Nos mécanismes de défense face à l'angoisse

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 23 Février 2009 : 01h00
-A +A
L'angoisse est une sensation très désagréable, voire insupportable quand elle se situe à un niveau élevé. Aussi avons-nous tendance à mettre en place des mécanismes qui nous permettent de la supporter, de la surmonter plus facilement. Il s'agit des mécanismes de défense.

Les mécanismes de défense sont des processus involontaires et inconscients qui permettent de supporter des angoisses

Marie est en chimiothérapie pour un cancer du sein. Bien sûr, elle est angoissée, et surtout terriblement angoissée par une question : ' Est-ce que je vais m'en sortir ? '. Pourtant, elle ne semble pas, elle-même, en avoir conscience. Elle passe son temps à parler de sa peur de perdre ses cheveux, peur qui envahit toutes ses pensées, toutes ses discussions. Son entourage a envie de la secouer pour lui dire : ' Mais tes cheveux, on s'en fiche, ils vont repousser… Le problème n'est pas là '. Pourtant, personne n'ose lui faire ce type de réponses, et heureusement.

Marie met en œuvre un mécanisme de défense qui lui permet de ne pas se poser la question la plus angoissante et de supporter la situation. En mettant en avant un seul élément de la situation (ici les cheveux), cela évite de regarder tout l'horizon de la situation, horizon insupportable pour Marie. Si son entourage la forçait à se confronter brutalement à ses angoisses profondes, il est probable qu'elle irait encore plus mal.

Les mécanismes de défense font partie de la vie quotidienne

Ces mécanismes de défense sont très divers et nombreux, et ils ne sont pas spécialement le signe d'une maladie mentale. Au contraire, la plupart du temps, ils sont des mécanismes d'adaptation qui nous permettent de prendre une certaine distance pour pouvoir réagir et continuer à vivre devant quelque chose d'excessivement stressant. Aussi passons-nous tous régulièrement par des mécanismes de défense, le plus souvent sans nous en rendre compte, puisqu'ils sont involontaires et inconscients, ce qui leur permet de mieux nous protéger encore.

Quand une personne équilibrée se trouve devant une angoisse, elle met donc en place des mécanismes de défense qui sont souples et adaptables, qui varient et évoluent. Elle peut par exemple commencer par nier un problème, puis l'accepter en le minimisant, le rejeter sur quelqu'un d'autre, le contourner, n'en voir qu'un détail (comme Marie) puis finir par le prendre à bras-le-corps. Devant chaque moment, nous pouvons donc activer des mécanismes de défense souples, variables, preuves de l'adaptation de notre psychisme.

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 23 Février 2009 : 01h00
A lire aussi
La projection, un mécanisme de défense... Publié le 09/03/2009 - 00h00

Les mécanismes de défense sont des processus involontaires et inconscients qui permettent de supporter plus facilement des angoisses très fortes. La projection est un mécanisme de défense très fréquent qu'il est très facile d'observer.

Plus d'articles