Des pansements en peau de poisson pour guérir les brûlures

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 06 Mars 2017 : 12h45
Mis à jour le Lundi 06 Mars 2017 : 12h51

Les tilapias, vous connaissez ? Ce sont des poissons très consommés dans le monde, dont la peau est actuellement utilisée dans le nord du Brésil dans le cadre d’un essai clinique pour accélérer la cicatrisation et guérir les grands brulés.

© Istock

Bandage en peau de poisson pour une cicatrisation accélérée

L’atout clinique des tilapias est leur peau, particulièrement riche en collagène (bien plus que la peau humaine), une protéine essentielle au processus de cicatrisation. C’est ainsi qu’à l’Institut José Frota à Fortaleza, des lambeaux de peau de tilapias ont été appliqués sur les blessures d’une cinquantaine de grands brûlés. Outre un taux d’hydratation plus important, un risque de contamination plus faible et une cicatrisation plus rapide, le renouvellement des bandages est plus espacé, avec un moindre recours aux médicaments antidouleurs.

PUB

Cicatrisation des grands brûlés : des pansements en peau de poisson

Avant d’être appliquée sur les personnes brulées, la peau de ce poisson est soigneusement stérilisée puis irradiée par un laboratoire spécialisé afin de garantir des lambeaux de peau indemnes de tout germe et autres virus.

Si cette expérimentation se solde par un net succès, on pourrait envisager dans un avenir proche une production à grande échelle de peau de poisson tilapias.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 06 Mars 2017 : 12h45
Mis à jour le Lundi 06 Mars 2017 : 12h51
Source : STAT magasine, Can tilapia skin be used to bandage burns ?, 2 mars 2°17, https://www.statnews.com/2017/03/02/brazil-tilapia-skin-burns/.
PUB
PUB
A lire aussi
Cancer de la peau : cicatrisation et résultats esthétiquesPublié le 24/02/2014 - 10h35

Un mélanome ou un carcinome de petite taille laissera généralement une cicatrice discrète, formée rapidement et dont les répercussions esthétiques resteront modérées.Mais ce n’est pas toujours le cas : parce que la tumeur est de diamètre important ou parce que l’extension aux tissus...

Bobos des enfants : adoptez les bons réflexes !Publié le 30/04/2004 - 00h00

Nos enfants jouent, courent, découvrent, explorent...…Les petits bobos de la vie courante sont inévitables : bosses, éraflures, échardes, piqûres, entorses, etc. Ils sont le plus souvent bénins, à condition de bien réagir. Etes-vous sûr de connaître les bons gestes ?

Plus d'articles