sylvie
Portrait de cgelitti
Me sparents consommait très peu d'alccol à la maison, u vin lorsque des invités étaient là et tous les Vendredi soir un apéritif (rituel familial) mais souvent sans alcool.

Et voilà 3 ans que je suis marié à un homme qui boit tous les jours 1 à 2 bouteille(s) de vin par jour. je trouve que c'est trop mais il me rétorque qu'il ne consomme pas tant que cela et que de toute façon il ne s'agit jamais d'alcool fort, ce qui est vrai. mais malgrè tout je strouve sa consommation trop importante.

Merci de m'aider à savoir si je dois continuer à l'inciter à se faire aider pour diminuer ou si tout simplement je m'en fais pour rien.

Merci à tous pour votre aide !

Gwenaëlle

inconu
Portrait de cgelitti
Gwenaëlle,
désolé de vous le dire mais c'est trop tard. Moi même ayant été alcoolique pendant 15ans et je n'ai que 29 ans. Vers la fin je buvais 1 bouteille et demi de wisky jour sans conter les extras. et je travaillais et conduisais. Je crois que je n'ais jamais désoulé les 3 dernières anées avant ma cure là depuis 1an et 4mois je n'ait touché aucune goutte. J'ai reussi car j'en avais vraiment envie. Pour tester l'alcolisme, caremment lui dire " tu ne vas pas boir pendant 3-4jours et je te surveille" si la personne devient agressive, stress ou angoisse, ou ne tient pas 3 jours, c'est foutu. les AA n'aident pas vraiment. Il faut passer par une cure. Moi j'ai du passer dabord par l'hopital pour sauver le foie et autres. mes Ggt on atteit 1790 ul/l alors que le max est de (+-)50. Si quelqun veut de l'aide ou informations de comment j'ai reussi à arreter, m'écrire: casal855@hotmail.com
leroux 0654@ yahoo.f
Portrait de cgelitti
[QUOTE=casal855@homail.fr] bonjour
je viens vous demander quel renseigement sur l'acloolpour quoi vous buvez et comment vous avez arreterje fais partir d'une assocation vie libre si vous povez me de donner ces renseigement mreci
mes amitiés[/QUOTE]
sylvie
Portrait de cgelitti
bonjour,voilà mon probleme..mon mari boit depuis des annees, mais maintenant ça devient invivable..
il boit 1 bouteille de rouge par repas et plus de 10 bierres par jours et encore je le freine...c est devenu une obsession, il ne pense quà etre approvisionner en alcool.il a beaucoup changé, il est devenu la plus part du temps méchant verbalement, chose qu il regrette evidement le lendemain matin,il a des pertes de memoire, il a des suées nocturne, dort mal, il s est amaigri, à moins d appetit, ne comprends pas bien tout ce qu on lui dit, cherche ses mots pour s exprimer...
ça me fait mal de le voir comme ça...il reconnait etre alcoolique et en est trés malheureux mais il ne fait rien pour se faire aider...et moi je n en peux plus, j ai supporter, pardonner, pendant des années ..
je ne sais plus quoi faire!!
voilà , si vous pouviez m aider.....merci
Isa
Portrait de cgelitti
C'est déjà énorme - surtout s'il ne manifeste aucun signe d'ébriété.
Le plus gros problème c'est de faire comprendre, de faire accepter à une personne d'admettre qu'il malade de l'alcoolisme.
A mon avis aucune amélioration n'est envisageable si la personne n'a pas cette prise de conscience.
S'il n'est pas encore trop tard pour vous... fuyez, cette autodestruction détruit tout sur son passage. (Je parle en connaissance de cause)
JFB
Portrait de cgelitti
Faites lui faire un test simple : partir en vacances pendant plusieurs jours sans alcool. Pourra-t-il s'en passer
leroux0654@yahoo.fr
Portrait de cgelitti
[QUOTE=leroux 0654@ yahoo.fr bonjour
je viens vous demander quel renseigement sur l'acloolpour quoi vous buvez et comment vous avez arreterje fais partir d'une assocation vie libre si vous povez me de donner ces renseigement mreci
mes amitiés[/QUOTE] [/QUOTE]
casal855@homail.fr
Portrait de cgelitti
bonjour
je viens vous demander quel renseigement sur l'acloolpour quoi vous buvez et comment vous avez arreterje fais partir d'une assocation vie libre si vous povez me de donner ces renseigement mreci
mes amitiés
AA
Portrait de cgelitti
Je suis acolique sans dépasser les surdoses de votre conjoint. Je ne sais pas son age ni depuis combien de temps cela dure, mais je peux vous affirmer qu'il va au devant de grave problèmes(je sais de quoi je parle, vous pouvez me croire).

Ce qui est sur, c'est que temps quil n'aura pas pris le décision de ce soigner, vous ne pourrez rien faire, sauf bien sur le quitter !!!!

Un bon conseil je vais dans une association qui fait peur parfois aux gens se sont le Alcooloques anonymes (AA).
Il y a une permence pour les conjoints qui suffre comme vous de voir leur époux ce dégrader un peu chaques jours.
Mon épouse va aux réunions et cela lui fait beaucoup de bien de pourvoir en parler, et de voir qu'elle n'est pas seule. Les Alanon (conjoint, enfants, amis ect..)sont des personnes qui n'ont pas de problèmes avec l'alcool.

Allez voir votre medecin traitants et demandez lui le lieux des réunion dans voir régions, il va pouvoir vous aider.Sinon, allez sur internet et recherchez "AA" vous trouverez tous ce que vous voulez savoir.

En tout cas, bon courage car je sais que ça ne doit pas etre drole tout les jours.
Alain 13
Portrait de cgelitti
Bonjour
ton message est un peu bizarre, surtout posté sur un sujet posé il y a trois ans !
Tu poses ces questions pour un sondage, ou pour ton compte personnel?
Si c'est pour ton compte personnel, je te dirai que chaque individu a des raisons personnelles de boire,ses propres blessures, et chacun trouve SON moyen de s'en sortir..
Tu fais partie de Vie Libre; moi aussi. Je te conseille de poser ces deux questions au groupe que tu fréquentes, ou sur le forum www.vielibre.org: cela fournira le sujet d'une discussion, et te permettra d'y voir plus clair en toi.
Amicalement.
Hippolyte
Portrait de cgelitti
Bonjour Gwenaëlle,

Vous avez raison de vous inquiéter pour la dépendance à alcool de votre mari. 1 à 2 bouteilles par jour, c'est beaucoup trop. 1 verre, maximum 2 par repas est largement suffisant. Imaginez que votre mari prenne la voiture après avoir consommé tous ces verres et provoquent un accident ou se fait arrêter par la police qui lui suspend son permis de conduire.

Faites-lui prendre conscience qu'il est entrain de déraper dangereusement vers la dépendance. Je sais ce n'est pas simple, mon père était alcoolique et mes parents se disputaient du matin au soir au sujet de son alcoolisme. Pour lui, c'était normal de boire. Au fil des ans, il est devenu de plus en plus agressif avec son entourage et même paresseux. Il ne s'est plus occupé de l'entretien de la maison et du jardin. Bon courage à vous !

Hippolyte

Pages

Sujet vérouillé