Pilule et baisse du désir sexuel : est-ce lié ?

Pilule et baisse du désir sexuel : est-ce lié ?

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 20 Août 2007 : 02h00
Mis à jour le Mardi 20 Juin 2017 : 14h28
-A +A

Pour certains médecins, le désir sexuel ne peut qu'augmenter sous pilule. En effet, les femmes, à l'abri d'une grossesse non désirée, ne s'angoissent plus à l'idée de faire l'amour et se sentent donc libérées d'un grand poids, laissant la place à leur élan sexuel pour se développer. Si cela n'est pas forcément faux, la réalité est toute autre.

'© '.Istock

La pilule a tendance à diminuer le taux de testostérone active dans le sang

Et cela par plusieurs mécanismes. La pilule contraceptive diminue la fabrication de la testostérone par les ovaires, et cette diminution atteint les 50 %. Certaines pilules ont un effet « anti-testostérone » recherché volontairement pour combattre l'acné ou la pilosité. Et puis, la testostérone qui circule dans votre sang peut être inactivée par une protéine qui, en la captant, la rend inactive. Il s'agit de la SHBG (sex hormone binding globuline). La pilule augmente fortement le taux de cette SHBG. Suite à cette baisse de testostérone active, les femmes éprouvent une diminution de leur désir sexuel. Cela se traduit par une perte de réceptivité sexuelle (moins d'intérêt au désir de l'autre), par une diminution des fantasmes sexuels et de l'imaginaire érotique, une diminution des réactions sexuelles nocturnes (équivalent de l'érection nocturne chez l'homme, à savoir la lubrification nocturne), mais aussi par une perte de vitalité, une fatigue, et une diminution de la masse musculaire et de la forme physique. Cet ensemble de signes peut aller jusqu'à ressembler à une dépression.

Dans le même sens, dans un groupe de femmes sous pilule présentant un trouble du désir, on s'aperçoit que leur taux de testostérone active est beaucoup plus bas et leur taux de SHBG est beaucoup plus haut que chez les femmes sans difficultés sexuelles (2).

Cependant, toutes les pilules n'ont pas exactement le même effet sur la testostérone. Si toutes ont pour effet d'augmenter la SHBG, diminuant l'efficacité sexuelle de la testostérone circulante, cette augmentation n'est pas aussi importante pour toutes les pilules. Ainsi, les pilules à base de Désogestrel ou d'acétate de Cyprotérone font nettement plus monter la SHBG, donc sont plus néfastes pour le désir que celles formulées à base de Levonorgestrel.

Les pilules anti-testostérone basent leur publicité sur le fait qu'elles font une belle peau sans acné, ce qui est vrai. Mais le revers de la médaille est une baisse de désir, parfois totale, qui est très gênante et rarement signalée.

Alors, que faire si vous sentez une baisse de désir sexuel sous pilule ?

Commencez par en parler à votre médecin pour faire un bilan et éventuellement changer de contraception. Vous avez alors le choix entre une pilule moins « anti-testostérone » ou un autre mode de contraception.

(1) Rik HW van Lunsen MD, PhD Dept Sexology and Psychosomatic Gynecology Division Ob/Gyn Academic Medical Centre, University of Amsterdam, lors d'une intervention au Salon de gynécologie obstétrique pratique, 2007.

(2) Warnock J K, Clayton A, Croft H, Segraves R, Biggs F C, Comparison of Androgens in Women with Hypoactive Sexual Desire Disorder: Those on Combined Oral Contraceptives (COCs) vs. Those not on COCs. J Sex Med 2006;3:878-882.

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 20 Août 2007 : 02h00
Mis à jour le Mardi 20 Juin 2017 : 14h28
A lire aussi
Désir sexuel féminin en berne : un traitement hormonal ? Publié le 18/12/2006 - 00h00

L'absence ou la diminution de désir sexuel est le trouble sexuel le plus fréquemment rencontré chez la femme. Il représente 41 % de ces troubles selon l'enquête sur le comportement sexuel des Français. De nouvelles pistes de traitement sont en train d'apparaître…

La contraception orale (la pilule oestroprogestative) Publié le 14/08/2001 - 00h00

La première pilule oestroprogestative a été mise au point en 1955 et légalisée en France en 1967. Depuis, sa composition a progressivement évolué et sa tolérance s'améliore d'année en année. La pilule reste actuellement le moyen de contraception le plus efficace et le plus répandu dans...

Plus d'articles