pirouette
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Suite a un viol j'ai plongé dans une grave depression en juin avec 1mois1/2 d'hospitalisation. Aujourd'hui, malgré les anti depresseurs et les anxiolitiques. Je n'arrive pas a vivre avec. Je voudrais telement oublier tout ca. Pouvoir mener une vie normale, mais j'ai l'impression que c'est impossible

manon
Portrait de cgelitti
tu ne saurais evidemment pas oublier tout ca dumoins pour le moment c'est trop frai.
Moi, j'ai ete abusee dans mon enfance et je vis avec j'ai plus de trente ans, et les anti depresseur et anxio sont un pansement et tu vas devoir te battre pour accepter ce qu'il t'es arrive ...
Il te faudras encore du temps, mais je suis tjs sous AD et anxio et c pas evident mais je peuz t'assurer qu'avec le temps on n'y pense plus ou d'une autre facon. Ca va aller mais leve toi dis toi que la vie continue et que tu n'es pas la seule a avoir subi ca si tu veux me parler c sans probleme
Callyandra
Portrait de cgelitti
Bonjour à toutes,

J'ai été "violée" à l'age de 20 ans et j'étais toujours vierge. C'est encore difficile pour moi 12 ans après de dire ce mot. Je me suis sentie sale, coupable tant d'années. J'ai refoulé tout ça plus une enfance diffcile où ma mère m'a maltraitée et humiliée sans arrêt. en fin 2007 en allant voir une psychologue du travail j'ai tout sorti et me suis efffondrée en réalisant que tout ça m'était arrivé. Ma propre mère quand elle a su pour mon "viol" m'a dit que j'avais du provoquer... Elle me traitait de trainée parce que ado je suis sortie avec beaucoup de garçons. Beaucoup parce que dès qu'ils se rendaient compte que je n'allais pas "coucher", je me faisais jeter. Dire que j'avais réussi à rester vierge jusqu'à 20 ans dans l'idéalisme de ne m'offrir qu'à un homme que j'aimerais. le violeur m'a pris ça, plus ma confiance, le respect de moi même. Il a volé une partie de ma vie, de mon âme que je ne retrouverais jamais. résultat depuis que j'ai ouvert la boite de Pandore avec cette psy je suis tombée dans une grave dépression avec agoraphobie très sévère. j'ai fait deux mois d'hospitalisation en psy et là suis suivie une fois par semaine par une psychothérapeute. Je n'arrive toujours pas à sortir seule, et je fais des crises de tétanie, je vomis même parfois en pleine rue de peur.

Bref je témoigne non pour saper ton moral mais pour te dire qu'il faut en parler tout de suite et pas contenir et faire semblant que tout va bien comme je l'ai fait tant d'années.

Plus tu garderas ça sur la conscience plus ce sera un fardeau trop lourd qui genera ton épanouissement de femme.

J'ai enfin compris que j'ai été une VICTIME et pas une coupable. Parler c'est le premier pas pour guérir.

Jen'oublierai jamais mais j'apprend à vivre avec et à être plus forte que mon agresseur, moi je referait ma vie, lui aura ce poids sur sa conscience. toute sa vie. Et je suis persuadée qu'un jour tout se paie.

Et je ne suis pas d'accord avec blue43, moi je ne pardonnerais jamais, il ne le mérite pas, il ne mérite que mon indifférence et mon mépris.

Voilà courage à toi et surtout parle en à ton médecin ou change en pour trouver quelqu'un avec qui tu te sentiras assez à l'aise pour en parler.

Moi j'ai trouvé un homme qui m'aime et me soutiens, il est très patient et me réconforte beaucoup. Tu verras l'amour avec un homme est encore possible après, il y a plus d'hommes doux et patients qu'on ne le croit. Son amour m'aide à me battre.

Bisoux à toutes.

sylvie
Portrait de cgelitti
bonjour,jane.je souhaite beaucoup de courage pour ta therapie.mais,sache que heureusement tout les hommes ne sont pas comme ca.(j ai ete violer par 3garcons!!!).mais,30ans apres pendand cette maudite vie,ou je n ai fais que de survivre,j ai quand meme rencontrer des hommes qui n etaient pas des monstres!!!je sais que ca n est pas facile,mais il ne faut pas generaliser.et s en prendre a ceux qui n ont rien fait.mais,plutot a ces etres qui n en sont pas!!!a eux,oui on ne pourra jamais assez leurs faire payer d avoir briser notre vie.moi ce jour la je suie morte!c est une autre sylvie qui a survecue,et ca jamais je ne pourrais leurs pardonner,et leurs faire autant de mal qu ils m en ont faient!!!surtout bas toi ne leurs donne pas raison dans leur processusse de descruction.pense a toi et a ceux que tu aime.je pense tres fort a toi,n abendonne pas.a bientot.
pirouette
Portrait de cgelitti
antidépresseurs et compagnie n'y feront rien ;j'ai mis 10 ans à arriver à ne plus en être traumatisée et 10 autres à pouvoir en parler ;on en sort jamais indemne mais on a la vie et il s'agit de ne pas se la pourrir (c'est déjà fait);que le coupable soit derrière les barreaux permet un léger apaisement mais quand le viol a eu lieu sous la menace d'une arme à feu ,la peur des armes reste ancrée à vie;se battre pour vivre et avoir la volonté de ne pas s'apitoyer sur son sort ,il n'y a pas d'autre solution ;personne ne peut imaginer ce que l'on a vécu mais d'autres ,vivent pire encore ou bien ne sont plus de ce monde ..
Claudine
Portrait de cgelitti
Enfant j'ai subi des attouchements par le second mari de ma mère.
Elle n'a appris mon calvaire que 40 ans plus tard, j'en avais parlé à ma soeur qui m'avait dit de me taire que j'étais une vicieuse !
J'ai fais un bloquage et j'ai "oublié" pendant des années oui oublié et une phrase de mon torsionnaire a tout fait ressurgir, mais il était trop tard pour porter plainte, alors mon conseil portez plainte ne laissé pas cette personne recommencer avec une autre.
Courage et surtout ne perdez pas pieds, c'est ça notre vengeance continuer à vivre. Nous sommes des victimes PAS DES COUPABLES.
arlyne
Portrait de cgelitti
              salut LYSA!
j'ai lu ton message et j'affirme que c'est pas facile de vivre avec de telles souvenirs malgré tout les traitements possible on est sans cesse accablé pae la peur et les scènes qui se sont deroulés ce jour là.je suis aussi passée par là mais aujourd'hui ca fait partie de mon passée car je me suis confiée à DIEU pour ma restauration et ma guerison car à de pareil moments on ne sait pas ce qu'on peut avoir contracter comme maladie.je te conseille de faire la meme chose car de la jai obtenue mùa restauration et aujourd'hui c'est un ancien souvenir pour moi. tu peux lire JEAN3:16 dans la bible
                                          bisou
Carole
Portrait de cgelitti
Je suppose que tu suis une psychothérapie ou que tu as du moins un soutien psychologique. Il existe d'autres formes de thérapies qui, d'après ce que j'en ai lu (je ne suis pas spécialiste...), peuvent se révéler utiles : l'hypnose et surtout l'EMDR. Je crois savoir que cette dernière se révèle très efficace pour ce genre de "traumatisme". Courage dans tous les cas, car ce que tu as subit est une souffrance terrible et ne laisse jamais personne la minimiser.
blue43
Portrait de cgelitti
Moi aussi, à 18 ans (et incestuée ds ma pte enfance !) Aujourd'hui à 43 ans, je peux dire que je vais bien !... Des années de psychotérapie(dont Mémoire cellulaire, incroyable ! l'EMDR aussi ds les cas de grands chocs est formidable !!) et ma Foi en Dieu me permettent d'en parler très librement; mais travailler sur 'les émotions' est INDISPENSABLE !!
Accroche toi, garde Confiance... N'oublie pas qu'en te guérissant, tu fais bouger aussi tt ceux qui t'entourent ! Et que LA VIE RESTE BELLE et te fera rencontrer les Belles et Bonnes personnes qui t'aideront à réparer et consoler tout celà !...
Prends Patience et demande chaque jour :'l'Esprit de Force et le Pardon 'qui te délivreront. Bien sincèrement, Courage pour nous les Femmes et petites filles.
une enfant maman
Portrait de cgelitti
moi jai subis se galere jen nest eu un enfant des attouchement de mon beau pere j ai esseyer de grandir je me suis construit comme j ai pu j ai eu 3 enfant un mari et j ai divorce etant plus maman que femme sur 4 enfant il men reste 2 qui on compri les 2 autre mon abandonne en me dissant que je les souler av mon passer et cette enfant que jai eu a 16ans je ne les pas abandonner je trouver quil etait comme moi une victime mes lui ma abandonne je les est aimer plus que ma vie je leur et donner se que moi jai pas eu c est facile de dire quil faut pas vivre avec le passer mes quand on vous pourri les racine il vous reste plus qua faire des belles fleurs mes meme vos fleurs vous abandonne et la votre enfance vous la detester jesseye de vivre mes voila cette blessure et la
claire
Portrait de cgelitti
[QUOTE=lysa] Bonjour,
Suite a un viol j'ai plongé dans une grave depression en juin avec 1mois1/2 d'hospitalisation. Aujourd'hui, malgré les anti depresseurs et les anxiolitiques. Je n'arrive pas a vivre avec. Je voudrais telement oublier tout ca. Pouvoir mener une vie normale, mais j'ai l'impression que c'est impossible[/QUOTE]   bon courage a toi car moi jai ma fille qui a eu des attouchement par mon mari qui n etais pas son pere a l age de 8ans et elle me la dit que dans lannee 2004 une fois que j etais divorcer elle a vecu avec cela pendent plus de 20 passée et je me n suis voulu !! alors je sais ce que tu ressent mais tu va reprendre un peu a la fois je suis franchement desole pour toi on vie dans un monnde de pervers   !!! tres bon courage et te souhaite de te retablir   bisous quand meme une maman

Pages

Sujet vérouillé