Sly
Portrait de cgelitti
Bonjour, je vis avec ma femme depuis 8 mois.

Sujette aux crises d'angoisse depuis 4 ans elle prend du quietiline, du seropram et du stilnox.

Je m'inquiète car elle prend 4 quarts de quietiline par jour, du seropram de temps en temps et du stilnox lorsqu'elle en a besoin pour s'endormir.

Je vous avoue que sa violence verbale et physique ainsi que son irritabilité augmente de jour en jour.

Pire, elle fond à vue d'oeil et a des pelades (perte de mèches).

On s'aime très fort mais je vous avoue que je n'en peux plus, j'ai peur qu'en fait elle soit pharmacodépendante plus que malade.

Sa meilleure amie me dit que dans ces 4 ans lorsqu'elle a voulu arrêter c'était pire que tout!

S'il y en a qui connaissent ces médicaments, est ce un traitement lourd ou de la toxicomanie, pourra t'elle arrêter, se rend elle compte de sa violence s'en rappelle t'elle?

Est ce qu'un changement d'environnement pourrait l'aider dans sa depression ou est ce que ca ne fera que déplacer les problèmes?

Aidez moi afin que je puisse l'aider au mieux.

J'ai vraiment peur pour sa santé...............

Merci à tous!!

Sly
Portrait de cgelitti
Elle m'a quitté et est partie vivre dans le sud du jour au lendemain soi disant pour se soigner.

Pas de numéro de téléphone ni d'adresse et je suis son "démon".

Je l'aime mais il faut bien que je m'aperçoive que je suis vidé et que je me sens trahi puisqu'elle m'a dit de l'aider et finalement tout ce que j'ai de sa part c'est de la haine........

Bcp de remords de ne pas avoir pu la sortir de là mais en même temps je pense qu'elle va s'en sortir je lui fais conffiance mais ce qui fait mal c'est que je crois que c'est sa souffrance qui nous sépare mais pas les sentiments..........c'est invivable et elle me manque!!

Merci tout de même Sonia de ton écoute!!

Je crois que c'est moi qui vais me mettre sous cachetons car je souffre trop et culpabilise de ne jamais avoir bien fait!! (4 mois de larmes discontinus je crois qu'il faut que je consulte).

sonia
Portrait de cgelitti
bonjour,

j'ai bien lu ton message. J'ai moi-même pris des médicaments anti dépresseurs qui me donnaient des envies de violence pas possibles, des colères épouvantables, mais j'ai réagi très vite en en parlant à mon médecin. Le traitement a été changé et ces accès ont disparu du jour au lendemain quasiment. Il est évident que le traitement que prends ta femme ne lui convient pas du tout.
Bon courage à toi.
Sujet vérouillé