordonnance uniquement. La seconde, NorLevo°, contient seulement une hormone progestative, et est en vente sans ordonnance dans les pharmacies.En octobre 2002, une forme générique du NorLevo° (de même composition), a été mise sur le marché, sous le nom de Vikela°, également disponible sans ordonnance en pharmacie. Depuis 2001, les infirmières scolaires sont autorisées à dispenser du NorLevo° aux lycéennes. Le décret d'application précise que la pilule du lendemain ne peut être donnée, dans ce cadre, uniquement dans des cas exceptionnels d'urgence, en l'absence d'autres possibilités.

Une méthode de contraception relativement efficace

Après un rapport sexuel, en l'absence de méthode contraceptive, la probabilité moyenne de grossesse est d'environ 7 %. Il s'agit d'un chiffre moyen, qui varie en fait en fonction de la période du cycle de la femme, et en fonction de son âge. La probabilité de grossesse est minime au moment des règles, et plus forte en milieu de cycle. Elle est plus forte chez les femmes âgées de 20 à 30 ans, plus faible chez les toutes jeunes filles et les femmes dépassant la quarantaine, et nulle après la ménopause.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 12 Février 2003 : 01h00
Source : "Contraception d'urgence par lévonorgestrel : hors prescription" Prescrire 1999 ; 19 (198) : 590-591. "Emergency contraception" British National Formulary 1999 ; (38 - Sept.) : 363-364. "Éthinylestradiol + lévonorgestrel - Tétragynon°"Prescrire 1999 ; 19 (194) : 253-255. "Levonorgestrel - pour la contraception d'urgence"Prescrire 1999 ; 19 (199) : 643-646. "Postcoital hormonal contraceptives" In Parfitt K et coll. "Martindale, the complete drug reference, 32nd ed." Pharmaceutical Press, Londres 1999 : 1434. "Tétragynon°" Article consulté le 04 septembre 1999 sur le site des éditions du Vidal° destiné aux professionnels de santé, à l'adresse http://www. vidalpro.net/mono/fiches/vf480030.htm
A lire aussi
Contraception, en perpétuel progrès Publié le 02/01/2007 - 00h00

Depuis quelques années, la contraception a beaucoup évolué. Mais les idées fausses qui circulent peuvent empêcher un couple d'accéder à la contraception qui leur conviendrait vraiment. Alors tenez-vous informé pour choisir la contraception la mieux adaptée à votre situation.

Plus d'articles