Moustique tigre : 400 euros d’amendes si vous laissez de l’eau stagner, à Toulouse

Publié par Aline Garcin, journaliste santé le Jeudi 14 Juin 2018 : 11h15

L'eau stagnante contribue à la prolifération du moustique tigre. Pour lutter contre son invasion, la mairie de Toulouse a mis en place une grande campagne de démoustication et pourrait envisager l'application de sanctions contre les habitants négligeants.  

© Istock

42 départements sont en alerte rouge depuis le 1er janvier 2018. Des zones où le moustique tigre est installé et actif. Le 12 juin, la mairie de Toulouse a dévoilé son plan d'action pour lutter contre cette menace. La stratégie de la municipalité pour contenir la population grandissante de moustiques tigres tient en plusieurs points. D'abord, une surveillance particulière est réalisée sur les propriétés publiques. Dès qu'un foyer de larves est détecté, une démoustication, locale et ponctuelle, peut être pratiquée.

"On pourra engager une procédure de mise en demeure"

Les administrés ne sont pas en reste pour limiter la prolifération de l'insecte. Ceux-ci doivent ainsi particulièrement veiller aux eaux stagnantes :

  • veiller à l'entretien des bassins d'agrément et des piscines
  • couvrir les réceptacles des récupérateurs d'eau de pluie

En cas de non respect de ces obligations, les contrevenants pourraient se voir pénaliser d'une amende. Lors d'un point presse du 12 juin dernier, l'adjointe au maire de Toulouse, Françoise Roncato, aurait évoqué "de la répression". "S’il y a un refus récurrent de traiter les gîtes larvaires, on pourra engager une procédure de mise en demeure, un procès verbal d’infraction sera adressé au contrevenant qui risquera jusqu’à 400 euros d’amende." 

PUB

Des conseils pour éviter les piqûres   

Via des vidéos et des brochures, d'autres conseils sont délivrés au habitants de la ville rose. Pour éviter les piqûres, ceux-ci sont encouragés à porter des vêtements amples et couvrants, installer des moustiquaires et aérer régulièrement leur logement. Enfin, un service téléphonique dédié (05 61 222 222 ) permet aux Toulousains de signaler tout gîte de larves rencontré. 

Le moustique tigre est plus petit et silencieux que le moustique ordinaire. Ses piqûres n'en restent pas moins douloureuses et potentiellement dangereuses. L'insecte peut transmettre plusieurs virus à l'homme dont celui de la dengue, du chikungunya ou encore le zika, et être responsable de véritables épidémies. Originaire d'Asie, l'insecte avait été détecté en France pour la première fois en 2014. Il est aujourd'hui présent dans presque tout l'hexagone.

Publié par Aline Garcin, journaliste santé le Jeudi 14 Juin 2018 : 11h15
Source : - Agir contre le moustique tigre", Toulouse.fr.
PUB
PUB
A lire aussi
Plus d'articles