Béa
Portrait de cgelitti
Je viens de commencer un sevrage avec l'aide de patch à la nicotine.

Je viens ici en réaction a de nombreux messages qui disent : les patchs c'est une arnaque et c'est cher.

Je rêve ou alors j'ai trouvé la perle rare ??

J'ai payé un boite de 28 patch ( 28 jours donc ) : 30 euros.

Pas la peine d'être doué en calcul mais :

1 paquet par jour sur 28 jours : 5x28=140 euros

28 jours de patchs : 30 euros

Gain économique pour un premier mois : 110 euros

Alors arrêtons le délire sur les prix.

Concernant l'arnaque, je ne pense pas que le principe soit aberrant. On utilise le patch le temps de pouvoir travailler sur ça dépendance psychologique. Ensuite, comme tout sevrage, on diminue progressivement sa dose de nicotine. Je ne vois donc pas le problème.

Anthony

Béa
Portrait de cgelitti
Tu as peut-être raison, Dazs. Il est vrai que sur beaucoup de sujets, on nous dit souvent une chose et son contraire.

Qui croire ? que faire ?

L'essentiel est que, pour le moment, je ne fume plus. Dans un an, je dirai si ma méthode a été efficace ou non. Mais au moins, j'aurai fait une tentative ! une de plus...

Je travaille beaucoup le côté psy, du tabagisme, car je pense que la clé est là. Les fumeurs ont un gros travail à faire sur eux-mêmes. Pourquoi fumons-nous ? Quel plaisir avons-nous à nous détruire ? etc !!!

Tu as probablement raison aussi lorsque tu dis que nous sommes plus fragiles que nos ancêtres ! Pourquoi les gens prennent-ils autant d'anti-dépresseurs ces dernières années ???? parce qu'ils sont de plus en plus fragiles, probablement !

Enfin, je pense qu'il n'y a pas de recette miracle. Ce qui convient à l'un ne convient pas forcément à l'autre. L'essentiel est de gagner sa bataille contre la cigarette.
dazs
Portrait de cgelitti
D'après des études, la nicotine est évacuée du corps entre 5 et 10 jours. Alors, pourquoi, les tabacologues conseillent-ils de garder ces patchs tant de mois? Cela n'entretient-il pas ce besoin physiologique et finalement rend plus difficile le sevrage psychologique?
Est-on sûrs finalement que ce que l'on envoie dans le corps est totalement inoffensif? Rappellez-vous, il y a 20 ans, personne ne parlait du méfait du tabac, au contraire, mêmes les personnes influentes fumaient à la télévision, on était même dans l'ère de la glorification de la cigarette. Je reste très perplexe.
Béa
Portrait de cgelitti
D'après ce que l'on m'a dit, il faut un an à notre corps pour évacuer la nicotine dans notre organisme (et hélas pas 5 à 10 jours). Je parle de la nicotine inhalée par la cigarette.

La nicotine inhalée est toxique. La nicotine des substituts n'étant pas inhalée, elle n'est pas dangereuse pour la santé et de récentes études ont prouvé que même les femmes enceintes pouvaient y avoir recours.

L'utilisation des substituts, conseillée par les tabacologues, est pour rendre le sevrage plus confortable. Comme les patchs sont progressivement diminués, la "dépendance" ne dure pas bien longtemps (si dépendance il y a).
Avez-vous déjà pris des anti-dépresseurs ??? et bien pour arrêter, on réduit progressivement les doses jusqu'à un arrêt total.

Maintenant, je ne bosse pas pour un labo, et je ne suis pas là pour faire de la pub !
Dazs
Portrait de cgelitti
Il s'agit de dépendance à la nicotine.
·     Durée : disparition du syndrome de sevrage au bout de quelques jours ou quelques semaines.
·     Symptômes : troubles du sommeil (insomnie, sommeil agité), irritabilité, anxiété, syndrome dépressif, augmentation possible de l'appétit.

NOus sommes dans un univers d'informations qui nous dit une chose et son contraire. Il y a 5 ans, quand un premier labo a sorti les patchs, on a crié attention, la nicotine est dangereuse et les patchs soupçonnés, ne parlons pas de l'interdiction pour les femmes enceintes.
Aujourd'hui, tous les labos sortent leurs patchs, leurs gommes, leurs pastilles, sans compter les gadgets, montre pour retarder, filtres, tisanes, bracelets et j'en passe et des meilleures. Ca ressemble tout de même à un superbe marché juteux.
Pendant des années, des millions de personnes ont arrêté sans rien et y sont arrivées, les gens aujourd'hui sont peut-être plus fragiles.
Je fais de l'ironie, pardon, je ne veux pas me moquer mais je suis vraiment très perplexe sur ce buziness.

Et bien souvent, on entend dire que les patchs entretiennent la dépendance, le fumeur se sent finalement trop en confiance et boum.
mais je te souhaite sincèrement de réussir ton entreprise.
Dazs
Portrait de cgelitti
Béa,
J'ai vu que tu avais lu le livre d'Allan Carr, au fond, des générations ont fumé sans vraies raisons. Des soucis? Des transferts? Qui sur cette terre peut dire qu'il a vécu une vie sans souci, sans traumatisme, sans peur et sans crainte? Personne. Est-ce que tout le monde se met à fumer? Non. Je crois qu'à un moment, il faut que le fumeur arrête de s'appitoyer sur son sort. Ok, je fume. Ok, je ne sais pas vraiment pourquoi, mais je vais savoir pourquoi j'arrête.
Longtemps, j'ai dit que je m'arrêterai facilement de fumer le jour où je comprendrai pourquoi je fume. Et comme ce jour n'arrivait pas, forcément, je continuais, mais comme j'avais une "bonne raison", je ne pouvais pas encore arrêter. Facile! Jusqu'au jour où j'ai compris que je fumais sans raison mais que je mettais des "raisons" pour légitimer ce piège, il faut garder un peu d'honneur, l'honneur de se dire que l'on n'est pas tombé dans ce piège comme un con, comme les autres, mais parce que nous, on avait une bonne raison, une belle "souffrance" par exemple, et ça, des souffrances, tout le monde peut s'en trouver. Mais voilà, en fait, il n'y avait pas de raison, ou plutôt une seule, je m'étais fait avoir. Alors, finalement, j'ai arrêté.
Nolwen
Portrait de cgelitti
oui, mais pas dans le sevrage psychologique, si?
Béa
Portrait de cgelitti
Les patchs c'est juste l'histoire de quelques mois, ensuite ce sera 100 % d'économie !!! plus de cigarettes et plus de patchs.

Et même si c'était aussi cher, ou même plus cher que la cigarette, les patchs nous sont très utiles pour nous aider dans notre sevrage.
Béa
Portrait de cgelitti
Le sevrage psychologique, c'est une autre histoire et un autre travail.
Mais pour tenir le coup, j'avoue que je suis contente d'avoir mes patchs. Ca me permet de voir les choses avec plus de calme et de recul.
Béa
Portrait de cgelitti
Dazs,

Oui, j'ai lu Allen Carr, et voilà pourquoi je me retrouve totalement dans ton dernier message.

Je fumais sans me poser les bonnes questions, et je pensais aussi ne pas être capable d'arrêter.
Maintenant, je n'ai plus aucun regret concernant la cigarette ! elle fait vraiment partie de mon passé et je ne vois pas en quoi elle pourrait m'être utile désormais, à part me suicider à petit feu... mais je n'ai pas envie de mourir !!
Sujet vérouillé