• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    25 avis
  • Commentaires (0)

Ongle écrasé ou arraché, comment réagir ?

Ongle écrasé ou arraché, comment réagir ?

Ongle écrasé dans une porte ? Ongle arraché ?

Les lésions de l'ongle peuvent nécessiter une intervention en urgence. Du simple hématome sous l'ongle à l'ongle partiellement ou totalement arraché, il est important de connaître les bons gestes.

Vous avez un hématome sous l'ongle, que faire ?

Il fait suite à un choc direct et violent sur l'ongle (doigt écrasé dans une porte, coup de marteau…).

La douleur est violente, tandis que du sang s'écoule sous l'ongle. Si le sang ne peut pas s'évacuer, il fait pression et provoque une douleur progressivement intolérable. Le sang accumulé sous l'ongle est visible et caractérisé par une couleur bleu-noir.

Le traitement est simple, il soulage immédiatement et protège d'un risque d'infection : il consiste à perforer l'ongle pour laisser le sang s'évacuer. Cette procédure n'est pas douloureuse, l'ongle étant insensible.

Si l'hématome est très important et qu'il tend à soulever l'ongle, on peut craindre une lésion du lit unguéal (là où repose l'ongle) préjudiciable à la bonne repousse de l'ongle. Il est alors nécessaire, sous anesthésie locale, de décoller l'ongle en prenant soin de ne pas détacher son extrémité. Après évacuation de l'hématome, l'ongle est soigneusement remis en place.

Vous vous êtes arraché l'ongle : que faire ?

Voici la procédure d'urgence en cas d'ongle totalement ou partiellement arraché :

  • Passer le doigt sous l'eau.

  • Si l'ongle est partiellement arraché, et même s'il pendouille, ne surtout pas l'arracher complètement.

  • Si l'ongle a été totalement arraché, ne surtout pas le jeter, mais le conserver précieusement dans une compresse propre.
  • Foncer aux urgences pour des soins spécifiques, voire une chirurgie de la main.

Article publié par Isabelle Eustache le 22/06/2009
Cet article n'a pas fait l'objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.

Sources : Ph Détrie " Petite chirurgie, Soins, conduite à tenir et investigations ", Editions Abrégés Masson ; François Pernin, " Les traumatismes de la 3e phalange des doigts ", Développement et Santé, n°43, février 1983.

Trouvez-vous cet article intéressant ?