anonyme
Portrait de cgelitti
Bonjour tout le monde!

Je viens un peu de lire tous ces messages sur l'obésité infantile (ou en général). Je suis étudiante au diplôme de Conseillère en Economie Sociale et Familiale, et je fais un mémoire sur l'obésité infantile. J'ai pu observer les repas (déjeuners + goûters matin et aprem), ainsi que les comportements alimentaires d'enfants de environ 1 an à 6 ans, en Halte-Garderie. Dans cette structure, ce sont les parents qui fournissent les repas. J'ai été outrée! A 9h30, pour des enfants de 18 mois, biberon de coca + gâteaux bien sucrés et bien gras + sucreries! Les repas de midi, jamais diversifiés (pâtes + jambon pour certains ts les jours!), en trop grandes quantités! De plus, fruits et laitages, aux oubliettes aux goûters de l'après midi! J'ai informé les parents par une exposition des chiffres et pourcentages que j'avais noté! Et bien ils ne se sentent pas concernés! Du tout!

J'ajouterais que les enfants reproduisent les comportements de leurs parents. Le cas d'un garçon et d'une fille, frère et soeur, 3 et 4 ans, qui ne mangent rien, parce que la mère fait des boulimies nocturnes, et ne mange plus à table. Personne n'est à blâmer, la maman a certainement ses propres problèmes, mais qui dit obésité infantile, dit problèmes psychologiques liés aux parents directement. On ne peut éduquer des enfants si les parents ne le sont pas eux-mêmes...

Ce qui m'a bien fait rire dans tous ces posts, c'est une personne qui dit que la télé coûte moins cher que les activités sportives... Depuis quand ça coûte cher d'aller se balader 1/2 heure, de prendre l'air?

Les repas sont un moment convivial, à partager en famille...

Un docteur d'un hôpital de Paris a dit qu'on ne devient pas à obèse à force de se goinfrer, mais à force de décaler sa balance de 100 calories ts les jours... ça fait 3,5 kg par an, près de 10 en 3 ans!

Il ne faut pas faire une obsession de son poids pour autant! "Ah! j'ai pris 1 kg, mon dieu!" alors qu'on ressemble à 1 planche de surf, il faut relativiser!

L'obésité infantile à traiter, c'est un travail de ré éducation des parents avt tout! Les professionnels de santé doivent égaliser leurs discours... Les produits "interdits" pour la ligne, seront tjrs en vente! On n'y changera rien! Mais il faut revoir peut-être notre façon de vivre... Je me souviens d'un temps où les cacahuètes étaient signe de plaisir le dimanche pour l'apéro quand on recevait à la maison... De même pour le mc do, ou le resto... les bonbons, c'était à l'anniversaire, le chocolat à pâques... de nos jours, on mange de tout n'importe quand, et on ne sait plus comment se faire plaisir... on n'apprécie plus rien!

merci de me laisser vos remarques, critiques, votre aide, vos corrections: revelodrive@voila.fr

PUB
PUB