Cybele
Portrait de cgelitti
Bonjour à tous,

Je vous souhaite tout d'abord une année pleine de santé et de bonheur.

J'ai mon ami qui est à la cocaine depuis 6 ans, et j'ai cru dernièrement qu'il voulait arrêter et puis en fin d'année, il a commencé à déprimer et trouver des tas d'excuses pour ne pas s'arrêter car c'était trop dur pour lui de supporter la réalité de la vie (perte de personnes qu'il aimait) mais surtout qu'il ne voulais pas prendre les cachets qu'on pouvait prescrire en substitut car il a un de ses amis qui en prend et qui est comme un légume, et il ne veut pas être dans cet état, donc je ne sais plus quoi faire pour lui remonter le moral, je voudrai savoir si certaines personnes ont arrêté sans rien prendre ?

Merci de vos réponses.

admin
Portrait de cgelitti
Voici quelques numéros utiles.

Drogues Alcool Tabac Info Service a pour mission d'informer et d'aider, 7 jours / 7, de façon confidentielle et anonyme. Pour demander conseil, comprendre, prendre du recul, connaître les risques, les dangers, comprendre les effets, savoir où demander de l'aide ou encore où consulter des professionnels compétents, trois numéros sont désormais à votre disposition :



Drogues Info Service : 0 800 23 13 13, appel gratuit depuis un poste fixe.
Avec un portable, composez le 01 70 23 13 13, prix d'une communication ordinaire.

Ecoute Cannabis : 0 811 91 20 20, coût d'une communication locale depuis un poste fixe, 7j/7, de 8 h à 20 h.

Ecoute Alcool : 0 811 91 30 30, coût d'une communication locale depuis un poste fixe, 7j/7, de 14 h à 2 h.


Il existe également un site internet www.drogues.gouv.fr, offrant la possibilité de poser des questions, de consulter les adresses utiles, une documentation, etc.

Bon courage

l'équipe e-sante
Stelli
Portrait de cgelitti
Je suis un peu perplexe... Je n'ai jamais entendu parler de substitut pour la cocaine ! car ça n'existe pas ! Il existe bien des substituts, mais ils sont destinés à ceux qui sont accros à l'héroine, qui elle induit une dépendance physique, et c'est sur cette dépendance physique que le substitut agit. En prendre pour arreter la cocaine ne servirait strictement à rien... A la limite, je pense qu'on peut prescrire des anti depresseurs et des anxiolytiques aux personnes souhaitant arreter la coke, mais ce ne sont pas des substituts... Ces médicaments agissent sur les effets provoqués par l'arret de la coke, ça me semble plus pertinent que cette histoire de substitut.

Conseillez à votre ami de consulter un médecin dans un centre spécialisé (il y en a dans toutes els grandes villes, on trouve leur adresse dans l'annuaire, à la rubrique hopitaux, ce sont des centres d'aide et de soins pour toxicomanes) il pourra l'écouter, le conseiller, l'aider, l'accompagner dans sa démarche.
Cybele
Portrait de cgelitti
je vous remercie beaucoup pour vos conseils.

C'est vrai que je suis perdue et surtout je ne sais plus quoi faire car mon ami a décidé de se laisser aller, il ne veut plus se battre, ça me rend plus que malade, j'en souffre, car je tiens énormément à lui et il mérite mieux que cette vie et surtout cette dépression, mais selon lui il n'y a rien à faire, et surtout il me conseil d'aller voir ailleurs, une personne qui selon lui sera meilleur et plus bon que lui.
Tous ce que je lui apporte, il ne veut pas entendre, encore moins se soigner, il ne veut plus se battre et je ne sais plus quoi faire, je l'aime malgré tout et il ne veut rien comprendre, il dit que je perds mon temps et que je ferai mieux de construire ma vie avec quelqu'un d'autre, et je pense qu'il m'aime mais ça serai pour mon bien.
Je lui transmettrai ce message, mais il s'entête, merci quand même car je ne le laisserai pas comme ça, même s'il ne veut plus me répondre.
BOnne nuit à tous.
Sujet vérouillé