Le parcours de soin de la personne presbyte

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 17 Février 2017 : 15h01
Mis à jour le Lundi 27 Février 2017 : 15h12
-A +A

La presbytie est un événement marquant dans la vie d’une personne à l’approche de la cinquantaine. Certaines personnes n’avaient jamais eu besoin de porter des lunettes auparavant, et elles découvrent qu’il faut intégrer désormais dans leur vie des consultations régulières chez le médecin ophtalmologiste et chez l’opticien. Comment accepter ce nouveau trouble de la vision, qui dérange et qui peut inquiéter ? Le Dr Olivier Laplace, médecin ophtalmologiste et chirurgien aux Quinze-Vingt, répond à vos questions sur ce nouveau parcours de soins.

1 - Est-il possible de se rendre directement chez un opticien sans passer par la consultation du médecin ophtalmologiste ?

« Pour commencer, la prescription du médecin est obligatoire pour la délivrance de lunettes. Lorsque les premiers signes de la presbytie apparaissent, il faut aller consulter un ophtalmologiste, qui prescrira la correction nécessaire.(quelqu’un qui a des lunettes et qui devient presbyte ne peut pas se faire renouveler par l'opticien... il doit repasser par l'ophtalmologiste pour une nouvelle ordonnance). Sur cette ordonnance, l’opticien délivrera les premiers verres progressifs. Ensuite, l’opticien pourra vérifier l’évolution de la vue en pratiquant un examen et, le cas échéant, dans le cadre de sa durée de validité, délivrer de nouvelles lunettes. »

A condition d’avoir une ordonnance établie par un ophtalmologiste en cours de validité et sauf mention contraire sur celle-ci, l’opticien peut renouveler les lunettes ou lentilles. Cette nouvelle définition du rôle des professionnels de la santé visuelle figurant dans la loi de modernisation du système de santé du 26 janvier 2016, permet de désengorger les consultations des médecins ophtalmologistes et de réduire les délais d’attente chez l’ophtalmologiste. Selon l’Observatoire Jalma / IFOP 2014, il faut 100 jours en moyenne pour obtenir un rendez-vous.

En pratique, lorsque vos yeux sont en bonne santé, mais que la vue évolue, il est possible de se rendre directement chez un opticien afin de faire contrôler sa vue et éventuellement adapter la correction ou renouveler ses lunettes ou lentilles. La seule condition est de disposer d’une ordonnance encore valide. Depuis octobre 2016, la durée de validité dépend de l’âge. Pour les lunettes : elle est d’1 an pour les moins de 16 ans, de 5 ans pour les personnes de 16 à 42 ans et de 3 ans au-delà. Pour les lentilles : d’1 an avant 16 ans et de 3 ans au-delà.

Et si je faisais contrôler ma vue ? Parce que bien voir est essentiel pour bien vivre, la filière de santé visuelle est là pour vous accompagner dans le suivi de votre vue. Cliquez ici pour découvrir le parcours de santé pour la vue

2 - Je viens d’apprendre que j’étais presbyte par mon médecin. Savez-vous si ma vue risque de continuer à baisser ? A quel rythme devrai-je consulter l’ophtalmologiste ?

Dr Laplace : « La presbytie survient en général entre 40 et 60 ans, soit un intervalle d’une vingtaine d’années qui devra être ponctué de visites chez votre médecin ophtalmologiste dès que vous sentirez que votre vue a baissé et que vos lunettes ne vous permettent plus de voir net en vision rapprochée. Cela varie selon les personnes. »

De façon générale, il est recommandé aux personnes d’effectuer des visites de contrôle tous les deux ans à partir de 45 ans, et tous les dix-huit mois dès 60 ans. Des variations dans l’acuité visuelle parfois peu perceptibles peuvent néanmoins occasionner un changement de correction.

3 - Je ne vois plus bien de près, mais je n’ai jamais porté de lunettes et n’étant jamais allée consulter le médecin pour un trouble de la vision, je voudrais savoir comment va se dérouler cette première visite chez l’ophtalmologiste.

Dr Laplace : « La première consultation chez un ophtalmologiste consiste en l'examen de votre vision dans le but du dépistage des maladies et des défauts de vision les plus usuels. C’est un examen de l'organe de l’œil dans sa totalité. »

Voici le déroulement type d’une consultation chez l’ophtalmologiste pas à pas :

  • Ouverture du dossier au secrétariat du médecin : identification du patient
  • Interrogatoire du médecin permettant de relever les antécédents familiaux et personnels du patient, de façon générale et dans le cas particulier des yeux ;
  • Début de l’examen avec vérification de l’acuité de la vision du patient, vision éloignée et rapprochée, sans correction puis avec correction.
  • Puis examen des différents milieux oculaires à l’aide du bio-microscope : cet examen permet de renseigner le praticien sur l’état de la cornée, de la chambre antérieure et du cristallin ;
  • Mesure du tonus oculaire ou « pression intraoculaire » à l’aide d’un tonomètre, nécessitant l’instillation d’un anesthésiant et d’un colorant.
  • Enfin examen des fonds d’yeux à l’aide de l’ophtalmoscope permettant de renseigner le médecin sur l’état de la papille, de la zone maculaire et du réseau vasculaire du pôle postérieur rétinien.
  • Enoncé des constatations du médecin et élaboration d’une prescription optique ou médicamenteuse.

Les examens de la première consultation chez le médecin ophtalmologiste sont donc une étape primordiale pour bien comprendre sa presbytie, et aussi pour dédramatiser ce trouble. Aucun de ces examens n’est douloureux ! Les consultations suivantes conserveront les examens de l’œil et permettront d’ajuster le degré de correction nécessaire à apporter au patient.

Ecoutez la chronique de Votre chronique radioLa presbytie : ce qu'il faut savoir !

La presbytie est un trouble de la vision qui évolue avec le temps, et nécessite ainsi régulièrement la prescription de verres correcteurs modifiés.

Le saviez-vous : Essilor est l’inventeur des verres progressifs avec Varilux. Une révolution dans le monde de l'optique et pour les presbytes.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 17 Février 2017 : 15h01
Mis à jour le Lundi 27 Février 2017 : 15h12
Source : Entretien avec le Dr Olivier Laplace, ophtalmologiste et chirurgien à l’Hôpital des Quinze-Vingt
Syndicat National des Ophtalmologistes de France  http://www.snof.org/
 www.essilor.fr
A lire aussi
Presbytie : les conseils du Docteur Olivier Laplace Publié le 30/11/2016 - 11h46

La presbytie est un défaut de la vision que nous sommes tous amenés à subir avec l’âge. Pour y faire face, il existe différentes solutions correctrices possibles, selon divers critères, à commencer par le confort personnel de chacun. Le Docteur Olivier Laplace, chirurgien ophtalmologiste à...

Presbytie : toutes les solutions pour la corriger Publié le 06/11/2015 - 10h38

En France, 20 millions de personnes seraient concernés par la presbytie. Ce défaut visuel dégradant la vision de près, est causé par le vieillissement du cristallin qui ne permet plus une bonne « mise au point » de l’œil. Chirurgie, lunettes, lentilles, implants ou encore gymnastique...

Presbytie : que faire lorsque la vision de près diminue ? Publié le 10/11/2016 - 09h45

On le sait, mais on n’y est pas bien préparé : la vision de près commence à baisser au beau milieu de notre existence. Notre pays compte 26 millions de personnes presbytes, soit plus d’1 Français sur 3. On atteindra les 40% de presbytes en 2020. Aux extrêmes, certains commenceront à...

Plus d'articles