Ne mangez pas trop cuit ou vous êtes cuit !

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le Mercredi 30 Juillet 2003 : 02h00
-A +A
La cuisine crétoise se caractérise aussi par ses modes de cuisson : le poisson ou les escargots mijotent dans un généreux bain d'huile d'olive, tandis que les légumes se mangent cuits à la vapeur ou crus. Un autre atout santé ?

La cuisson intense (four, grill…) des aliments déclenche toute une série de réactions : la réaction de Maillard (entre certains acides aminés et des dérivés des sucres ou des lipides chauffés) et l'oxydation des lipides. Les molécules formées au cours de ces réactions chimiques sont très agressives pour nos propres molécules biologiques. La cuisson douce à l'huile (bon conducteur de la chaleur) permet par contre une élévation rapide et homogène de la température sur toute la superficie de l'aliment.

La viande rouge plus fragile

Le bœuf et l'agneau sont des viandes propices aux réactions de Maillard, en raison de leur richesse en acides aminés réactifs, la lysine et la carnitine. Les amines hétérocycliques formées comptent parmi les substances les plus mutagènes connues. Elles n'apparaissent cependant qu'à très haute température, au-delà de 200°C. Le fer abonde dans ces viandes et active la réaction, de même que la cuisson dans une huile très polyinsaturée. Ainsi, il a été démontré que la concentration de ces amines était beaucoup plus forte avec de l'huile de tournesol ou de soja que dans l'huile d'olive (essentiellement monoinsaturée et donc plus stable).Constatation : les Crétois mangent peu de viande rouge et cuisinent à l'huile d'olive…

Eviter sans matière grasse

La cuisson sans matière grasse n'est pas forcément meilleure. Directement en contact avec une plaque très chaude, la viande peut subir de fortes montées de température et carboniser avec la formation de composés hautement cancérigènes, les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP). Ceux-ci se développent surtout lors des barbecues, et pire encore si la viande est cuite à la flamme et non à la braise. De plus, une viande grillée à sec accumule beaucoup plus de graisses oxydées, intramusculaires. D'où l'utilité des marinades au barbecue…sans toutefois rallonger la sauce !

Publié par Nicolas Rousseau, diététicien nutritionniste le Mercredi 30 Juillet 2003 : 02h00
Source : D'après le Congrès EGEA, parrainé par Aprifel, sur les bénéfices santé de l'alimentation méditerranéenne - Crète, du 4 juin au 9 juin 2003.
A lire aussi
Viande au barbecue : mode d'emploi santé ! Publié le 29/07/2012 - 22h00

Le barbecue, c'est bon et c'est sain, puisque c'est une cuisine sans graisse.Mais voilà, comme rien n'est jamais parfait, ce mode de cuisson entraîne aussi la libération de substances cancérigènes. Et, bien souvent, un risque accru d'intoxications alimentaires.Comment cuisiner santé au...

Huiles Publié le 29/06/2001 - 00h00

L'huile est le seul corps gras à être liquide à la température ambiante. L'huile n'est pas un produit tout à fait "naturel" mais celui du génie humain. Il y a des milliers d'année, un être a eu l'idée de presser des fruits (probablement des olives) pour en retirer le gras qu'ils...

Plus d'articles