La panne sexuelle au féminin

Publié par Dr Catherine Solano le Mardi 12 Juillet 2005 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 03 Novembre 2011 : 13h49
-A +A

Chez l'homme, les troubles de l'érection sont bien connus, bien soignés. Des médicaments efficaces leur sont consacrés. Et les femmes, ont-elles aussi leurs pannes ? La réponse est oui !

Panne sexuelle ou "trouble de l'excitation sexuelle"

Ce que l'on appelle une panne est un trouble de l'excitation sexuelle. Cela ne correspond en rien à un manque de désir. Quand un homme est en panne d'érection, il explique généralement " j'avais envie de faire l'amour, mais mon corps ne répondait plus ". Le désir, émotion ressentie, ne se transforme pas en excitation du corps. Chez la femme, le trouble équivalent est le manque de lubrification vaginale.

En effet, l'excitation sexuelle entraîne un afflux de sang dans la zone génitale, donc un gonflement des tissus. Chez l'homme, c'est le phénomène de l'érection. Chez elle, les tissus entourant le vagin gonflent, et, n'étant pas étanches (contrairement aux corps érectiles de l'homme), laissent passer un liquide, la transsudation vaginale.

La panne féminine est donc cette sensation de sécheresse vaginale présente même quand le désir sexuel est au rendez-vous. On peut faire des parallèles très nets entre les pannes féminines et masculines. La ménopause est une période particulièrement propice à ces pannes féminines. En effet, sous l'influence d'un déficit hormonal, le désir peut avoir du mal à enclencher les réactions d'excitation corporelle. Il en est de même au moment de l'andropause. Chez l'homme, la testostérone diminuée, l'érection est beaucoup plus difficile à obtenir.

On peut aussi considérer l'effet du Viagra, du Cialis et du Levitra qui chez l'homme facilitent l'érection. Chez la femme, il aurait l'effet correspondant : améliorer ou augmenter la lubrification vaginale.

Panne sexuelle ou manque de désir sexuel ?

Il est à noter aussi que le trouble premier est parfois le manque de désir, qu'il soit masculin ou féminin. Car une baisse de libido entraîne inévitablement un manque d'excitation. La panne (trouble de l'érection ou de la lubrification) est alors une conséquence du manque de désir. C'est une situation totalement différente de celle d'une panne avec un désir sexuel intact.

Au total, il semblerait important de considérer le manque de lubrification vaginale féminin comme une véritable panne et non comme un simple manque d'hydratation vaginale. Car il ne s'agit pas seulement d'un trouble local, mais de la manifestation d'une excitation physique insuffisante. Or, la panne masculine a été pour l'instant beaucoup plus étudiée que la panne féminine ! La recherche commence heureusement à s'intéresser à la sexualité féminine

Publié par Dr Catherine Solano le Mardi 12 Juillet 2005 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 03 Novembre 2011 : 13h49
A lire aussi
Lubrification : comment ça marche ? Publié le 12/05/2006 - 00h00

Pour que jamais ne tarisse la source...“L'amour est une mer dont la femme est la rive.” Même si le lyrisme de Victor Hugo est un peu éloigné des réalités gynécologiques, comment mieux décrire l'importance de l'élément liquide pour une sexualité réussie ? Dans le langage courant, les...

Plus d'articles