pascarel
Portrait de cgelitti
Dans son article du 5/12/05 le docteur David Elia nous dit que l'on constate "une diminution du risque des cancers de l'endomètre, de l'ovaire et de l'utérus chez les femmes sous pilules", il faut bien entendre que ce n'est pas la pilule qui limite l'aparition de cancers. En effet, une femme sous pilule est obligatoirement suivie par un gynécologue et les contrôles médicaux sont donc réguliers. C'est ce suivi médical qui permet de prévenir l'aparition de cancers. Ne nous leurrons pas, la pilule a libéré la femme, mais nous sommes encore des générations de cobaye! J'ai 36 ans et prends la pilule depuis l'age de 17ans, j'ai déjà eu un cancer et je viens de décider d'arrêter de prendre la pilule justement par mesure de "précaution".