Ostéoporose : un lien avec l’état d’esprit ?

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Jeudi 29 Janvier 2015 : 10h28
Mis à jour le Lundi 02 Février 2015 : 16h00

Une étude récente montre que les femmes les plus satisfaites de leur vie ont une meilleure densité osseuse que celles qui sont déprimées…

Quel lien entre ostéoporose et état d’esprit ?

Selon une étude récente, l’ostéoporose (définie, rappelons-le, comme une diminution de la densité osseuse) est plus rare chez les femmes qui sont satisfaites de leur existence. Plus de 2000 femmes finlandaises ont participé à l’étude ; les chercheurs ont évalué leur densité osseuse et aussi leur satisfaction par rapport à leur existence en utilisant une échelle simple basée sur quatre questions.

Résultat : sur 10 ans, la densité osseuse moyenne diminuait ; mais une plus grande satisfaction limitait cette diminution. A l’inverse, les personnes hospitalisées pour dépression avaient une perte osseuse plus importante.

Pour les responsables de l’étude, cela montre qu’il faudrait tenter d’améliorer l’état d’esprit des femmes, et pas seulement leurs habitudes de vie, pour diminuer l’ostéoporose.

Pas de lien de cause à effet entre ostéoporose et satisfaction

Précisons que cette étude ne constitue pas une preuve qu’être insatisfait de sa vie fait diminuer la densité osseuse. Elle montre simplement que ces deux caractéristiques sont souvent présentes chez les mêmes personnes. Cependant, d’autres travaux ont déjà montré qu’il existe aussi un lien entre dépression et ostéoporose.

Si vous souffrez d’une densité osseuse trop faible, la première chose à faire est bien sûr de suivre tous les conseils bien connus et dont l’efficacité est prouvée contre l’ostéoporose :

  • Activité physique régulière.
  • Alimentation riche en calcium.
  • Exposition au soleil, et si nécessaire supplémentation en vitamine D.
  • Et éventuellement, un traitement médicamenteux prescrit par votre médecin.

Mais prendre soin de votre santé mentale devrait aussi faire partie de vos préoccupations. Soulignons d’ailleurs que l’activité physique, qui fait partie des habitudes anti-ostéoporose, est aussi très efficace contre la dépression et autres troubles de l’humeur !

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Jeudi 29 Janvier 2015 : 10h28
Mis à jour le Lundi 02 Février 2015 : 16h00
Source : Rauma, Päivi et al., Psychosom Med. 2014 Nov-Dec;76(9):709-15. doi: 10.1097/PSY.0000000000000114.
Lee, CW et al., Mayo Clin Proc. 2015 Jan;90(1):63-70. doi: 10.1016/j.mayocp.2014.11.009.
A lire aussi
Ostéoporose : le traitementPublié le 29/05/2006 - 00h00

L'ostéoporose, maladie du squelette caractérisée par une fragilité osseuse, conduit à une augmentation du risque de fracture. Du fait du vieillissement de la population, cette affection est extrêmement fréquente. Il convient de diagnostiquer l'ostéoporose à temps. Concernant les...

Ostéoporose : les médicaments préviennent-ils les fractures ?Publié le 31/08/2010 - 12h39

Traiter l'ostéoporose signifie d'abord lutter contre le risque de fracture. Pour ce faire, il est essentiel de limiter la perte de densité osseuse par un mode de vie adapté et, le cas échéant, un traitement médicamenteux. S'il est correctement suivi, celui-ci permet souvent de stabiliser et...

Le diagnostic précoce de l'ostéoporose est une prioritéPublié le 22/01/2001 - 00h00

L'ostéoporose est une affection caractérisée par une fragilisation des os, touchant particulièrement les femmes après la ménopause. Cette fragilité osseuse, liée à une diminution de la masse osseuse, entraîne un risque accru de fractures, avec leurs conséquences médicales et...

Plus d'articles