Oreillons : une éradication pour demain ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 16 Octobre 2000 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 09 Mars 2011 : 16h26
-A +A
Cette année, en Amériques, moins de 1.000 cas d'oreillons ont été enregistrés, prélude à l'éradication complète de cette maladie sur ce continent. Qu'en est-il en France ?

Les oreillons, une maladie très contagieuse

Les oreillons, maladie infectieuse et contagieuse, touchant surtout les enfants, se caractérisent par une inflammation des glandes salivaires (appelées aussi parotides) provoquant un gonflement du pourtour des oreilles, d'où son nom. Le virus se transmet par des gouttelettes de salive en suspension dans l'air, principalement en hiver et par épidémie dans les crèches et les écoles. Cette affection se traduit par des douleurs gênant la mastication, une fièvre légère, des maux de tête, des difficultés pour déglutir et parfois des rougeurs dans la bouche. D'évolution généralement bénigne chez l'enfant, elle dure une dizaine de jours.

Dans certains cas, et plus particulièrement chez les adolescents et les adultes, des complications peuvent apparaître comme une inflammation d'un testicule chez le garçon après la puberté (orchite), une méningite (inflammation des enveloppes du cerveau) ou une pancréatite (inflammation du pancréas).

Le traitement des oreillons repose sur des antalgiques pour atténuer la douleur et des anti-inflammatoires, mais la prévention par le vaccin, souvent couplé à celui de la rougeole et de la rubéole (dit vaccin ROR), représente une bien meilleure solution.

Recommandations vaccinales contre les oreillons

Le calendrier vaccinal prévoit une première injection avant l'âge de 12 mois, et la seconde entre 13 et 24 mois (entre 12 et 15 mois en cas d’entrée en collectivité), en respectant un délai d’au moins un mois entre les deux vaccinations. Ainsi, tous les enfants de 24 mois devraient avoir reçu deux doses du vaccin trivalent ROR, lequel confère une protection contre les trois maladies que sont les oreillons, la rougeole et la rubéole.

Un rappel est ensuite prévu pour les enfants non encore vaccinés, sur le même schéma de 2 injections.

Hélas, la vaccination est encore insuffisante en France pour éradiquer ces trois maladies.

Si les cas d’oreillons ont très fortement régressé, la maladie n’a toujours pas été totalement éradiquée.

Pis, on assiste à une épidémie de rougeole dans notre pays depuis 2008 et a une circulation du virus qui s’est intensifiée depuis le début de l’année 2010.

Dans ces conditions, l’Assurance Maladie a étendu son dispositif de gratuité du vaccin jusqu'à l’âge de 17 ans, afin de favoriser le rattrapage chez les adolescents.

Sans vaccination systématique de la population, il n’est pas possible d’obtenir une couverture vaccinale suffisante pour l’éradication totale de ces maladies.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 16 Octobre 2000 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 09 Mars 2011 : 16h26
Source : Lancet, N°356, octobre 2000.
A lire aussi
Envolée épidémique de rougeole en France Publié le 05/11/2010 - 13h20

Alors que la politique française d’éradication de la rougeole avait pour horizon 2010, on assiste inversement à une intensification de l’épidémie de rougeole. Explications et conséquences.

Rougeole, oreillons, rubéole : pas de risques inutiles Publié le 20/11/2006 - 00h00

Chaque année, le gouvernement réitère sa campagne d'incitation à la vaccination contre la rougeole, les oreillons et la rubéole. Trois raisons majeures à cela : 1) rappeler aux parents que ces maladies infantiles sont parfois très graves ; 2) faire prendre conscience aux Français que ces...

Épidémie de rougeole : vérifiez vos vaccins ! Publié le 03/06/2015 - 09h49

Le virus de la rougeole circule toujours en France. Avec plus de 200 cas déclarés depuis le début de l’année, dont les trois quarts en Alsace, l’Institut de veille sanitaire (InVS) s’inquiète de cette nouvelle épidémie de rougeole et rappelle l’importance de la vaccination.

Plus d'articles