cgelitti
Portrait de cgelitti

Bonjour, j'ai été opérée en 1995 d'une hernie discale L5S1 puis une seconde L4L5 positionnelle traitée par le port d'un corset de résine. Depuis je souffre de douleurs neuropathiques. Infiltrations et rysolyse m'ont soulagé temporairement en 2003. Le traitement habituel ne me soulage pas? Seules les séances de TENS me soulagent mais je fais des allergies aux patchs. En bonne période, je suis allongée 20 heures sur 24. La position assise et celle debout figée me déclenchent d'horribles douleurs et je mets 3 semaines pour retrouver mes 4 heures non allongées. Il a été décidé de me poser une électrode coonecté à un neurostimulateur MEDTRONIC. L'intervention se fera à PARIS et je dois réserver une chambre chez l'habitant pour la période test. Le personnel médical et para-médical sont avare d'informations. L'intervention était prévue pour le début mars mais le 22 février la secrétaire du neurochirurgien me faisait savoir que l'intervention était reportée de 2 mois la présence d'un "représentant" de MEDTRONIC étant nécéssaire. J'ai essayé d'avoir plus d'informations mais j'ai été mal reçue, il est vrai que je n'ai pas beaucoup apprécié que l'on me prévienne 2 ou 3 semaines à l'avance le report de cette intervention mais je suis toujours restée correcte. Je souffre depuis des années et quand on apprend qu'une technique chirurgicale va améliorer votre vie, une seconde vie, une vraie retraite enfin - j'y suis depuis 6 ans à cause de ces douleurs +++- Mes consultations avec une psychiatre et anesthésie ont été faites le 15 janvier donc mentalement et sans le vouloir l'on se prépare; et puis un coup de téléphone, encore attendre et à ce jour toujours pas de date.

J'aimerais savoir comment se déroule l'intervention : 1er temps la pose de l'électrode; le 2ème temps la période test qui pour moi nécessite de faire une réservation sur PARIS, combien de nuits car sur internet l'on parle de 10 jours et le neurochirurgien me parle de 8 jours; et le 3ème temps si mes tests sont positifs la pose définitive du neurostimulareur, le neurochirgien me parle d'1 journée d'hospitalisation mais je dois prévoir un retour à domicile avec 365 kms; est-ce prudent, faisable ? Est-ce que nous ressentons des douleurs au niveau de pile? Est-ce que la présence d'un ingénieur est toujours nécéssaire pour cette intervention ? Combien de semaines avant l'intervention avez-vous été prévenu ? J'ai l'habitude du milieu hospitalier car j'y ai travaillé pendant 38 ans et j'ai subi, autre mon hernie discale, 4 interventions programmées et la relation patient corps médical, para-médicale me satisfaisait. Est-moi qui suis plus impatiente, souffrant depuis des années et vivant une vie qui ne vaut pas la peine d'être vécue ( mon mari, mes filles et mes petits-enfants me permettent de trouver la volonté d'être encore dans ce monde)ou plus exigeante devant ce report sans avoir d'autres explications et le fait que je ne peux organiser mon séjour sur PARIS.

Je remercie toutes les personnes qui désireront me raconter cette expérience et peut-être me dire ce que la neurostimulation vous a apporté: baisse ou plus de médicaments, pouvoir manger assise, suivre par ex des cours informatique ( je vous écris allongée sur un ordinateur portable) , partir en vcances ( dernieres vacances en 1998 en faisant sur 2 jours 800kms) etc???

J'espère de tout coeur à bientôt

PUB
PUB