Ce billet fait partie du blog "Le blog de Paule Neyrat".

Un petit café au beurre ?

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Dimanche 31 Janvier 2016 : 21h19
Mis à jour le Lundi 01 Février 2016 : 15h43
-A +A

Du café avec du beurre dedans, voilà la dernière marotte à la mode aux États-Unis qui est censée faire maigrir.

On aura tout vu !

Ca s’appelle le bulletproof coffee (café pare-balles), ça a été inventé par Dave Asprey qui en a eu la révélation lors d’un voyage au Tibet où il a bu un thé au beurre de yack qui l’a requinqué alors qu’il était sur les rotules à cause de l’altitude.

La recette ?

Dans une tasse de café chaud très riche en antioxydants, vous ajoutez deux cuillères à café de beurre issu de vaches nourries avec des Omega 3 et une cuillère d’huile de coco et vous touillez le tout. Puis vous avalez la mixture.

Ca vous donne de l’énergie (normal, la caféine excite). Et c’est censé vous éviter les fringales de la matinée. Donc, puisque vous ne grignotez pas, vous allez maigrir.

En plus, ça vous rend plus intelligent car votre cerveau est bien nourri avec des Omega 3 et pas avec du sucre.

Des tas de célébrités ont plongé dans le café au beurre et ne cessent d’en vanter les bienfaits.

Dave Asprey a créé une société qui vend son café riche en antioxydants, ouvert une première boutique en Californie, publié un livre, The bulletproof Diet, qui est devenu un best-seller, où il prône une alimentation avec 50 à 70% des calories journalières issues de « bonnes » graisses, sans sucre et sans céréales.

En 2015, sur la liste des 100 personnes les plus influentes en matière de santé et de forme, il occupait la 19ème place.

C’est vraiment du grand n’importe quoi !

Tout d’abord parce que le seul et unique carburant des cellules du cerveau, c’est le glucose (sucre simple).

Ensuite, parce que même si vous trouvez du beurre de vaches nourries avec des Omega 3, la quantité de ceux-ci dans 10 g de beurre, est plus que mini : ça ne vaut pas un bon filet de maquereau.

Enfin, l’idée de départ de M. Asprey, le thé au beurre de yack, c’est une sorte d’escroquerie morale car le beurre de yack, ça n’existe pas. Au Tibet, c’est du thé avec du lait de jument de yack, que l’on boit. Les Tibétains ne fabriquent pas de beurre, ils en importent et vu le voyage et les aléas de sa conservation, ils consomment toujours ce beurre (de lait de vache) rance !

Paule

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Dimanche 31 Janvier 2016 : 21h19
Mis à jour le Lundi 01 Février 2016 : 15h43
Ce billet fait partie du blog : Le blog de Paule Neyrat
A lire aussi
Alimentation santé : les 8 commandements Publié le 07/01/2008 - 00h00

En prévention de nombreuses maladies, dont les cancers, des aliments sont recommandés et d'autres déconseillés. Mais globalement, quels sont les points essentiels qu'une personne en bonne santé doit appliquer pour le rester et vivre plus longtemps ? Voici les 8 recommandations alimentaires que...

Vive les aliments de fêtes ! Publié le 24/12/2009 - 00h00

Les Fêtes et leurs repas ne sont pas vraiment les catastrophes alimentaires annoncées et redoutées. Les traditionnels aliments sont en fait bourrés de vertus nutritionnelles. Foie gras, fruits de mer, saumon, caviar, chocolat, découvrez leurs bienfaits et consommez-les joyeusement sans...

Plus d'articles