Lizana
Portrait de cgelitti
Bonjour à toutes.

Ma situation est compliquée alors j'ai peur de vous ennuyer par un long message, surtout que j'ai conscience de ne pas être forcément au bon endroit, mais rien ne vient là o je pensais que c'était le mieux, alors...

J'aimerais vraiment savoir, j'en ai presque besoin tellement j'ai peur, si vraiment oui ou nonles oestrogènes sous forme locale (ovules de Colpotrophine) sont vraiment moins dangereux sous cette forme que par la bouche, ou si les mêmes risques de cancer du sein existent quelle que soit la forme du traitement ? J'ai eu un cancer dans ma famille très proche (endomètre), moi je n'ai plus d'utérus donc pas de souci pour ça mais je redoute le cancer du sein... Qu'en pensez-vous ? J'aimerais beaucoup avoir votre avis en tant que femmes !

Un grand merci à celles qui pourront peut-être m'aider, merci de m'avoir lue, bonne journée et cordialement à toutes.

Maritchou13.

Maritchou13
Portrait de cgelitti
Bonsoir Zaza, bonsoir à toutes.
Merci Zaza de vous être donné autant de mal pour me renseigner en détails... Votre message détaillé et clair me laisse quelque peu perplexe, mais après tout, j'ai fait mon choix, pour le momentj'en reste là et on verra par exemple dans un mois.. Par contre ce qui m'intrigue c'et que le médecin me l'a prescrit pour quatorze jours et non trois semaines. Je ne l'ai commencé effectivement que depuis quelques jours, mais je remarque une coïncidence inattendue et agréable :j'ai moins mal à mon pauvre ventre où je suis persuadée qu'il reste des séqueles d'endométriose bien que je ne sois plus qu'une "coque vide" dans cette partie de mon corps... Je verrai bien dans quelque temps si cet effet bénéfique inattendu se confirme ou pas ! Pour le moment monmédecin ne me l'a prescrit que pour un mois. Mais le gynéco avait fait pareil pour l'autre médicament, alors qu'il souhaitait me revoir dans deux mois... Comprends plus rien, un peu paumée. Merci en tout cas de m'avoir renseignée aussi précisément et gentiment !
Pour mon bras je souffre toujours, et en plus pour taper je suis obligée de "tricher" et de quitter provisoirement mon système d'immobilisation, ce qui n'arrange pas vraiment ;mais c'est logique, je serai demain à mi-parcours exactement des deux semaines prévues d'immobilisation, à condition bien sûr que le contrôle au bout de ces deux semaines soit bon ! C'est gentil de prendre en plus de mes nouvelles ! Je constate que vous avez bon coeur et vous montrez solidaire, Zaza, un grand merci à vous, ça fait chaud au coeur !
Merci infiniment à vous Zaza, bonne soirée et bien cordialement à toutes !
Maritchou13.
zaza
Portrait de cgelitti
bonjour maritchou et navrée de voir que votre santé est si fragile. Je crois que gyp ne vient plus trop ici, alors je vous mets l'article concernant les gélules trophigil extrait du vidal, vous verrez que ce médicament contient bien des oestrogènes (estriol) et aussi de la progesterone et qu'il peut même entrainer une tension mammaire. Donc prudence. je vous souhaite un prompt rétablissement de votre bras.


Présentations du médicament TROPHIGIL
TROPHIGIL : gélule vaginale (blanc) ; boîte de 14
Liste I - Remboursable à 35 % - Prix : 4,54 ?.
Composition du médicament TROPHIGIL
p gél
Lactobacillus casei, variété rhamnosus Döderleini (culture lyophilisée) 341 mg
Estriol 0,2 mg
Progestérone 2 mg

Estriol, Lactobacillus casei var rhamnosus Döderleini, Progestérone
Dans quel cas le médicament TROPHIGIL est-il prescrit ?
Ce médicament permet un apport d'hormones (estrogène et progestérone). La présence de bacilles de Döderlein est destinée à restaurer la flore vaginale qui protège le vagin des infections.

Il est utilisé pour corriger les symptômes vaginaux dus à une carence hormonale (atrophie vaginale). Il est également utilisé en chirurgie gynécologique.

Contre-indications du médicament TROPHIGIL
Ce médicament ne doit pas être utilisé chez les personnes ayant des antécédents d'accident thromboembolique.

Votre médecin est seul juge pour prescrire ce médicament en cas d'antécédents de cancer hormonodépendant.

Interactions du médicament TROPHIGIL avec d'autres substances
L'association à un contraceptif local (spermicide) est déconseillée car leurs effets risquent de s'annuler.

Grossesse et allaitement
Ce médicament ne contient que des substances présumées sans danger pendant la grossesse ou l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament TROPHIGIL
Humecter la gélule avec un peu d'eau, puis l'introduire profondément dans le vagin.

Posologie usuelle :
Adulte : 1 gélule, matin et soir, pendant 3 semaines, puis 1 gélule par jour.

La durée du traitement est fixée par le médecin.

Effets indésirables possibles du médicament TROPHIGIL
Rarement : irritation, démangeaisons locales, pertes vaginales, allergie.

Exceptionnellement : tension des seins.

Laboratoire Lyocentre
zaza
Portrait de cgelitti
bonjour ! j'avais posé la question à mon gynéco et il m'avait répondu que la colpotrophine ne diffusait que très peu hors de la muqueuse vaginale. Je devais en utiliser pour attenuer les effets de la ménopause et redoutais un effet sur les seins.
muriel
Portrait de cgelitti
bonjour à maritchou
vu sur le forum atoute une question qui ressemble à la vôtre et la réponse du docteur D. qui anime le forum en question. Je vous la copie ci dessous, elle va dans le sens de la réaction de votre propre médecin.


Bonjour,
Je vous écris de la part de ma mère qui a été opérée il y a maintenant 6 ans d'un cancer du sein.

Sa gynécologue lui a prescrit de la pommade Colpotrophine, qui est a utilisé lors des rapports intimes.

Nous pensons que cette pommade est de l'Estrogène et dans la notice c'est écris qu'il ne faut pas utiliser en cas d'allaitement => nous supposons ainsi que cette pommade à base d'hormones peut passer dans le sang.

Ma mère souhaiterais connaître votre avis à ce sujet, pensez-vous que l'utilisation de cette pommade est un risque pour elle puisqu'elle ne peut plus prendre d'hormone ?

Je vous remercie par avance pour votre réponse
Lilou


   


Texte des réponses

D_Dupagne (14037 messages)     
09-04-04, 14:27 (GMT)
2. "RE: Cancer du sein et Estrogène"
Bonjour,
Ce traitement contient en effet un oestrogène local. Moins de 1% passe dans le sang.
Dans ces conditions, ce produit peut être utilisé (contre-indication relative) s'il est nécessaire, et à éviter s'il n'apporte pas de confort notable.

Dr Dominique Dupagne
Administrateur du Forum






cocodup89
Portrait de cgelitti

Bonjour je réponds avec retard, car je n'ai le problème que maintenant. Ménopausée depuis 4 ans souffrant de sécheresse vaginale, un gynéco puis mon médecin m'ont renouvelé depuis 4 ans Trophigil, trophicrème.
Je souffrais depuis 6 semaines de saignements : verdict d'un autre gynéco , l'endomètre est épais de 8mm au lieu de 1mm à cause de la prise de trophigil trophicrème en continu sans progestérone  en accompagnement. 
Les oestrogènes par voie vaginale pénétre dans le corps comme des comprimés oraux...

Ce traitement ne doit se faire qu'un mois par trimestre ou alors etre compensé par de la progestérone.
Il induit sinon le développement des muqueuses hormonodépendantes avec un risque de cancer.

Grande prudence donc si vous avez des antécédents.

zaza
Portrait de cgelitti
bonjour à nouveau,
pour être plus précise, la gynéco qui m'avait prescrit la colpotrophine était une remplaçante et ma gynéco habituelle préfère physiogine. C'est vrai que physiogine améliore la muqueuse vaginale, le traitement la rend moins sèche et moins fine, il faut utiliser le produit de façon très personnelle et adapter la dose à son cas particulier. Concernant le risque de cancer du sein, j'avoue ne pas m'être trop inquiètée car mon problème à moi c'était le risque de mastose, pas de cancer, mais sur les deux notices, il est écrit qu'en cas de cancer hormono-dépendant l'usage du produit est généralement déconseillé, sauf avis contraire du médecin : j'interprète ça comme un risque très faible tout de même... surtout que vous n'avez heureusement rien jusqu'ici. A vous d'essayer peut être, ne serait ce que quelques semaines pour voir le bénéfice éventuelle, quitte à renoncer si vous n'êtes pas convaincue.
bien amicalement à vous.
boussaden
Portrait de cgelitti
je souffre des douleurs fourmillements, brulure, décharge éléctrique au pouce et à l'épaule de la main droite, il y'a environ deux mois , suite à une corticolis du cou, les doleurs que j'avais à la colonne vertébrale ont disparus mais les douleurs au niveau de l'épaule et le pouce demeure
je rémércie beacoup tout ceux qui ont vecu cet événement et qui peuvent m'aider à.....
Remérciements .
Lizana
Portrait de cgelitti

Menopausée depuis dix ans, j'ai un énorme probléme de secheresse, le gyneco dit que plus on vieillit moins ça s'arrange, alors que je n'ai jamais eu avant la meno de problémes, donc les filles courage, mais je n'ai jamais pris réguliérement les ovules, irritantes en coulant ! La créme que vous citez vient de m'être represcrite avec des ovules que vous citez, pourtrois mois- en même temps et en plus pour deux fois par semaines, donc toujours des hormones. Le gyneco très optimiste sur le non danger de cette prise de risques - c'est un medecin masculin très sur de lui. Ma bonne santé reverifiée par une échographie. Déjà la premiére difficulté fut d'avoir une explication simple sur ce qui se passe, épaississement et une bride comme un hymen qui se forme  presque au milieu barrant le passage ! aucune opération possible à cause de la sécu alors qu'il s'agirait d'un bout de peau ! mon conforte ne les concerne pas, je suis un appareil reproducteur rien de plus.

je crois que je vais chercher un traitement "naturel" mais je ne sais pas lequel ... je me soigne aux HE, mais là, j'ai un probléme ! peut-etre la sauge!

!!
Portrait de cgelitti
ici c'est gynéco !!
Maritchou13
Portrait de cgelitti
Bonjour à toutes celles qui m'ont gentiment répondu.
D'une part, je voulais préciser que ma maxi-peur du cancer du sein est due à deux éléments : d'abord, ma propre mère a eu un cancer mais de l'endomètre, et je sais qu'elle a pris de la Colpotrophine en pommade pendant des années avant d'avoir son cancer ; et aussi, personnellement, sur mes propres mammographies il y atoujours de petites anomalies pas méchantes pour l'instant mais "à surveiller", alors bien entendu je n'ai pas envie de "tenter le diable" !
Mon médecin traitant est venu lundi, lui m'a préconisé plutôt un produit qu'il estime moins dangereux : des gélules vaginales nommées Trophigil ; mais ce n'est pas du tout la même posologie... Avant de faire mon choix définitif, j'ai demandé un dernier conseil éclairé à la néphrologue que je devais consulter le jour même pour autre chose : médecin et femme j'espérais qu'elle aurait son idée sur la question... Elle penchait plutôt pour la Colpotrophine mais en admettant qu'elle ne s'était jamais penchée attentivement sur la question. Finalement, j'ai fini par adopter le fameux Trophigil en gélules qui, paraît-il, ne contient pas d'oestrogènes, lui ; mais la notice n'est pas très bavardce sur ce sujet ! Enfin, je fais confiance quand même à mon médecin traitant en espérant que Gygy-glaçon-Champion ne se mettra pas trop en colère... Merci à toutes de votre soutien. Vous pouvez toujours continuer à doner votre avis si vous le souhaitez ; cependant, je ne pourrai pas consulter régulièrement, car mardi j'ai eu un accident au bras gauche entre autres, et avec un bras immobilisé, dur dur de taper àl'ordi ; même en "trichant" et en quittant le système de blocage, de toute façon j'ai mal, donc je ne pourrai venir ni souvent ni longtemps hélas... Pourtant j'aurais bien aimé avoir l'avis de Gyp, qui semble très "calée" côté gynéco ! Mais ne vous inquiétez pas si je tarde à répondre maintenant ! Mille excuses d'avance, je compte sur votre compréhension et votre indulgence.
Merci à toutes de vos réponses et de votre soutien et bien cordialement à toutes,
Maritchou13.

Pages

Sujet vérouillé