Mouv'eat : 125 villes se mobilisent pour une meilleure nutrition

Publié par Hopital.fr le Vendredi 28 Novembre 2008 : 01h00
Mis à jour le Lundi 01 Décembre 2008 : 01h00
-A +A
Pour la deuxième année consécutive, les collectivités territoriales se sont mobilisées afin de sensibiliser les Francais à l'importance d'une bonne nutrition. Du 17 au 23 novembre, l'opération "Mouv'eat" a rassemblé 125 communes de toutes tailles autour d'un mot d'ordre : bouger et manger équilibré, c'est préserver sa santé...

Mouv'eat : bouger et manger

L'opération Mouv'eat (bouger et mangeren anglais) est organisée dans le cadre du programme national nutrition santé (PNNS). Celui-ci, lancé en 2001 par les pouvoirs publics, a pour objectifs principaux de sensibiliser la population aux questions de nutrition et d'activité physique et de diffuser un certain nombre de repères nutritionnels, comme les désormais célèbres "Cinq fruits et légumes par jour".

Ce programme général - présenté sur le site www.mangerbouger.fr - se décline en une série d'actions thématiques portant sur des publics ciblés (les enfants, les adolescents, les femmes enceintes, les seniors...), sur des problématiques particulières (le bon usage des féculents, la consommation de produits laitiers...) ou sur des acteurs spécifiques (les professions de santé, les élus locaux, les enseignants...).

C'est dans ce cadre qu'a été mis en place le "réseau des villes actives du PNNS", organisateur de Mouv'eat. Le réseau comprend aujourd'hui 125 villes ou départements, qui se sont engagés à respecter une charte regroupant un certain nombre de principes. Il compte de très grandes villes - comme Paris, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Rouen, Nancy, Saint-Etienne, Dijon, Brest, Reims, Besançon, Mulhouse, Dunkerque, Amiens, Villeurbanne... -, mais aussi une quinzaine de petites communes rurales de Corrèze.

Chaque collectivité participante est libre de mettre en oeuvre des actions adaptées à sa situation et à ses priorités, dès lors qu'elles s'inscrivent dans le cadre général de la charte. Il peut s'agir d'actions d'information et de sensibilisation, mais aussi de projets à plus long terme, s'appuyant sur les compétences des collectivités : amélioration de la restauration scolaire, incitation à l'activité physique, aménagements "promoteurs des déplacements actifs et de moins de gaz à effet de serre", soutien aux filières locales de production biologique..

Pour sa seconde édition, Mouv'eat était centrée sur deux thèmes principaux : l'accès des publics précaires à la consommation de fruits et légumes et l'engagement des collectivités dans l'opération "Un fruit pour la récré". Lancée en mai dernier par le ministre de l'Agriculture, cette dernière consiste à organiser des distributions de fruits pour les enfants des écoles primaires et maternelles, en dehors de la restauration scolaire, et à accompagner les élèves à la découverte de goûts et de produits nouveaux.

Publié par Hopital.fr le Vendredi 28 Novembre 2008 : 01h00
Mis à jour le Lundi 01 Décembre 2008 : 01h00
A lire aussi
Nutrition : manger 5 fruits et légumes par jour, si je peux ! Publié le 19/06/2006 - 00h00

La recommandation phare du Programme national de nutrition santé (PNNS) de manger 5 fruits et légumes par jour est tout à fait fondée pour le bien de notre santé à tous. Reste que les fruits et légumes coûtent très cher et que toutes les familles ne peuvent pas s'en offrir à volonté....

Que mangent vos enfants à la cantine ? Publié le 24/04/2002 - 00h00

La montée du phénomène d'obésité chez les enfants, le changement des modes de vie ont poussé les pouvoirs publics à démarrer une campagne d'information sur les bonnes habitudes alimentaires. L'occasion également pour le gouvernement de rassurer les parents sur ce que leurs enfants mangent...

Plus d'articles