marie
Portrait de cgelitti
Bonjour,

j'ai farfouillé beaucoup sur Internet sans trouver précisemment de réponse à nos questions et je lance une bouteille à la mer...

Depuis des années, ma soeur plus jeune (adulte aujourd'hui) a développé ce que nous avons auto-diagnostiqué comme une paranoia : tout reprocher à toute la famille, de ne jamais l'avoir aimé, de ne jamais l'avoir soutenue (elle a subi une agression il y a 15 ans et n'a jamais voulu se faire suivre par un psychologue ou psychiatre). Elle a petit à petit réinventé son enfance en se posant en victime enfant-martyre alors que nous sommes, du moins nous ses soeurs et nos parents le ressentons ainsi, une famille plutôt unie avec beaucoup d'entraide. Peu à peu, elle a fini par couerles ponts avec ses oncles, tantes, cousines, grands-parents, s'enfermant dans un délire de persécution allant jusqu'à l'agoraphobie... Nous ne la voyions alors que très rarement, 3 fois en 10 ans, seuls nos parents ne perdaient pas le fil avec elle, marchant tout de même sur des oeufs car elle était capable de les mettre à la porte en leur hurlant dessus s'ils avaient le malheur de dire un mot de travers (et quel mot ? elle seule le savait...) Seul contact sont les chèques de soutien financier qu'ils lui envoient et qui sont bien encaissés (par qui ?)

Or, depuis 3 mois, non contente de nous avoir agresser verbalement et par courrier (des lettres totalement délirantes et pleines d'insultes) nous ses soeurs, elle a fait la même chose à mes parents qui en sont restés abasourdis. Elle les menace d'être violente envers eux s'il leur vient l'idée de venir chez elle, de passer la voir soit disant pour l'espionner, elle a changé de numéro de téléphone...

Plus personne maintenant n'a de moyen de savoir si elle va bien ,bunkerisée seule dans son appart, encore moins de l'aider alors qu'elle en a gravement besoin. Personne de la famille n'ose aller frapper chez elle de peur de se faire cogner (comme elle l'a promis).

Il est impossible pour nos parents de tirer un trait sur leur fille, de l'oublier mais que faire pour la protéger d'elle -même ? Un internement d'office ? Un signalement quelconque mais où, à qui ? On ne peut pas la laisser ainsi, en proie seule à son délire paranoiaque, nous avons peur que cela se termine mal...

Merci de vos réponses ou témoignages... c'est pas facile à vivre et franchement nos parents n'ont pas mérité être traités ainsi par un de leurs enfants...

Clo
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Je peux comprendre dans quelle détresse elle se trouve. J'en suis presque là, à en vouloir à tous ceux qui m'entourent car j'ai le ressenti d'être incomprise, et je me coupe des autres petit à petit sans que je le veuille vraiment. Je ne trouve pas non plus d'issue à ma détresse. Je pense qu'il faut insister pour garder le contact avec elle, même s'il elle ne le veut pas. Et surtout, ne pas oublier de lui répéter que vous l'aimez et qu'elle vous manque. C'est très dur je l'avoue pour les autres, mais inconsciemment l'on rejette toute aide et on déverse notre mal être sur eux.
Je vous souhaite bon courage !
Soeurette
Portrait de cgelitti
Je ne sais pas si je dois être rassurée... en fait, nous devrions renoncer à elle, attendre qu'elle accepte de nous voir ? Et si sa paranoia ne guerissait pas touter seule ? N'avons-nous pas le devoir de l'aider ? peut être pas de force, je l'admets masi c'ets toute de même dur de se dire qu'il nous faut renoncer à elle, sur un malentendu...
En tous cas merci de vos réponses...
marie
Portrait de cgelitti
Mon conjoint souffre de paranoia, je dirais plutôt que je souffre parce que mon conjoint est paranoaique. J'aime cette homme pour ce qu'il est mais plus le temps passe plus les colères se font sentirent. Il n'est pas violent physiquement mais psychologiquement c'est un destructeur. Quand il se déconnecte de la réalité et part dans ses délirs, j'ai peur. Je veux le quitter mais il me menace sans cesse, il invente des histoires et téléphone mes proches pour me rabaisser. Je ne peux plus sortir car il croit que je suis infidèle. Il me dit qu'il a confiance en moi mais qu'il n'a aucune confiance aux hommes autour de moi. Il dit qu'il est comme dans une jungle où il y a plusieurs lion et que je suis seule de femelle et qu'il doit défendre son territoire. Je ne peux pas avoir d'amis, filles ou gars, pour lui tout le monde essaient de nous séparer. Il me doit énormément d'argent qu'il a obtenu justement avec de la manipulation et me menace aussi de ne pas me payer si je le quitte. Avant je sourirais, j'avais des amis, j'avais une belle vie social, j'étais pauvre mais heureuse et bien dans ma peau et aujourd'hui ce petit monde est loin de moi.
Clo
Portrait de cgelitti
bonjour Chichi !
merci de me prêter attention ! malheureusement je n'ai pas de conseil à donner. Juste que tu sois toi en toute circonstance avec lui. Reste le plus naturelle possible et dis lui toujours ce que tu penses vraiment. Je lui souhaite la paix qu'il recherche et, à toi de rester forte.

bises amicales
association
Portrait de cgelitti
travailleurs social, nous connaissons des personnes qui ont fait des démarches auprès de la Police, car traités de paranoiaque, de malade par leur famille. ils en avaient assez de s'entendre toujour traités de fou, de se voir jugés et plein d'autres choses. Ils ont demandé et fait auprès de la police une demande pour être tranquilles. seule la police les contacte en cas d'urgence, je crois, j'en suis pas sûr. Ca empêche qu'ils soient avec le harcèlement des gens de la famille. renseignez vous.
Nickie
Portrait de cgelitti
Moi je vis la même chose avec mon fils. Alors que je fais tout pour l'aider, quand il est mal, il s'en prends à moi, m'insulte, me rend responsable de ses maux.
Moi aussi je "complète" son RMI.
Quand il est en crise comme en ce moment, j'ai envie de tout lâcher. C'est si dur...
Mais on peut quitter un conjoint, pas renier un enfant même s'il est adulte.
Que faire pour l'aider sans se perdre moi même ?
Sue
Portrait de cgelitti
Si elle vit seule avec les moyens de se payer un appart, qu'il n'y a pas de plainte du voisinage, si elle même ne se plaint de rien, touche son RMI etc, il ne semble pas qu'il y ait pas de raison d'intervenir : elle est majeure, elle ne se met pas en danger, ne met pas les autres en danger.
Quant aux sectes, généralement elles s'intéressent aux personnes qui n'ont pas trop de troubles de comportement et surtout elles aiment l'argent ...
Sue
Portrait de cgelitti
Bizarre, le message de "association". Si vous êtes travailleurs sociaux, vous devriez être plus précis ! La demande auprès de la police pour être tranquille, ça n'a aucun sens ... Comment empêcherait-elle les familles de traiter les éventuels malades de fous ou de paranoïaques ???!!!
non, pas de psy
Portrait de cgelitti
qui la suive, elle n'en a jamais voulu, a toujours quitté après 1 ou 2 séances ceux qu'elle a bien voulu rencontrer "pour faire plaisir" à mes parents. Bien entendu ,si au moins nous avions connaissance d'une personne ayant encore un contact avec elle, même professionnel, nous nous serions aussitot tournés vers elle mais non, elle a renoncé à tous ses anciens amis que nous connaissions. Elle ne travaille pas (jusqu'à présent elle vit de ce que lui versent mes parents, + un peu de RMI nous supposons...)
Nous nous posons même parfois la question "et si elle devenait la proie rêvée pour une secte ? Et si ce n'était pas déjà fait ?"
Garder le contact avec elle est difficile et même exclu pour l'instant : elle est physiquement violente envers nous, très dur de se faire violemment jeter à la porte à coup de pieds par sa soeur alors qu'on a fait 150 km pour la voir et qu'à la 1ère question "bonjour, tu vas bien ?" elle hurle comme une damnée "qu'est-ce que ça peut te faire, mêle toi de tes affaires !" et hop, me voilà remontée dans ma voiture...elle m'a ensuite accusée d'être venue l'espionner, envoyée par nos parents, par la police, par des assistantes sociales et que sais-je...
chichi
Portrait de cgelitti
salut je m'adresse à clo..je suis touchée par ton msg,j'ai un ami auquel je tiens énormémént qui est paranoiaque et je ne sais pas comment me comporter avec lui lorsqu'on parle de sa famille.Pour le moment il est ds un centre ,c'est depusi peu que son entourage est au courant de sa paranoia.Il pense qu'on complote derrière son dos,ke ses parents ne sont pas ses vrais parents,il se coupe du monde, il est agressif...j'arrive à voir son bon coté ,son âme...je sais qu'il ne veut pas etre agressif comme il l'est et je sais qu'il aime ses parents ,sa famille,pourquoi ne veut il pas se l'avouer et guérir de sa maladie!?je suis si triste pour lui...

Pages

Sujet vérouillé