Gégé89
Portrait de cgelitti

Bonjour,

Voilà bientôt 3 ans que j'ai des soucis de mycoses à répétitions. Les répétitions se sont accentuées cette année au moment où j'ai changé de pilule.

En effet j'ai pris trois pilules, en premier Trinordiol avec laquelle j'ai fait ma première mycose deux ans après avoir commencé à la prendre. Puis Adépal (mycose tout les deux-trois mois à peu près) et enfin Minidril où la c'était des mycose quasi tout les mois où même plusieurs fois par mois! J'ai tout fait ovule, crème, traitement oral rien ni fait. Ma gynéco m'a fait faire un examen qui montrait la présence de Candida Albicans. Après avoir éliminé tout les facteurs du genre hygiène, savon, string etc.. J'ai compris que ça venait surement de ma pilule !!! Alors je suis aller chez le medecin pour changer de pilule, je suis maintenant sous Varnoline Continu, je viens de commencer la plaquette et j'ai déjà une mycose. Ma gynéco m'a conseillé de prendre la pilule Cerazette. Est ce que ça va marcher ? quelqu'un a t-il déjà testé ? Sinon que puis-je faire d'autre ??

Aidez moi svp j'en peu plus !!

port salut
Portrait de cgelitti
Il se peut que tu sois allergique au sperme, essaie le préservatif pour voir.
Idées
Portrait de cgelitti
C'est parfois psy, c'est vrai, mais avant de l'affirmer il faut tout de même vérifier que ce n'est pas une hyperréaction de la muqueuse à quelque chose. Si tu peux changer de gynéco, ça peut valoir la peine d'avoir un regard neuf sur le problème, les gygy ont aussi leurs marottes, comme tout le monde...
Parfois un changement de partenaire permet de règler le problème................
article pour toi
Portrait de cgelitti
Trois femmes sur quatre seront touchées au moins une fois dans leur vie par une mycose vaginale. C'est dire si cette petite maladie est courante. Rien de bien grave ceci dit mais, tout de même, les symptômes sont désagréables : pertes blanches abondantes, démangeaisons intenses au niveau de la vulve, brûlures en urinant, parfois même douleurs lors des rapports sexuels. Ce petit cortège de désagréments est dû à un champignon, Candida Albicans. Il est toujours présent en temps normal mais parfois, la flore vaginale se déséquilibre, le champignon prolifère et les symptômes apparaissent. Plusieurs facteurs identifiés conduisent à ce déséquilibre, dont certains sont faciles à éviter.



Non, les mycoses vaginales ne viennent pas forcément d'une hygiène un peu négligée mais plutôt l'inverse. Douches vaginales et autres produits d'hygiène intime féminine ne sont pas recommandés si vous êtes sujette aux mycoses. Evitez également le savon traditionnel. Choisissez-en un au pH neutre, qui perturbera moins la flore vaginale.



Préférez les douches aux bains et séchez-vous bien après. Lavez-vous d'avant en arrière, même chose pour l'essuyage.



Evitez les zones chaudes et humides du type sauna, piscines, jacuzzi... Ils représentent des conditions de développement idéales pour le champignon.



Optez pour des culottes en coton plus que toute autre matière. De même, évitez le port de pantalons serrés. Et cela va a priori sans dire mais'? Changez de sous-vêtement tous les jours.



Vous êtes victime de mycoses dans d'autres endroits du corps ? Lavez votre linge séparément, n'utilisez pas la même serviette pour vous essuyer après votre douche. Anus, aine, aisselle, pied'? Le champignon peut proliférer sur diverses parties du corps.



Privilégiez les serviettes périodiques aux tampons. Insérés dans le vagin, ils peuvent eux aussi perturber le fragile équilibre de votre flore.



Le sperme constitue lui aussi une perturbation s'il est présent de façon très régulière, car il contribue à changer le pH du vagin. Il est donc conseillé aux femmes sujettes aux mycoses d'utiliser des préservatifs le plus souvent possible.



Attention aussi à la pilule. Certaines mycoses vaginales peuvent se déclencher à cause d'un déséquilibre hormonal, qui peut notamment être dû à une pilule contraceptive qui ne vous convient pas. N'hésitez pas à en discuter avec votre gynécologue, qui pourra vous prescrire éventuellement une autre pilule, dosée différemment, avec moins d'oestrogènes.



Prudence également avec les antibiotiques, qui peuvent non seulement dérégler votre flore intestinale mais aussi vaginale. En effet, ils détruisent les bactéries, mais pas le champignon : la place est ainsi "libre" et il peut proliférer. Si vous êtes sensible, parlez-en donc avec votre médecin, peut-être pourra-t-il vous proposer un autre traitement.



Diabète, hypothyroïdie, maladies du système immunitaire, VIH, infections sexuellement transmissibles'? Toutes ces pathologies peuvent contribuer au développement de mycoses vaginales. Un bilan complet peut donc permettre de rééquilibrer tout ça pour éviter des désagréments supplémentaires.


Gégé89
Portrait de cgelitti

J'avais très souvent des mycoses et cela m'arrive encore : 

Pour s'en débarrasser, il est clair que les slims ne sont pas recommandés. Tout comme les épilations du maillot.

La solution lorsque ça arrive : culottes en coton, probiotiques, extrait de pépins de pamplemousse, abstinence de deux à trois semaines eet un savon au ph adapté à une muqueuse irritée.

En ce qui concerne les effets du sperme, je conseille non pas de mettre un préservatif (qui peut etre irritant) mais de demander à son partenaire d'éjaculer en dehors du vagin.

Les crèmes et ovules ne font que détruire encore plus la flore vaginale et permettent seulement de préparer le terrain pour une récidive.  A PROSCRIRE.

Je ne pense pas que les pilules ont un fort lien avec les mycoses. Les mycoses sont surtout liées au stress, à la fatigue, à une mauvaise alimentation et à de mauvaises habitudes de vie.

 

Idées
Portrait de cgelitti
essaie sans préservatif (si c'est sans risque évidemment), c'est peut être une irritation liée au frottement du préservatif. Ou change de marque, évite le latex, sait-on jamais ?... Il faut tout tester... Essaie aussi de te passer complètement de contraception. Ou demande à ton gynéco un essai de stérilet, voir ce qu'il en pense.
babbybel
Portrait de cgelitti
Le problème ne vient pas de mon partenaire mais de moi. Cela fait 4 mois que l'on est ensemble et on a toujours mis des préservatifs. C'est avec mon ex qu'on n'en mettait pas. Le problème c'est que mon généraliste et ma gynéco m'affirme que non ça ne peut pas être la pilule, je pense que je vais avoir du mal à trouver un médecin d'accord avec moi. Je sais plus trop quoi faire.
brigia
Portrait de cgelitti
d'abord il vaut mieux que tu contactes encore un autre gynéco pour avoir encore un d'autre avis..peut-être le problème est pas lié à la pilule que tu prends...

puis moi j'avais aussi des problèmes des mycoses et j'ai pris des traitements que mon gynéco m'a ordonné et en même temps j'ai utilisé un soin apaisant de rogé cavaillès qui a aidé à soulager les irritations et les démangeaisons que j'avais pendant cette période!!!!

sinon j'ai aussi deja lu qu'il y a des femmes qui ont testé des traitements homéopathique pour traiter une mycose...mais je ne sais pas si ça a aidé!!
babbybel
Portrait de cgelitti
J'utilise déjà le préservatif donc ça ne peut pas être ça.
babbybel
Portrait de cgelitti
J'ai également essayé sans préservatif. (Pendant une période de deux ans environ) et j'avais quand même des mycoses. Et puis la je ne veux pas refiler ma mycose à mon partenaire non plus...
J'avais pensé à arrêter ma pilule oui et à mettre un stérilet mais va falloir je pense que je change de gynéco la mienne n'est pas d'accord avec moi sur le fait que pilule = mycose. Moi elle me dit que c'est purement psychologique, pourtant je vais très bien.
Idées
Portrait de cgelitti
Tu peux tout de même voir un 2ème gynéco, par exemple d'une génération différente, plus jeune ou plus âgé, il n'aura pas la même approche. Tu peux essayer aussi d'avoir l'avis d'un homéopathe, parfois ça marche, leur démarche est différente, ça vaut le coup d'essayer.
Sujet vérouillé