L'orgasme, but ultime du plaisir sexuel ?

Publié par Dr Catherine Feldman, psychothérapeute le Mercredi 26 Février 2003 : 01h00
-A +A
Nombreuses sont les questions des hommes et des femmes sur le plaisir et sur l'orgasme. Puis-je ressentir du plaisir sexuel sans avoir d'orgasme ? Je n'ai pas d'orgasme à chaque relation sexuelle, est-ce normal ? Comment puis-je intensifier mes orgasmes ? Le mythe de l'orgasme, comme sésame ultime de la relation sexuelle est bien vivant.

Au travers des confidences recueillies par les sexologues ou les psychothérapeutes, l'orgasme, sésame de la relation sexuelle parfaite, est un mythe tenace. Tout se passe comme si toute relation sexuelle devait toujours se « conclure » par un orgasme réciproque et synchrone de l'homme et de la femme.

Le rapport au plaisir est différent au masculin ou au féminin

Les hommes, comme en témoigne le rapport Spira* sur la sexualité des Français, sont plus axés sur l'accomplissement sexuel jusqu'à l'orgasme, alors que pour les femmes, le plaisir est plus difficilement dissociable du climat sensuel et affectif de la relation sexuelle. Gérard Leleu, médecin sexologue, explique bien : « si une femme ne connaît pas l'orgasme au cours du rapport, mais que la relation a été vécue sensuellement et émotionnellement comme gratifiante, elle ne sera pas ressentie comme un échec. » A l'inverse, pour nombre d'hommes, l'éjaculation, son orgasme et celui de sa partenaire sont les objectifs de la relation et la seule preuve d'un rapport sexuel réussi.

Quand pour faire plaisir, les femmes simulent l'orgasme

Pourtant, le rapport Spira* montre que seulement 35% des femmes déclarent avoir un orgasme au cours de chaque rapport sexuel. Alors 65% des rapports sexuels seraient-ils des échecs de relation entre l'homme et la femme ? Certainement pas ! Néanmoins, certaines femmes convaincues que leur propre orgasme est source de satisfaction pour leur partenaire ou soucieuses de « faire plaisir » à leur partenaire, simulent l'orgasme.

Publié par Dr Catherine Feldman, psychothérapeute le Mercredi 26 Février 2003 : 01h00
A lire aussi
Le plaisir a besoin de temps Publié le 22/12/2004 - 00h00

Les hommes et les femmes ne vivent pas dans le même temps sexuel. Les hommes ont tendance à vivre un désir pulsionnel, une excitation rapide et une décharge orgasmique tout aussi rapide. Les femmes, elles, ont besoin d'un temps d'approche, de préliminaires qui durent, d'excitation longue avant...

6 choses qui bloquent votre sexualité mesdames ! Publié le 08/01/2002 - 00h00

Un certain nombre de troubles de la sexualité féminine concernent des problèmes physiques (douleurs, malformations…). Cependant, les blocages qui entravent l'épanouissement personnel et une vie sexuelle équilibrée sont le plus souvent de nature psychologique. Explications.

Sexualité : qui sont les hommes éjaculateurs précoces ? Publié le 10/03/2016 - 10h37

L’éjaculation précoce, c’est l’impossibilité de retenir l’éjaculation environ plus d’une minute après la pénétration vaginale. Une première depuis une quinzaine d’années en France, l’enquête d’envergure "Emoi" brosse le portrait de ces hommes souvent en détresse...

Plus d'articles