Parents : 3 conseils pour vous faire obéir

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 14 Septembre 2009 : 02h00
-A +A
L'enfant doit obéir et non se soumettre. C'est un point essentiel dans l'éducation d'un enfant. Reste que pour les parents, il n'est pas toujours facile de faire obéir un enfant. Pour les aider dans cet apprentissage, voici trois repères.

1) Faut-il fournir une explication à l'enfant ?

Oui, lorsqu'on demande à un enfant d'obéir, il est nécessaire et souhaitable de lui fournir une explication. En revanche, attention, cette explication doit toujours venir après l'obéissance. Ce n'est pas un préalable ou une condition à l'obéissance. L'explication doit être plutôt considérée comme un acte de remerciement du parent à son enfant qui vient de lui obéir. C'est ainsi que l'explication constitue aussi un facteur ' augmentant ' pour l'enfant.

2) Il ne faut pas couper la parole aux enfants. Vrai ou faux ?

Par peur d'inhiber l'enfant vis-à-vis du développement du langage, on a laissé entendre aux parents qu'il ne fallait pas leur couper la parole. C'est parfaitement vrai lorsque l'enfant apprend à parler, soit entre 18 mois et 4 ans. En revanche, lorsque l'enfant a acquis la fluidité du langage, il faut de temps en temps lui couper la parole pour lui apprendre qu'il doit attendre son tour de parole et ne pas couper celle des autres. C'est impératif et ça fait partie de l'apprentissage.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 14 Septembre 2009 : 02h00
Source : Pr Daniel Marcelli, " Il est temps d'obéir ", Editions Albin Michel. (1)
A lire aussi
Se faire obéir, c'est du boulot ! Publié le 10/03/2008 - 00h00

Des enfants qui n'obéissent pas, c'est un cauchemar pour les parents, mais aussi souvent pour ceux qui les entourent. Et même pour les enfants, le fait de ne pas avoir de limites est angoissant. Il est donc important, pour les parents, d'apprendre à se faire obéir.

Et si un bilan psychologique était utile à votre enfant ? Publié le 25/03/2008 - 00h00

Dans une classe d'âge donnée, 5 à 10 % des enfants rencontrent des difficultés d'apprentissage. Ces troubles toucheraient plus souvent les garçons que les filles. Hervé Glasel, neuropsychologue spécialisé dans le développement de l'enfant et de l'adolescent, nous répond.

Pétard ! Il fume du cannabis Publié le 09/07/2007 - 00h00

Substance illicite la plus consommée en France, le cannabis peut sembler banal. Et pourtant ses effets ne sont pas à négliger : changements d'humeur, résultats scolaires en baisse, accidents de la route… Attention, danger !

Plus d'articles