zaza
Portrait de cgelitti
bonjour,

jvous explique mon pb: je suis en arrêt maladie depuis le 15 aout (j'était en vacances quand le médecin me la prescrit), mon médecin tratant m'en aprescrit un autre le 7septembre. Mi-octobre, j'ai recu un couriier de la sécu me disant que l'arrêt fait pendant les vacances a été refusé, et que je devais subir une expertise médicale, qui a été réalisée. J'ai reçu la réponse du médecin expert qui selonlui mon état était compatible à une activité professionnelle! en fait j'ai des pb de cervicalgies, lombalgies, je suis en attente de reconnaissance de maladie professionnelle pour surdité ... ce que je comprends pas c pkoi la sécu a attendu tout ce tps pour me refuser l'arrêt et au débu il était question que de celui du 15aout, maintenant il refuse de me payé pour les 4 mois!! je n'ai aucune ressources depuis 4 mois!! sacahnt que le médecin de travail m'a dit que pour linstant je ne peux avoir de poste aménaé puisqu'il yen apas!

vers qui dois je me retourné?? je veux bien reprendre le travail mais dans des condition moins pénibles, est ce que vous pensez que j'aurais une chance de recevoir une aide pour les 4mois??

je vous remercie de votre compréhension.

Franceline
Portrait de cgelitti
jp59, je ne sais pas ce qui se passe avec votre dossier.. je ne comprends rien. RIEN NE SEMBLE COHERENT !! le rôle de la sécu la dedans est complètement délirant et embrouillé..

j'en retiens que le médecin conseil, sans vous avoir convoqué au préalable, a eu recours directement à un medecin expert pour trancher un litige.
Y avait-il litige entre vous et la sécu, ou entre votre médecin traitant et la sécu ?
l'expertise ne se déclenche qu'en cas de litige, ou rarement en cas de doute de la part du médecin conseil qui ne peut se prononcer sur un arret ou autre. celà reste exceptionnel.

admettons.. de toutes façons, suite à votre présence chez l'expert, les conclusions et le rapport d'expertise ont été adressés à votre médecin traitant.
mettez vous en rapport avec lui pour en connaitre le contenu, et en demander communication.

ne vous laissez pas faire, dommage que je ne puisse vous aider directement !

l'assistance sociale vous aidera, votre médecin traitant, le médecin du travail aussi.

le médecin du travail doit intervenir auprès du médecin conseil et de votre médecin traitant pour se faire expliquer cette situation aberrante. je suppose qu'il y a là aussi un sérieux "loupé" de la part de la sécu, telle que vous décrivez la situation.

En ce qui concerne les rapports d'expert indiquant une IPP professionnelle de 40% et de 20%, que concernent ils ?

Encore une question : quel document avez vous actuellement en main vous permettant d'exercer des voies de recours (il y en a toujours) émanant de la sécu ?

A votre place, si les difficultés perdurent, je me mettrais sans tarder en relation avec la Fédération Nationale des Accidentés du Travail et des Handicapés de la vie. (FNATH) taper ce mot sur Google et vous aurez un aperçu de leur utilité. Ils ont des permanences dans toutes les grandes villes, et plusieurs par départements.je vous garantis qu'ils remettront les pendules à l'heure !!
jp59
Portrait de cgelitti
bonsoir,
en fait, dans le courrier que m'a envoyé la sécu, il est écrit: "nous vous informons des conclusions de l'expert: votre état de santé était compatible avec l'exercice d'une activité professionnelle à comper du 15/08/2006." Je viens de me rendre compte que je me suis trompé: je n'ai jamais été examiné par un médecin conseil. les courriers que j'ai reçu:le 14/09,me demandant l'attestation de salaire et le 6/10, me disant que le médecin conseil était non médicalement justifié! mais je n'ai pas rencontré de médecin conseil!

De plus, mon médecin de travail m'a fourni un certificat mentionnant que je n'était pas apte à reprendre le travail(et que j'était reconnu par la cotorep en catégorie B), et qu'il allait étudier la possibilité d'aménagement de poste pour une réintégration éventuelle. Il m'a aussi dit que les indemnités doivent, en cas de refus, normalement s'arrêter le jour de la constatation!

Je n'ai pas encore vu l'assistante sociale,j'avais obtenu un rdv, mais celle-ci étant absente, il a été annulé.
J'ai appelé le médecin expert, mais sa secrétaire refuse de me laisser lui parler directement, et m'a dit que les conclusions du médecin expert portait exclusivement sur l'arrêt du 15/08.
Quand j'appelle la séu, ils me disent qu'ils ne peuvent rien faire pour moi, que le pb n'est pas d'ordre administratif, que seul un médecin peut faire avancer les choses. Ils m'ont déconseillé de saisir le tribunal, car la période est longue!

Donc, pour l'instant j'attends mon rdv avec l'assistante sociale, mais j'ai peur qu'au fur et à mesure que le temps passe, je ne pourais plus rien faire. Je suis actuellement encore en arrêt maladie et je ne percois rien! Peut-etre que si le médecin expert ou le médecin de travail se mattaient en relation directe avec la sécu,il yaura révision du dossier...

sinon pour la demande MP lombalgies, je tacherai de demander l'enquête administrative, merci de m'en avoir informé!

merci de votre compréhension et de vos réponses
jp59
Portrait de cgelitti
j'oubliai une chose: j'ai un document d'un expert que j'avais consulté indiquant une IPP Professionnelle de 40% et une IPP Fonctionnelle de 20%, pensez vous que je devrais le fournir à la sécu??
zaza
Portrait de cgelitti
Bonjour,
je suis en arrêt maladie pour dépression réactionnel à la suite d'une aggravation de la santé de mon mari (Parkinson et crises de démence), j'étais très fatiguée, et cela dure depuis février 2008. J'ai eu un contrôle de la sécu convocation par un médecin conseil, qui a considéré que mon état n'est pas évolutif, malgré les doses importantes de médicaments. Pour le moment, seul mon médecin a eu un courrier disant qu'elle avait émis un avis défavorable. N'étant plus en état de travailler, pour le moment, j'ai d'autres pathologies, cervicalgie etc... car je dois aider beaucoup mon mari qui a perdu brutalement sa motricité à cause des médicaments qui lui ont été supprimés car ils provoquaient des effets secondaires importants. Que puis-je faire ?
Est-ce que le médecin peut prolonger pour une autre pathologie ? est-ce que je dois recevoir un courrier ?
mon employeur devait de toute façon supprimer mon poste ce qui était prévu depuis longtemps car je partageais le poste avec une personne en congé parental à temps partiel
merci pour vos conseils
Franceline
Portrait de cgelitti
Bonsoir jp59,

je voudrais connaitre les conclusions de l'expertise que vous avez reçues:

-1°) " dire si l'état de l'assuré" etc.. : la réponse est oui ou non ?

- 2°) " dans la négative, dire si .."   : à quelle date ?

si votre état est non stabilisé, c'est que vous ètes encore souffrant !!

vous ètes en arrêt depuis deux ans continus ? pour les lombalgies et dorsalgies ? aviez vous eu une fin de repos par la sécu, avant l'arrêt du 15 Aout ?

pour les lombalgies, le tableau est : N° 97 (vibrations) ou 98 (charges lourdes).

les conditions d'exposition ne doivent pas être remplies, c'est selon le résultat de l'enquète faite par l'inspecteur AT/MP sur les lieux de travail ?

vous savez que vous avez la possibilité de réclamer à la CPAM (risques professionnels) la consultation du dossier, même maintenant, et demander copie des pièces du dossier, notamment cette enquète administrative très importante..

vous voyez, celà fait beaucoup de questions.

je vous conseille de contacter d'urgence l'assistante sociale de la sécu et vos syndicats.



Franceline
Portrait de cgelitti
Bonjour JP, j'essaie de comprendre votre histoire qui est bizarrre, telle que vous la rapportez.

Le médecin conseil n'a pas pu vous envoyer en expertise directement sans vous avoir auparavant convoqué à la sécu et avoir notifié un refus de repos !!
ce qui est bizarre, c'est que le refus dans votre cas a un effet rétroactif et démarre du premier jour d'arrêt.
en principe, on fait une fin de repos au jour du contrôle, ou à une date rapprochée..
Il y a une lacune quelque part dans vos explications ou dans votre dossier.

Quel était le motif pour le refus sécu de l'arret du 15 Aout ? médical ou administratif ?
- etes vous coutumier des arrêts abusifs?
- aviez vous eu auparavant une fin de repos pour un autre arrêt ?
- avez vous été indemnisé 360 jours pendant les trois dernières années, sans affection reconnue et individualisée ?
je ne sais pas, mais j'essaie de trouver une explication.

quand il y a expertise, les indemnités journalières sont suspendues en attendant l'avis de l'expert, qui s'impose tant à la caisse qu'à l'assuré.

Reprenez votre travail et si celà vous occasionne une recrudescence des symptômes, mettez vous à nouveau en arrêt.
contactez votre médecin du travail, si ça ne va pas.
consultez l'assistante sociale de la sécu pour ces difficultés, elle vous aidera et pourra sans doute débloquer un fonds de secours.

le médecin du travail, si votre état est vraiment incompatible avec le reprise, concernant les lombalgies, doit contacter le médecin conseil pour parvenir à un accord.

la reconnaissance de MP pour surdité est en cours, mais si votre métier est pénible et que les douleurs dorsales et cervicales sont en rapport avec votre profession, il faut également faire une demande de MP pour ces raisons.
je ne sais que vous dire de plus, je ne connais pas votre dossier.

je cherche à comprendre..
jp59
Portrait de cgelitti
Bonsoir,
je vous remercie d'abord de m'avoir répondu...il est vrai que j'ai été convoqué par le médecin conseil en novembre, j'ai oublié de le précisé. Non je ne suis pas adepte des arrêts abusif, cela fait plus de trente ans que je travaille à cet endroit, et je suis en arrêt depuis bientôt deux ans!! j'ai été encore une fois voir le médecin de travail qui m'a encre répété que je ne pouvais pas travaillé, et qu'il allait essayer de trouver un poste aménagé!
j'ai appelé la sécu, ils me disent que c'est un pb d'ordre médical, il me demande d'appeler le médecin expert, et la secrétaire de celui ci me dit que c'est un pb d'ordre administratif, et me dit qu'il faut conacter la sécu! je suis perdu!! mon médecin traitant est en vacances! ce que je ne comprends pas aussi, c'est pourquoi le médecin expert ne m'a posé aucune question sur mes conditions de travail!! (port de charges lourdes, je dois me pencher...)
sinon j'ai fait une demande de maladie prifessionnelle pour mes dorsalgies et cervicalgies, mais j'ai obtenu un refus en raison d'un état nn stabilisé, et aussi le fait que lefait que ces maladies ne font pas partie du tableau..
si vous avez des conseils, merci!!
Sujet vérouillé