lumiere
Portrait de cgelitti
je voudrais m'arrêté (e) pourtant le l'ai souvent crié et je ne sais pas pourquoi je continu (e) j'ai mal et je suis arrivé (e) à diminuer de 40% d'une bouteille à 7,8 %de biere (3 à 4 de 50 ctl) j'essai(e) de m'en sortir mais ce n'ai pas facile, j'ai commencé tout bêtement et si j'avais su que cela m'aurait emmené dans une dépendance je prendrais une fuite illico mais voilà je sais qu'il me faut du temps et j'espère m'en sortir

pas facile mais je le veux.

le (e) voulait que comprendre que je sois homme ou femme dans cet impasse il y a une gène et une souffrance et j'évite de le dire à mon entourage car j'ai honte d'être tombé aussi bas

je pense que je fais un pas

lumiere
Portrait de cgelitti
je n'ai plus honte de dire que je boie mais seulemnt dans ma petite tête de linotte je continue dès que çà ne va pas je continue
je ne sans pas si fière mais dès que je n'arrive pas à remonter la pente je suis déçue

ce je vous souhaite une bonne année et de vous dire bonne chance car on ont ne le droit avoir une bonne étoile et ce soir tous ces personnes je voudrais que 2007 cela doit être un changement dans leur vie "plein de bonheur dans tout les sens" que 2007 vous rende heureux et prospérité
bien à vous tous et que cette année vous donne pleines de bonne choses
espérance
Portrait de cgelitti
je constate en effet que tu fais un pas, le fait de reconnaître sa dépendance est vraiment le premier pas vers la guérison. A toi de trouver ce qu'il te convient le mieux pour t'en sortir. Médecin, association et bien sûr ce forum pour nous donner de tes nouvelles.
soleil
Portrait de cgelitti
il ne faut plus prononcer les mots de : "honte", "tomber aussi bas".. lumière !!

((comme tu dis, le glissement sur la pente est venu tout bêtement. sauf que maintenant c'est lucidement que tu envisages la remontée, accroche toi ! fais toi aider, viens nous parler !! on va t'encourager !!!))

mais : guérison, espoir, volonté.. courage aussi, comme tu en fais preuve en changeant ta façon de faire.. écoute les conseils ci dessus, tu vas revivre !!
bises.
Alain 13
Portrait de cgelitti
Bonjour Lumière
je suis un alcoolo-dépendant, abstinent depuis un peu plus de deux ans.
Ton propos est très lucide, et c'est effectivement un pas en avant que tu viens de faire; reconnaître que l'on n'arrive plus à gérer l'alcool, voir qu'il n'apporte plus qu'angoisse, renfermement..
Boire égale déboires !
Le forum est fait pour soutenir, et donner des conseils; le mien serait de t'adresser à un spécialiste, car les médecins généralistes n'ont pas tous une formation très pointue en alcoologie.
Il existe des CCAA (centre d'alcoologie) un peu partout, et les consultations y sont gratuites; tu aurais sur ton état et ta démarche un point de vue éclairé; je pense que tu t'es déjà aperçu que le fait de passer de 4 à 3 bière ne résout rien. Si l'alcool reste ton échappatoire, il y a de fortes probabilités pour que tu remontes rapidement ta dose lors de difficultés rencontrées.
Cordialement
lumière
Portrait de cgelitti
bonsoir espèrance

j'ai vu "un médecin" mais il faut faire du chemin dans leur dire, ils savent et moi même que ce n'est pas évident, c'est en écoutant que j'avais compris que de vouloir m'en sortir n'était que de faire un pas "retirer l'alcool de 40% par quelque chose de moins fort" et doucemnt j'y arrive mais je voudrais me retrouver comme avant, ce n'est pas facile mais de 4 bière à 7,8% je passe à 3, je pense comme à dit le docteur c'est de ne pas se culpabiliser mais de réagir quand on en prend conscience "que le faite d'avoir était le voir était mon premier pas à travers ce que je n'arrivais plus à gérer (l'alcool)"
bref je sais qu'il me faudrat un peu de temps le tout sais de le vouloir car bonjour les dégats quand on est ivre (angoisse, renfermement, colère, rejets) tout ce qu'il ne faut pas, alors comme tout le monde dit "il y a boire et boire"
l'acool n'est pas un remède pour se sentir mieux il faut savoir quel peut être son pire ennemi

bonne soirée espèrance

Sujet vérouillé