Caroube
Portrait de cgelitti
IMPORTANT: De nouveau (heureusement) l'indigne et irresponsable obligation de vaccination hépatite B pour certaines professions a été questionnée au parlement français et c'est plus que logique compte tenu des dizaines de milliers de victimes déjà de ce vaccin transgénique et de la mise en examen pour tromperie aggravée il y a un peu plus de 8 mois des labos qui le fabriquent.....

Il y a quelques mois déjà je vous signalais que la députée PS de haute Garonne Catherine Lemorton réclamait des sanctions contre B Kouchner déjà pour son implication dans le scandale du vaccin HB

A présent c'est le député d'Indre et Loire, Michel Lézeau qui a fait une question écrite sur le sujet et voici ce que cet honorable député a pensé à demander:

M. Michel Lezeau attire l'attention de Mme la ministre de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie

associative sur l'obligation du vaccin contre l'hépatite B. Plusieurs études médicales montrent que rien ne prouverait que ce vaccin protège réellement ceux qui le reçoivent. Il pourrait par ailleurs provoquer des complications post-vaccinales pour une protection somme toute limitée dans le temps. De plus, ce vaccin est riche en aluminium,puissant neurotoxique, à l'origine de certaines maladies graves.

De plus, il est admis que les rappels successifs, forçant le corps à produire des anti-corps, provoquent des dysfonctionnements immunitaires. Aussi, il lui demande de bien vouloir l'éclairer sur les

risques médicaux réels de ce vaccin et, si les dangers mentionnés étaient avérés, de lui indiquer ce qui pourrait être entrepris pour y remédier.

Il y a quelques temps déjà de vives protestations contre cette vaccination hasardeuse et indéfendable avaient éclaté au sein des pompiers volontaires de l'Est de la France à qui Roselyne Bachelot n'avait rien répondu d'autre que s'ils ne voulaient pas de ce vaccin, ils devraient accepter d'être reclassé à d'autres postes!

Il apparait cependant comme de plus en plus évident que Madame Bachelot ne pourra pas indéfiniment continuer sa politique de l'autruche car nul doute que les victimes de ce poison et tous ceux qui n'ont certainement pas envie de le devenir ou de devoir choisir entre leur job et leur santé seront là pour la rappeler à son devoir de protection réelle de la santé publique!!!!!

L'obligation vaccinale anti hépatite B est donc clairement condamnée à terme, ceci est sûr à 100%.

La seule question c'est juste quand? Et là, très franchement, le plus vite sera le mieux car cela limitera le nombre de soignants victimes eux aussi de ce type de poison (les infirmières et aides soignantes en première ligne puisque 99% des infirmières hospitalières font ce vaccin contre à peine plus de 50 % des médecins!) On peut parfaitement vivre et travailler sans risque sans avoir ce vaccin comme en Angleterre par exemple où les soignants n'ont pas cette obligation irrationnelle et sont juste tenu à un dépistage annuel ou bisannuel des virus des hépatites!

Citoyens et patients, ne vous laissez plus faire, sachez qui dit quoi en matière de vaccins et ne courbez pas l'échine en pensant que vous n'avez pas le choix: VOTRE SANTE EN DEPEND ET RIEN, ABSOLUMENT RIEN N'EST PLUS PRECIEUX!!!!

PUB
PUB