Les pesticides débarquent en ville, vive le bio !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 04 Février 2008 : 01h00
-A +A
Les enfants qui vivent en ville sont eux aussi exposés aux pesticides via les fruits et légumes frais qu'ils mangent. En revanche, les produits issus de l'agriculture biologique sont quasiment dépourvus de résidus de pesticides. Comme il n'est pas question de se passer de fruits et légumes, et qu'il n'est pas évident de se cantonner au « bio », David Servan-Shreiber propose une liste des fruits et légumes les moins contaminés.

En ville, les pesticides sont dans les fruits et les légumes

Jusqu'à peu, l'exposition aux pesticides était étudiée en milieu rural, là où de tels produits toxiques sont déversés, initialement chez les agriculteurs eux-mêmes et leur famille, puis dans les populations vivant à proximité des zones agricoles. À l'instar de l'étude de la pollution dans les grandes villes plutôt qu'en pleine campagne. Or les fruits et les légumes issus de l'agriculture intensive sont ensuite acheminés dans les régions urbaines et consommés par les citadins. On peut ainsi se demander dans quelle proportion la simple consommation de ces produits expose aux pesticides. Une première réponse à cette question est apportée par cette étude ayant porté sur une vingtaine d'enfants âgés de 3 à 11 ans vivant aux Etats-Unis, à Seattle ou dans sa proche banlieue. Leur exposition aux pesticides organophosphorés via l'alimentation a été évaluée en dosant certains métabolites de pesticides dans leurs urines (malathion, chlorpyrifos). Deux fois dans l'année, une fois en été et une fois en autonome, les fruits, les jus de fruits et les légumes ont été systématiquement remplacés, par des produits équivalents d'origine biologique, pendant 5 jours consécutifs. En moyenne, les taux de métabolites de pesticides dans les urines se situent entre 9 et 25%, avec une variation saisonnière (c'est-à-dire que les taux sont les plus élevés en été, lorsque la consommation en fruits et légumes frais est la plus importante). En revanche, au bout de 5 jours de substitution des fruits et légumes classiques par des produits issus de l'agriculture biologique, les concentrations en métabolites de pesticides diminuent très fortement, voire deviennent quasiment indétectables. Elles remontent ensuite progressivement avec la reprise d'une alimentation non « bio ».

Très peu de résidus de pesticides dans les fruits et légumes " bio "

En conclusion, la principale source d'exposition aux pesticides des enfants vivant en ville est l'alimentation. Mais pas question de limiter la consommation de fruits et légumes frais car ces aliments constituent la principale mesure d'hygiène de vie qui préserve l'état de santé et qui contribue à la prévention des grandes maladies comme l'obésité, le diabète, les cancers et les démences. On peut, en revanche, recommander de privilégier les produits « bio » lesquels contiennent beaucoup moins de résidus de pesticides. Encore une fois, «mieux vaut manger des légumes et des fruits -y compris quand ils portent des traces de pesticides- que de ne pas en manger». Cette précision indiquée par David Servan-Schreiber dans son livre «Anticancer» est accompagnée de deux listes très intéressantes :

1) Les fruits et les légumes les plus contaminés (préférer leur équivalant « bio »)PommesPoiresPêchesNectarinesFraises, CerisesFramboisesRaisinsPoivronsCélerisHaricots vertsPommes de terreEpinardsLaitueConcombresCourgesCitrouilles2) Les fruits et les légumes les moins contaminésBananesOrangesMandarinesAnanasPamplemoussesMelonsPastèquesPrunesKiwisMyrtillesManguesPapayesBrocolisChoux-fleursChouxChampignonsAspergesTomatesOignonsAuberginesPetits poisRadisAvocats Et enfin, quels qu'ils soient, fruits et légumes doivent être bien lavés et épluchés autant que possible avant d'être consommés.A lire« Anticancer - Prévenir et lutter grâce à nos défenses naturelles », David Servan-Shreiber, Editions Robert Laffont.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 04 Février 2008 : 01h00
Source : Lu C. et coll., Environ Health Perspect., édition accélérée en ligne, 15 janvier 2008.
A lire aussi
Fruits et légumes, quels sont ceux qu'il faut acheter bio ? Publié le 30/12/2008 - 00h00

Manger plus de fruits et légumes est essentiel pour sa santé et pour prévenir certaines maladies comme les cancers. Or aujourd'hui, entre pesticides et insecticides, certains aliments sont susceptibles de contenir plus ou moins de résidus. La solution idéale serait de tout acheter Bio... Mais...

Fruits et légumes : pourquoi et lesquels acheter bio ? Publié le 30/07/2010 - 00h00

Pour protéger les plantations et favoriser leur développement, on utilise des pesticides pour détruire les insectes et les germes indésirables. Le problème est que ces produits chimiques sont aussi toxiques pour l'homme et que l'on en retrouve des quantités plus ou moins importantes dans notre...

Plus d'articles