poupée
Portrait de cgelitti
Bonjour, en fait je ne sais pas si j'ecris pour demander des solutions ou pour parler, me vider un peu. Quand j'etais petite, ma mère m'oubliait souvent à l'école, j'en ai gardé quelques petites cicatrices, l'idée d'abandon chez moi est assez récurrente, je me souviens aussi que sur le chemin, je reperais une maison, c'est comme si c'etait un point de repère, je me disais que si mes parents me laissaient, j'irais là, je retrouverais notre maison plus facilement en y allant. Je ne supporte pas qu'on ne me donne pas de nouvelles, ou qu'on soit réelement en retard, je panique très vite, j'ai l'impression que l'autre va me laisser, si l'autre me raccroche au nez par exemple, je vais me dire que c'est fini, c'est pas ce que je veux mais je suppose que l'autre le veux. ça me stress et je peux m'en rendre malade. En fait je n'arrive pâs a gérer cette angoisse d'abandon, je me sens impuissante face à cela et c'est difficile parce j'ai un problème avec le fait de vouloir controler les choses. Bon j'ai un peu de mal a ecrire sur des forums, dévoiler un bout de sa vie, j'ai peur que ce soit un peu incompréhensible, je suis pas complétement zinzin, je me porte bien, mon psy me dit souvent qu'il ne s'inquiete pas pour moi. Je crois juste que j'aimerai trouver des solutions la tout de suite, qu'on en finisse avec ces angoisses de merde, comme si je me sentais pas légitime de pleins de choses, c'est difficile la de s'exposer même si ce n'est qu'a travers un écran. ça part un peu dans tous les sens, mais ça m'a fait un peu de bien, j'ai besoin de relacher la pression de ces derniers temps.

Merci de m'avoir lu

junie
Portrait de cgelitti
En fait Chatounette, pour lui les mots c'est un peu du bidon, il est pas trop grande déclaration, il m'en a déjà faite mais il est comme ça, il me le prouve autrement, sauf que je trouve que c'est jamais assez, je pense pas qu'il soit a remettre vraiment en cause. Les autres relations sérieuses que j'ai pu avoir, je crois que j'ai tout fait pour que l'autre me prouve son amour jusqu'a l'etouffement, et apres je les quittais bizarrement, c'est peut-être pour ça que ça dure avec lui, il rentre pas dans ce jeu non plu.

Emeraude, merci pour ton message, en fait la je reviens du psy, quand j'en sors je suis toujours plus confiante, la thérapie a demarré il y a plus d'un an. Je crois que cette peur de l'abandon provient de ma mère, mes deux parents ont eu un problème avec l'alcool en fait, j'ai vécu une enfance pas toujours rose avec ça, mon père a arreté de boire et j'entretiens avec lui aujourd'hui une bonne relation où les choses ont enfin été dites et les pardons effectués. Néanmoins ma mère n'a pas évolué en ce sens, je suis assez protectrice avec elle je pense, sans pour autant avoir une relation fusionnelle, comme ma soeur a pu avoir avec elle. J'ai du mal a faire le deuil de la mère que j'aurais jamais, qui ne m'aimera jamais comme je le veux, je sais qu'elle m'aime, mais elle le fait mal, je ne le prends pas pour moi véritablement, je pense que c'est quelqu'un de malade qui a beaucoup souffert et qui n'a pas reussi a s'en remettre, j'ai appris très jeune qu'elle avait subi un inceste même plusieurs puisque ça a duré un moment. J'ai manqué d'amour de sa part, peu de gestes d'affections, des attitudes difficiles de sa part aussi.
Choupette
Portrait de cgelitti
Toute séparation est pénible à vivre. on a tous fait cette expérience.
Le motif est un prétexte et la séparation devait couver ( de son côté); comme tu dis il vaut mieux que cela soit effectif alors que tu es toujours dans un environnement familier. Ce qui me semble nécessaire ds l'immédiat:
- profite de cet environnement amical pour sortir, avoir des activités loisirs... faire plein de choses que tu ne faisais pas ou plus avec lui. ce sera une façon de Te Retrouver! 1ere étape pour tourner la page et prendre de la distance..
- fais toi une nouvelle coupe, offre-toi un sac une jolie robe ou les 3!... ou autre qui puisse marquer l'aube de ce changement de façon positive. c'est-à-dire récompense-toi! cela peut paraître fou mais c'est psychologiquement réconfortant et dynamisant à terme.
- evite de le revoir pour ne pas te plonger ds une situation de dépendance et souffrance... sauf si tu souhaites le reconquérir et qu'il y soit favorable!(tu némets pas cette hypothèse même si tu écris qu'il te manqueras, on dirait que tu a déjà intégré cette séparation ou je me trompe?)

ensuite tes projets d'installation qu'ils soient d'ordre professionnels et/ou études:
Fonce, tu prends une excellente initiative et tu auras la possibilité de rencontrer d'autres personnes.

La distance géographique sera salutaire.. je ne connais pas les raisons et/ou facteurs qui pourraient te décider entre Montpellier/Toulouse mais choisis là où il n'est pas!
Pour éviter de rentrer ds un appart/studio vide, et ressentir le poids de la solitude, prend un poisson rouge ou un chat... c'est une excellente compagnie et qui aura besoin de toi. autre pas important ds cette mise à distance et pour toi aussi.

Le temps est ton meilleur allié et tu parais avoir une analyse sereine ( même si tu souffres pour l'instant).
et le site offre un espace d'échange qui n'est pa snégligeable! a+ courage
junie
Portrait de cgelitti
En fait, j'arrive a me retrouver seule, j'ai 22 ans et ça fait 5 ans que je suis bénévole dans différentes associations, je suis quelqu'un d'assez engagé et de dyanique je dirais, j'ai pas forcément besoin qu'on me prenne la main, mais je pense que le théatre pourrait m'aider c'est vrai, j'ai pas forcément besoin des autres dans ce sens là, mais plutot pour qu'ils me rassurent perpetuellement, c'est fatigant pour l'autre, la question se pose dans mes relations amoureuses en fait, je crois que c'est la que j'ai le plus de mal a gérer mes angoisses. J'ai souvent très souvent peur que mon petit ami me quitte, il est pas du genre très rassurant non plus, mais c'est comme si j'avais "besoin" de me prendre la tête, j'ai pas été habitué a ce que tout aille bien, j'ai l'impression d'avoir "besoin" de me créer des angoisses et en même temps je n'aime pas, tout ça est assez paradoxal.

Merci de m'avoir lue et répondue Choupette
junie
Portrait de cgelitti
Bonsoir,

J'ai passé une bonne soirée ce soir, j'ai mangé avec des amis, ça m'a fait du bien, je me suis acheté un petit quelque chose a H&M, mais la il est presque 00:00 et j'apprehende le fait d'aller me coucher, j'ai dormi que deux heures hier, je sais pas comment j'ai réussi a tenir ma journée, je vous souhaite une bonne nuit!

Junie
junie
Portrait de cgelitti
Bon bah voila c'est fait il m'a quitté, pour un truc bidon au départ, genre on aime pas exactement pas la même musique, donc on a pas de points communs, je me marre j'adore ses raccourcis. C'est une épreuve, d'une parce que j'avais pas envie que ça s'arrête, et puis parce que se faire rejeté c'est jamais très agréable, je me sens un peu minable j'avoue. J'ai l'impression de mettre faite flouée. Je crois que je n'arrive pas a être seule amoureusement parlant, comme si mon existence avait un sens que lorsqu'elle etait accompagnée, je trouve ça horrible, je sais que ce qui m'attend va être difficile a gérer, il va me manquer, tout va me manquer, j'ai pas envie d'être un zombie et de chialer toute la journée. Je me sens seule même si je suis bien entourée par mes amis et ma famille, je me sens vraiment seule. j'habite a Nantes et en septembre on devait démménager pour aller vivre a Toulouse, en même vaut mieux qu'il me quitte maintenant qu'une fois arrivé la bas, je pense que c'est important que je parte, soit a Toulouse soit a Montpellier, peut-être la deuxième solution serait moins génante, j'ai besoin de partir, de me tester un peu, me retrouver seule dans une ville inconnue, c'est sur que je "douiller" excusez moi l'expression. Mais il est temps que je le fasse je pense.

junie
Portrait de cgelitti
Merci beaucoup Choupette, tu t'en rends peut-être pas compte mais ce que tu viens d'ecrire me fait beaucoup de bien.

J'ai deja deux chats lol c'est vrai c'est on ils m'aident a me tenir aussi avec leurs calinous.

En ce qui concerne le fait d'avoir integré cette rupture, bah non je crois pas, du moins pas encore, je m'y prepare comme je peux, il m'a dejà quitté une fois pendant une semaine, il est revenu, je crois que j'espere et en même temps je m'en veux d'esperer parce que je me sens faible et j'ai l'impression de manquer trop d'estime pour moi.

Je suis en cinquième année de sociologie, je termine donc mon cursus, et je vais rentrer dans une école pour préparer les concours administratifs, j'aimerais bien travailler dans le milieu carcéral quand je serai un peu plus "grande" lol, c'est bizarre d'ailleurs comment on peut arrier a gerer les histoires des autres, a prendre du recul sur ces situations et être debordé quand ça nous arrive, du moins c'est mon cas. Je suis fragile sentimentalement parlant, pour le reste, je sais que ça va. Je passe des concours d'entrée dans les deux villes en juin et en juillet, donc j'irais ou je suis prise. J'ai peur tout de même de me retrouver seule dans une ville que je ne connais pas, meme si je suis relativement sociable lol ça va être une grande epreuve, mais je pense que ça me fera grandir, me tester un peu...

Il m'a dit qu'il avait l'impression qu'il n'avait rien fait depuis un an et demi, depuis qu'il est avec moi, c'est vrai il travaillait même pas, mais je crois pas en être la cause, j'ai cumulé deux a trois boulots en plus de mes études, j'ai essayé de le motiver pour nos projets, il ne sait pas pris en main et il abuse a me dire ça.


Je vais aller faire un tour a H&M ;)

Merci encore

A très bientôt (je crois que ce forum va bien m'aider).

++


Junie
poupée
Portrait de cgelitti
oui
choupette
Portrait de cgelitti
tu as sans doute besoin d'être entourée, rien d'anormal.
il ne s'agit pas que l'on te prenne la main, mais que tu saches qu'il ya qqn qui t'attend ou pense à toi.
Ton copain doit faire un effort pour le comprendre, qd on est amoureux cela vient spontanément.
a+
choupette
Portrait de cgelitti
Bonsoir Junie être capable d'analyser des afits qui ont pu contribuer à contruire notre moi montre bien que tu n'es pas zinzin!
difficile de parler de soi tout simplement avec ou sans écran, quoique celui-ci assure une sorte d'anonymat et donc de protection!
besoin de te repérer dans le temps et l'espace n'est pas une faiblesse; tu as des points de repères c'est normal. pourquoi ne pas t'exercer à faire des excursions dans des mileiux différents du tien et sans ton entourage amùical et familial. exemple t'inscrire ds un club pour participer à des régates, ou apprendre à barre un voilier... faire de marches....
faire du théâtre (jeux de rôles sont excellents pour extirper des petites peurs).
On a tous nos petites angoisses, c'est humain et cela participe à notre propre équilibre.
a+
émeraude
Portrait de cgelitti
Bonjour Junie,
Je comprends tout à fait ce que tu vis, car je suis un peu comme toi... Beaucoup de phobies liées à la peur d'abandon. C'est bien que tu sois suivie par un psy. Moi, je n'avais pas conscience de mon problème lié à l'abandon avant le décès brutal d'un proche, et c'est ça qui a tout déclanché et m'a mise dans un état de panique pas possible (enseignante, je n'ai pas pu reprendre le travail depuis 7 mois et je ne sais pas quand j'en serai capable à nouveau). Depuis je suis suivie psychologiquement. Ce que j'ai appris c'est qu'il est important de savoir la vraie origine de cette peur d'abandon. Est-ce que toi tu as pu trouver exactement d'où ça te vient ? Moi, je suis mariée, et j'ai un mari merveilleux, très rassurant, pourtant comme toi, j'ai peur qu'il me quitte, qu'il aille voir ailleurs (d'autant plus maintenant que je ne suis plus comme avant)... Tu as raison, c'est très paradoxal : on se prend continuellement la tête et en même temps on déteste être en proie à nos angoisses...
J'aimerais beaucoup échanger avec toi sur tout ça, alors n'hésite pas à venir parler sur ce forum.
Bon courage !
Sujet vérouillé