pascarel
Portrait de cgelitti
Dans son article du 5/12/05 le docteur David Elia nous dit que l'on constate "une diminution du risque des cancers de l'endomètre, de l'ovaire et de l'utérus chez les femmes sous pilules", il faut bien entendre que ce n'est pas la pilule qui limite l'aparition de cancers. En effet, une femme sous pilule est obligatoirement suivie par un gynécologue et les contrôles médicaux sont donc réguliers. C'est ce suivi médical qui permet de prévenir l'aparition de cancers. Ne nous leurrons pas, la pilule a libéré la femme, mais nous sommes encore des générations de cobaye! J'ai 36 ans et prends la pilule depuis l'age de 17ans, j'ai déjà eu un cancer et je viens de décider d'arrêter de prendre la pilule justement par mesure de "précaution".

pascarel
Portrait de cgelitti
Il existe aussi le preservatif! Est-on sur que les sterilet au cuivre n'a aucun effet secondaire???Certains medecins pensent qu'ils favorisent les grossesses extra utérines (grossesses qui se développent en dehors de l'utérus , dans les trompes par exemple)
josiane
Portrait de cgelitti


j'ai pris la pilule seulement 8 ans de ma vie de femme, puis j'ai apprécié un stérilet sans hormone pendant 21 ans ..
à la ménaupose j'ai été soulagée de bouffées de chaleur et sécheresse vaginale ; je pense qu'on a le choix maintenant
de prendre ou ne pas prendre des hormones : personne ne ns oblige ; il faut poser le pour ou le contre amitiés !!
sabrina
Portrait de cgelitti

Mon amie infirmière me dit que les médecins ne savent rien
sur "l'origine des tumeurs' et "pataugent"
Donc je crois aussi que c'est à chaque femme de décider de prendre ou pas des hormones , pilule ou ths
en tout cas dès qu'on a des enfants le stérilet parait bien commode et '' naturel''
le THS c'est pour soulager celles qui souffrent et c'est bien normal que la médecine les aide !!
à nous de juger et faire nos choix !!
pahypo
Portrait de cgelitti
moi aussi je suis horrifiee de voir que ma fille va prendre la pilule a 16 ans pour roacutane! enfin; traitement acnee.
moins de cancer des ovaires mais plus de k du sein !!!!par principe de precaution la prendre mais pas trop tot !et pas toute la vie ;avant menaupose .
sophie
Portrait de cgelitti
j'ai les mêmes reserves que Estra. Ce gynécologue a tendance a minimiser les etudes qui ont été faites, par négligeance ou bien par une influence des labo pharmaceutiques qui defendent avant tout leurs produits (je sais de quoi je parle, vous pouvez me croire) au depend des malades.
c'est notament son avis concernant les traitements hormonaux substitutifs qui me fait dire ça, car on sait desormais de source sure que la prise de ces traitements augmente le risque de cancer du sein.
tout celà est bien triste mais maintenant qu'on a suffisament de recul et que les faits sont là, on a la chance de pouvoir être prevenu(e)s et de pouvoir choisir.
quand a la pilule, je n'ai pas d'avis encore et comme le dit Anisette, on est en periode d'observation quant aux consequences eventuelles de celle-ci.
j'ai tenu à réagir car encore trop de gyneco continuent à donner des TSH aux femmes ménopausées comme s'il s'agissait du "remède miracle" contre ce passage obligée à toute femme. Plus de precautions me semblent indispensables, et comme pour d'autres traitements/maladies, il faut savoir peser pour et contre, avantages et inconvenients avant de se lancer dans la prise d'un traitement qui n'est pas sans danger.
Mag
Portrait de cgelitti
J'ai lu tous vos témoignages et je suis effrayée par ce que je lis.
je prends la pilule depuis l'age de 15 ans, j'ai 31 ans et j'ai peur!
j'ai essayé le stérilet après mon premier enfant mais cela m'a engendré des douleurs journalières très gênantes et je l'ai donc fait retirer, les douleurs ont disparu !
est ce que cela veut dire que je ne le supporte pas ? ou bien dois-je essayer un autre modèle ?
j'aimerai bien arrêter la pilule, merci de vos conseils !
Esdras habirou
Portrait de cgelitti
Je souhaiterai répondre à Mr Elia en lui posant des questions simples :

- Pourquoi voyons nous, dans les centres de chimiothérapie des femmes venant se faire traiter pour un cancer du sein aprés une stimulation ovarienne ??

- Pourquoi on interdit aux femmes ayant un antécédent de cancer du sein d'avoir un THS ?

- Sachant que le premier cancer féminin en France est le cancer du sein et qu'il existe des tumeurs hormono-dépendantes n'y aurait-il pas une corrélation entre l'apparition de la tumeur et la prise pendant une trentaine d'années de la pillule ?

Je pense que les études sont faites par les laboratoires, de ce fait elles ne sont pas objectives...
Les médecins comme Mr Elia sont payész par ces labo pour dire des bêtises !!

Ensuite mesdames vous aurez un cancer du sein avec des traitements antimitotiques à des prix exhorbitant des chimiothérapies synthétisées par ces mêmes labos qui ne vous veulent que du bien!!!

En prenant la pillule vous leur assurer un revenu stable pendant 30 ans !!!!!!!!
Les labos constituent un lobbying fort via les gynéco

Alors qu'il y a des moyens mécaniques comme le stérilet en cuivre sans hormone c'est ce que j'ai choisi

Je tiens à préciser que je suis infirmière en hôpital de jour de chimiothérapie
Anizette
Portrait de cgelitti
La pilule met au repos les ovaires , la muqueuse utérine ; ces organes moins sollicités ,sont donc moins soumis à la tentation de disfonctionner vers la malignité . J'ai toujours appris que la pilule pouvait avoir un effet protecteur pour le cancer des ovaires ( par exemple )Certes , toute femme sérieuse , de par ses consultations et surveillance régulière , se met à l'abri de mauvaises surprises .
Maintenant , je pense que la génération cobaye est celle des femmes qui ont maintenant 60 ans et plus , car la première contraception hormonale a été mis au point dans les années 1957 et était "fistrement" lourde +++ en teneur hormonale , rien à voir avec vos petites pilules dosée à minima .
Je pense personnellement que l'on a un bon recul . Maintenant, il est vrai qu'aprés un passage par la "case cancer", on comprend trés bien que tu souhaite une autre contraception , par crainte de mal faire et ton soucis de vivre autrement.
J'ai eu un problème similaire et je me suis accroché à mon stérilet , qui me satisfaisait pleinement (et je n'avais aucune raison objective de changer) .

je ne pense pas qu'il y ait des raisons de s'affoler, si danger il y a eu !!!!, c'est vos mères qui auraient dû "trinquer" .
Bonsoir à toutes
Sujet vérouillé