Sophie77
Portrait de cgelitti
Bonjour à vous tous

Tout d'abord veuillez m'excuser d'ouvrir un nouveau sujet portant sur le même thème, mais je n'arrivais plus à m'y retrouver sur le post principale; j'ai donc préféré en ouvrir un nouveau.

Ceci étant fait, passons aux explications.

Je m'appel Sébastien, j'ai 18ans et je suis en terminale ES. Après l'aquisition de mon bac, je compte me rendre en faculté pour y suivre une formation en droit. Tout pourrais donc aller pour le mieu dans le meilleur des mondes. Ce n'est pourtant pas le cas; il y a environ 1moi, les médecins ont diagnostiqué un cancer situé sur la queue du pancréas, à ma pauvre maman agées de 47ans. Elle se plaignait depuis le moi d'octobre de virulentes douleures à l'abdomen. On nous a d'abord dit qu'il sagissais de diverticules situés sur l'intestin, puis on l'hospitalisa au moi de decembre pour un ulcer du duodenum. C'est enfin au moi de janvier que les divèrs medecin de la région chartraine décidèrent de la transférer sur Paris a l'hopital Cochin.

A ce stade on ne se doutait toujours pas du mal qui la ronge.

Les médecins de Cochin ont quand à eux diagnostiqué une tumeur situé sur la queue du pancréas, cependant il n'étais toujours pas question d'un cancer, puisque les divers prélèvement qui avait été effectués ne révèlaient aucune cellules cancéreuses (a ce qu'ils nous ont dit).

Il étais donc prévu de lui faire subir une ablation de la queue du pancréas ainsi que de la rate. Seulement voilà le jour J, l'opération n'a pu avoir lieu; la tumeur était aparament plus importante que prévu.

A son réveil on aprenait à ma mamen, qu'elle souffre d'un cancer. La suite des évènement a été assé rapide. On l'a prise en charge au service chimiothérapie de cochin, ou elle subis une chimio par semaine. Demain matin elle s'en va pour sa 3eme séance. (après cette séance, et une intéruption de 14jours, il ne lui en restera plus que 2, suite a quoi les médecins feront un point pour savoir s'ils opèrent ou s'ils changent le traitement).

Je doit préciser qu'il n'est fait état d'aucun metastases à ce qu'on nous en a dit.

Suite à la lecture de plusieurs post, vous comprendrez mon inquiétude. Même si il est important de relativisé en se disant que chaques cas est différents, et que la médecine fait des progrès d'années en années.

La véritable source de mon inquiétude reste les affreuse douleures dont elle souffre encore aujourd'hui, veille de sa 3eme chimio, ainsi que ses diahrée aigue.

Je m'adresse donc à vous, qui subissez ou qui avez subit ce type de cancer. Pensez vous qu'il est rationel de resté optimiste ou que la suite est écrite d'avance ?

Est ce normal que le traitement par chimio (Gemzar), provoque ce type d'effet (douleures abdominales virulentes, gaz, et maintenant diahrée)?

Est il possible, aujourd'hui, de guerrir de ce cancer après régression de la tumeur par chimio, puis opération ?

J'aimerais pouvoir poser ces question au personnel en charge de ma maman, mais j'habite bien trop loin de son hopital, et je n'ai désormais que très peu de temps pour moi; je jongle entre mes cours au lycée, et le travail avec mon père, je n'ai donc plus de week-end ni de vacances pour l'instant (mes parents sont commerçants, je doit donc quitté quelques jours le lycée pour remplacé ma mère au travail, car mon père ne peut pas faire face tout seul).

J'espère que vous pourrez repondre à quelques unes de mes questions, même si vous n'etes pas medecin, j'espère y voir plus clair grace a vous.

En attendant vos réponses, merci d'avance.

PUB
PUB