Périgueux : l’hôpital confine des patients à cause d’une bactérie

Publié par Manon Anger, journaliste santé le Mardi 03 Avril 2018 : 12h11

Une dizaine de patients d'un hôpital de Périgueux ont été confinés après la découverte d'une bactérie résistante à plusieurs formes d'antibiotiques. 

© Istock

Un service entier de l'hôpital de Périgueux (Dordogne) a été placé en confinement ce 30 mars après la découverte d'une bactérie hautement résistante (BHR) aux antibiotiques. Cette résistance serait due à une prise importante d'antibiotiques la rendant insensible. Ici, la bactérie aurait des effets sur l'ensemble du tube digestif

Le plan bactéries multi-résistantes a donc été lancé afin d'éviter toute propagation"C'est malheureusement quelque chose de plus en plus répandu. Mais là, le nombre de personnes concernées est un peu plus important que d'habitude", confie Bruno Anceau, directeur des travaux à l'hôpital à nos confrères du quotidien Sud Ouest.

L'Agence Régionale de Santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine, accompagnée d'une équipe de spécialistes a mis en place une procédure d'hygiène pour les personnes se rendant à l'hôpital, ainsi qu'un protocole pour les patients isolés. L'hôpital a également effectué des analyses mais aussi des recherches sur des anciens patients. "Il n'y a pas d'inquiétude particulière à avoir", rassure l'ARS.

Ensemble, l'hôpital et l'ARS travaillent pour éviter que la bactérie ne se propage et contamine d'autres personnes. Cette bactérie hautement résistante se transmet par le contact des mains. Il est donc recommandé de se laver les mains régulièrement, d'éviter de s'asseoir sur les lits des patients, de ne pas utiliser les toilettes, etc.

25 000 décès par an

PUB

Les antibiotiques servent à lutter contre des infections bactériennes, mais il s'agit ici de bactéries hautement résistantes à ces médicaments. La principale raison est la consommation excessive d'antibiotiques rendant insensible la bactérie, car elle s'adapte. Ce phénomène peut être causé par une mutation ou une acquisition d'un gène de résistance à un ou plusieurs antibiotiques. 

La prise inutile d'antibiotiques aura deux effets néfastes. D'une part, cela va favoriser la résistance des bactéries. D'autre part, cela va altérer l'organisme en détruisant aussi bien les bonnes que les mauvaises bactéries qui peuplent notre système digestif.

L'Institut Pasteur explique que les bactéries multi-résistantes les plus inquiétantes sont celles provenant du tube digestif. "Les entérobactéries comme Escherichia coli et Klebsiella pneumoniae sont des bactéries du tube digestif responsables d'un très grand nombre d'infections; les staphylocoques dorés résistants à la méthicilline, les bacilles tuberculeux multirésistants, ou encore le bacille pyocyanique et les Acinetobacter baumanii qui sont, des bactéries infectant les poumons de personnes atteintes de mucoviscidose et qui sont responsables d'infections nosocomiales (acquises en milieu de soin de santé, en particulier les hôpitaux et les cliniques)", détaille l'Institut.

25 000 décès sont recensés en Europe par an par le Centre européen de contrôle des maladies (ECDC) à cause d'une résistance aux antibiotiques. 12 500 surviennent en France.

PUB
PUB
A lire aussi
Antibiotiques : où est le problème ?Publié le 13/01/2015 - 16h33

On sait qu’il ne faut pas consommer trop d’antibiotiques... et que nous ne suivons pas ce bon conseil, puisque la France continue à consommer plus que la moyenne européenne. Mais pourquoi, au juste, faut-il faire attention à sa consommation d’antibiotiques ?

Antibiotiques : seront-ils encore efficaces demain ?Publié le 30/06/2016 - 11h57

Les antibiotiques ont permis de faire reculer la mortalité liée aux maladies infectieuses bactériennes. Mais à force de les utiliser, de plus en plus de bactéries leur résistent. Moins forts, ils risquent d’avoir  plus de mal à nous soigner.

Plus d'articles