Un petit rhume ? Prudence au volant !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 31 Décembre 2003 : 01h00
Mis à jour le Mercredi 03 Août 2016 : 17h09
-A +A

Nez bouché, toux, irritations oculaires ? Vous êtes passé à la pharmacie pour demander un sirop ou autre médicament ? La sécurité routière vous recommande de laisser votre voiture au garage ! En effet, tous ces produits peuvent provoquer une somnolence particulièrement dangereuse au volant.

Selon le ministère des Transports, dans 5 à 7% des accidents de la route graves ou mortels, la prise de médicaments est en cause. Et la période hivernale est particulièrement propice à la consommation médicamenteuse. De plus, un très grand nombre de Français recourt à l'automédication : ils sont huit sur dix à se tourner vers des spécialités pharmaceutiques sans ordonnance. Le nez coule, la gorge est irritée et on se précipite chez le pharmacien demander un petit coup de pousse afin d'éviter la visite chez le médecin. Or, s'ils sont dénués d'effet secondaire grave, ils sont susceptibles d'entraîner des somnolences. A titre d'exemple, les sirops contre la toux, qui sont consommés par 10 millions de personne en France, contiennent souvent de la codéine ou de l'alcool (allant parfois jusqu'à 14°). Les effets peuvent se révéler dangereux si l'on prend la voiture ou si l'on utilise des machines. Il serait temps que l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé mette en place une nouvelle classification des médicaments en fonction de leur dangerosité pour la conduite qui intègrerait trois niveaux de risque. Celle-ci permettrait de distinguer clairement les produits nécessitant de simples conseils de précaution, des médicaments extrêmement dangereux au volant.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 31 Décembre 2003 : 01h00
Mis à jour le Mercredi 03 Août 2016 : 17h09
A lire aussi
Compléments alimentaires : utiles ou dangereux ? Publié le 13/10/2014 - 07h55

Les autorités publiques françaises n’aiment pas les compléments alimentaires. Elles publient régulièrement des alertes visant à en limiter l’usage et elles ont mis en place un recueil de leurs effets secondaires dont les résultats ont été publiés.Il en ressort que  les compléments...

Cannabis : drogue et médicament ? Publié le 21/06/2013 - 09h42

Le cannabis, dont l’usage « récréatif » fait débat, a aussi des effets thérapeutiques dont certains sont aujourd’hui bien documentés, notamment contre la douleur, les nausées et les vomissements, les spasmes et la perte de l’appétit. Grâce à un décret autorisant les médicaments...

Pas d'automédication pendant la grossesse Publié le 25/06/2002 - 00h00

Les femmes enceintes prennent trop de médicaments, sans toujours savoir si les risques pour le foetus ont été évalués ou pire, s'ils sont contre-indiqués pendant la grossesse. C'est ce que révèle une récente enquête réalisée auprès de 1.000 femmes et publiée dans la célèbre revue...

Plus d'articles