cgelitti
Portrait de cgelitti

Bonjour,

Voilà maintenant plus d'un an que j'ai remarqué l'apparaition de deux zones de démangeaisons au niveau du scrotum. J'ai observé aec un miroir pour constater des petits boutons à ces endroits. J'ai d'abord pensé à une irritation cutanée vue que c'est exactement à l'endroit ou frotte le scrotum au niveau des cuisses. Et puis durant la douche, alors que je nettoyais ces partis, ça brûlait, comme si c'était une plaie ouverte. J'ai trouvé ça bizarre et j'ai surveillé. Il est apparu d'autres boutons/boursouflures autour des premiers boutons.

Ayant déjà été traité pour des condylômes je pensais qu'il s'agissait d'un retour de ces verrues génitales. Trop géné pour aller me ontrer le sexe chez un médecin, j'ai décidé de les brûler moi-même avec les produits anti-verrue plantaires. Mais ça restait là. J'ai même été jusqu'à m'occasionner de sérieuses brûlure en rebrulant ces boutons alors que la peau ne s'était pas reformée après la première application du gaz froid. J'avais littéralement deux plaies à vif à ces deux endroits. Ça semblait être partie une fois que la peau s'était reformée (assez rapide quand même comme processus de guérison). Mais quelques semaines plus tard c'était revenu et j'avais l'impression que ça se dispersait de plus en plus, je sentais des boursouflures sous la peau.

J'ai donc décidé d'aller voir un médecin, spécialisé en MTS. Passé ma gêne je me mets en position quasi gynécologique, il m'éclaire le scrotum avec une lumière vive, regarde au travers d'une grosse loupe et m'annonce que ce ne sont pas des condylomes, à moins que j'aurai réussi à les brûler ! Il ne touche pas la peau, alors que les boursoufflures sont bel et bien là, il me dit que ça doit être mes glandes sébacées qui occasionnent ça. Je lui parle de la brûlure occasionnée par le frottement sous la douche, il ne semble pas plus s'inquiéter.

Que faire ? J'ai essayé de la pommade avec cortisone, de la pommade antifongique (avec un délai entre chaque traitement), rien à faire, ça reste présent.

Pourquoi n'a-t-il pas appliqué de l'acide trichloracétique pour voir un changement de couleur sur ces boutons ?

Je suis fatigué d'avoir encore à aller m'écarter les cuisses et à montrer mon pénis à un autre docteur. J'aurai aimé voir un dermatologue mais ça prend une référence d'un généraliste. C'est toujours embêtant.

PUB
PUB