christelle
Portrait de cgelitti
Depuis une dizaine d'années maintenant, j'éprouve des crises de panique dans certaines situations. Je ne me souviens pas être comme cela auparavant. Ces moments de panique se ressentent en général dans un contexte identique :

- lors des repas dans le réfectoire de mon travail, car il y fait très chaud, les odeurs, le brouhaha et surtout surtout le regard des autres !

- pendant les courses au moment de la caisse, pareil à cause du bruit, de la chaleur et le fait de se sentir tout petit !

- dans un restaurant avec des personnes que je connais guère (dans le cadre du boulot encore)

- prendre parole devant une assemblée...

- conduire sur l'autoroute...

Bref autant de situations qui m'angoissent et dont je n'arrive pas à surmonter et fait tout pour les éviter par n'importe quels moyens !

Dans ces moments précis, je ressens une grosse angoisse qui se traduit pas des fourmis dans les jambes jusqu'à me sentir bancale, le tête qui tourne, chaud, froid, le coeur s'emballe, la vision est trouble.

Le malaise durera jusqu'à ce je me sorte de la situation, c'est à dire en partant.

Combien de fois, j'ai reposé mon plateau du réfectoire, prétextant avoir un appel hyper important à passer ou autre, pour rebrousser chemin. Et là une fois dehors, le stress retombe et je vais mieux et suis contente d'en être partie.

De même pour l'autoroute que je ne veux plus prendre ! Il y a un an j'ai eu une crise d'angoisse en conduisant. Je ne sais pas comment j'ai réussi à me rabattre sur la bas coté de l'autoroute sans créer un accident. J'ai eu une peur bleue. Mon ami a pris le volant car je n'ai plus voulu conduire. Et depuis j'ai conduit sur l'autoroute qu'une seule fois mais en roulant à 90 ! et en respirant et en chantant pour penser à autre chose. L'horreur ! Pourtant j'étais quelqu'un de "normal" qui n'hésitait pas à prendre l'autoroute pour faire des kms et maintenant je suis handicapée par ça et attends après les autres pour me conduire.

De même aussi pour les cantines, je n'y vais plus et choisis presque mes emplois (je suis intérimaire) en fonction de cantine ou pas. Cela m'handicape aussi puisque je ne peux pas manger avec les équipes et ne leur expliquant pas franchement, il me considère dédaigneuse.

Sans parler de mes idées noires au quotidien. Bref ces angoisses me bouffent la vie et je ne suis pas moi meme à cause d'elle. Je ne sais pas comment faire pour comprendre. Je prends souvent du Lexomil pour me calmer et de l'immovanne pour dormir ! je préfèrerai m'en passer mais je ne vois pas comment...

je me doute bien que ces troubles proviennent du manque de confiance en moi et certainement d'un passage dans ma vie passée (proche ou plus antérieure) qui m'aurait réellement perturbée, mais comment savoir.

Si des personnes sont comme moi et ont trouvé les solutions à leur pb, je veux bien en connaitre la solution. Votre aide me sera bien utile.

Par avance merci à tous.

Alain Sophrologue
Portrait de cgelitti
Envisageons dans un premier temps l'aspect positif de votre problème: c'est de vous amener à faire un travail sur vous pour mieux vous connaître et mieux comprendre les causes inconscientes de vos malaises. Les somatisatioons et symptômes divers n'étant prabablement qu'une conséquence de votre hypersensibilité... Un conflit entre ce que vous souhaitez être, ce que vous souhaitez que les autres voient de vous et ce que vous êtes vraiment, est source d'un stress énorme, les dégats sont multiples: tant psychiques que physiques! Etre spasmophile n'est pas une fatalité et il est possible de vivre parfaitement bien, mais il est important de se bien connaître...

Trouver un sophrologue ou un autre thérapeute qui pourra vous accompagner... l'important c'est la prise en charge de vous-même par vous même sur tous les plans de l'être... Vous pouvez aussi vous rapprocher de l'association des spasmophiles (spasmophilie.com)...
Je reste à votre diposition si vous avez d'autres questions ou si vous souhaitez de plus amples renseignements....
Paul
Portrait de cgelitti
ton alerte m'a surpris.As-tu vu ton médecin ou ton psy?Pourquoi ne pas penser à autre chose dans ces moments là?je n'arrive pas à tout comprendre,pourtant j'aimerai bien comprendre!Quel âge as-tu pour reagir de cette façon?à te lire avec plaisir,Paul
Carole
Portrait de cgelitti
La première fois que j'ai vu mon mèdecin, c'était il y a 7 ans, suite à un malaise justement. Il avait diagnostiqué du stress, m'a prescrit du magnésium... Rien n'y a fait. A chaque fois que j'en ai eu parlé, de meme, on me réponds que c'est dû au stress ou à la fatigue.
Je consulte maintenant un phsycomotricien avec qui bizarrement je ne parle pas bcp puisque c'est lui qui analyse ce que mon corps veut exprimer. Le travail sera long et je n'en suis qu'au début.
Pour répondre à vos questions j'ai 33 ans et penser à autre chose ou contrôler ma respiration dans ces moments là, n'y fait strictement rien.
christelle
Portrait de cgelitti
Florian,je comprends tout à fait ce que tu ressents,meme si c'est difficile à expliquer aux autres.
Moi aussi j'ai été prise de panique un beau jour au volant sans savoir pourquoi,m'obligeant à me mettre sur la bande d'arret d'urgence et dans l'impossibilité de repartir.
Ca fait 3 mois et depuis c'est l' horreur.,je me force à conduire mais je suis obligée de faire des detours enormes pour eviter les grands axes.
Pourtant je conduis depuis 11 ans et j'ai fait des milliers de kms!
Je ne comprends pas ce qui m'arrive et j'ai peur d'en froler la depression.Si qq'un s 'est sorti de cette galère merci de nous faire savoir par quel moyen!merci!
Nath.
Portrait de cgelitti
le message de Carole m'a beaucoup touchée. Je me reconnais bien dans tout ce qu'elle décrit car je suis moi aussi atteinte de phobie sociale, de crises d'angoisse et d'agoraphobie. Il est vrai que c'est très dur à vivre au quotidien, que ce soit au point de vue relationnel ou professionnel ou tout autre. Mon copain m'a même quittée car je ne pouvais pas allez dans les magasins, dans les lieux publics voire allez chez des amis qui, pourtant ne me sont pas inconnus.
Quand j'ai un rendez-vous ne serait ce que chez mes amis, j'angoisse plusieurs jours à l'avance et n'arrive même pas à dormir.
Quand je dois faire des courses, c'est toute une technique :
- j'y vais le soir après 20h00 quand je sais qu'il n'y aura presque pas de monde
- je me gare près de l'entrée
- me dirige directement dans les rayons où se trouve ce que je cherche...
et arrivée à la caisse, alors là c'est l'horreur: transpiration, palpitation, chaleur au visage, sensation que les murs du magasin se rapprochent de moi et vont m'étouffer...
Cela fait plus d'un an que je suis une psychothérapie chez un spécialiste du trouble du comportement, j'ai fait aussi de l'hypnose mais pour l'instant, j'avoue que je ne vois pas d'amélioration, mais je ne désespère pas. Je suis croyante et je prie pour pouvoir enfin vivre comme tout le monde sans angoisse et peur.
clod
Portrait de cgelitti
j ai le meme proble que toi quand je suis sur l auroroute avec mon epoux je suis oblige deprndre des lixanxia pour arriver au bout et quand a conduire ma voiture je ne fait plus 1 metre depius 1 an jai decider une psyco depuis peux car ce n ai pas vivable courage et bisous car moi mon entourage ne comprene pas se comportement poutant dans 9 mois il faudra que reprene montravaillecar mon conge parentale se termine je pense deja a ca part conte je prend du deroxa ca aide beaucoup.
gladys
Portrait de cgelitti
moi aussi je me reconnais dans ce que tu vis et j'avoue que pour l'instant je ne vois pas d'issue.J'ai une voiture et pourtant je suis dépendante des autres parce que je suis incapable de prendre l'autoroute ni même de prendre un chemin que je ne connais pas, je peux à peine faire mes courses au supermaché qui se trouve a 5minutes en voiture et plus ca va et moins ca s'arrange. Ce qui me fait le plus souffrir c'est que trés peu de personnes comprennent ça. Je souhaite partager cette souffrance avec d'autres personnes et échanger avec des personnes qui ont réussie à vaincre cette phobie.
clairouzze,17ans
Portrait de cgelitti
salut carole,ma mère est soumise aux memes troubles ms elle sait depuis peu pourquoi,c'est du au jour ou on lui a annoncé le décés de son mari,il ya environ 10ans.
elle etait seule ds sa chambre d'hopital qd une infirmière(inconnue)lui a annoncé le drame,abbatu par l'annonce elle n'a jamais "evacué" ce strees et depuis dés qu'elle est confronté physiquement à une personne inconnu elle est prise de panique c'est incontrolable.
Elle n'a jamais vu de psy et se sent terrifiée à l'idée de voir qui que ce soit pr l'aider.C'est en parlant bcp ac des amis en qui elle a confiance qu'elle s'est rendu compte du pourquoi...
C'est ainsi que comme le sophrologue qui vs a contacté je vs conseil de faire un profond travail de recherche sur votre passé et les situations traumatisantes ou choquantes qui ont pu engendrer ce mal...
bonne chance je vous tiendrez au courant si ma mère réussi a s'en sortir et vs donnerez peut etre de meilleurs conseils.
Paul
Portrait de cgelitti
Carole, en quoi consiste tes séances du phsycomotricien!
merci de me rassurer
florian
Portrait de cgelitti
j'ai 21 ans et depuis peut je fait de crises déangoisse en conduisant ca m'handicape énormément personne ne me comprend quesque je dois faire? je n'arrive quasiment plu a me déplasser.Quand je conduit j'y vois double , j'ai des boufée de chaleur et j'ai l'impression de m'évanouir et je suis obliger de m'arréter en unrgence.Ces crises sont suivis d'une trés grosse fatigue.Que faire?y a t'il un médicament qui pourrait arréter ces crises.Je n'ose pas aler voir mon médecin car j'ai énormément peur qu'il me fasse une prise de sang (je ne suporte vrément pas ca).
Sujet vérouillé