La perte de poids : une solution contre la gonarthrose !

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 26 Février 2001 : 01h00
-A +A
La gonarthrose, correspondant à un phénomène dégénératif du cartilage de l'articulation du genou, est fortement associée à l'obésité. Une étude taiwanaise démontre l'intérêt d'un amaigrissement pour ralentir l'évolution de la gonarthrose, atténuer la douleur et améliorer la fonctionnalité de la région atteinte, le genou.

Gonarthrose : l'arthrose spécifique du genou

L'arthrose est une maladie des articulations se traduisant par une détérioration du cartilage et une prolifération du tissu osseux, donnant un aspect noueux caractéristique. Contrairement à l'arthrite, cette affection ne comporte pas d'inflammation. D'évolution souvent lente, elle se manifeste par une douleur, une raideur et un mauvais fonctionnement de la région touchée. La gonarthrose est la cause la plus fréquente de douleur du genou chez les personnes de plus de 45 ans. En fonction de la zone du cartilage atteint, la douleur est ressentie en avant ou en arrière du genou, mais ne s'étend jamais au-delà. Atténuée au repos, elle s'accentue lors de la station debout prolongée, de la marche, de la montée ou de la descente d'escaliers.

Parmi les causes : l'obésité !

Une arthrose survient souvent lorsque le cartilage recouvrant les surfaces osseuses des articulations a perdu ses qualités originelles de souplesse, d'élasticité et de glissement. Elle peut également être liée à un traumatisme ayant abîmé le cartilage ou à une trop grande sollicitation de l'articulation (répétition, effort intense). Par ailleurs, la gonarthrose a statistiquement été associée à l'obésité.

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 26 Février 2001 : 01h00
Source : Huang et coll., Arthritis Care Res., 13 : 398, 2000.
A lire aussi
Douleur au genou : et si c'était la gonarthrose ? Publié le 02/11/2009 - 00h00

Je marche de moins en moins, je reste debout de moins en moins longtemps, je dors mal à cause de douleurs et je mets du temps pour me lever le matin. Et si c'était la gonarthrose ? Cette arthrose du genou handicape près de 40% des personnes de plus de 65 ans. Quels sont les symptômes de la...

Le traitement hormonal substitutif protège le cartilage articulaire Publié le 17/04/2001 - 00h00

Certaines données ont déjà suggéré qu'en plus de ses effets bénéfiques sur la masse osseuse, le traitement hormonal substitutif de la ménopause pourrait exercer un effet protecteur sur le développement d'une arthrose du genou. Aujourd'hui confirmée par une nouvelle étude, cette action...

Plus d'articles